peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le membre du FOMC Dudley est confiant

Le président de la Réserve fédérale de New-York rejette l’idée d’un nouvel assouplissement quantitatif

newyorkfed270815_360

Au cours de la séance de questions réponses menée hier avec le membre votant du FOMC Bill Dudley, le président de la Fed de New York a commenté certains dossiers, y compris le calendrier de hausses des taux d'intérêt et la manière de faire de la faiblesse de l'inflation un évènement temporaire.

Dudley espère élever les taux

Malgré l’importance des risques baissiers que le Président de la Fed de New York, Dudley, a mentionnée au cours de la session de questions-réponses, il garde l'espoir que la Réserve fédérale relèvera ses taux d'intérêt en 2015, réduisant conséquemment la probabilité d'une hausse en septembre. Selon Dudley, « une hausse des taux en septembre n’est pas nécessaire.» Citant les évènements internationaux en particulier, Dudley est plutôt préoccupé par le potentiel de ces derniers à pousser les conditions de liquidité à se resserrer notamment, un problème qui pourrait être exacerbé si le FOMC choisissait d’augmenter les taux. Quant à l'inflation, il était assez optimiste, prévoyant que les faibles prix du pétrole et le fort dollar américain seront temporairement disloqués au lieu de tendre à long terme. Le seul commentaire surprenant a été le rejet de l'augmentation des achats d'actifs, en déclarant "nous sommes loin d’élargir l'assouplissement quantitatif." Le dollar a profité des commentaires, poussant les prix de l'or en dessous du niveau clé de 1132 USD.

popup_close
xauusd08272015

Les stocks de pétrole brut s’effondrent

Suite à la chute spectaculaire de l'API enregistrée au cours de la session précédente, les chiffres du ministère de l’Energie sur les stocks de pétrole brut ont montré une baisse de 5.452 millions de barils durant la dernière période de déclaration. En outre, la production de pétrole brut américain est tombée à son plus bas niveau en trois mois malgré une moindre contraction de la production par rapport à ce qu’il s’est passé au cours des 5 dernières semaines. Les prix du brut n’ont pas réussi à rebondir sur l'annonce, mais ont grimpé durant la nuit en concordance avec les autres actifs à risque. Pesant sur les préoccupations concernant les prix, les récents commentaires de l'Iran pourraient déclencher une autre guerre des prix entre les producteurs. Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, soutient la convocation d'une réunion d'urgence de l'OPEP pour discuter de la déroute des prix et des mesures qui devraient être mises en place pour stabiliser le marché. Cependant, si la réunion échoue, il dit que l'Iran est prêt à se battre pour gagner des parts de marché, en déclarant "nous augmenterons notre production de pétrole à tout prix."

popup_close
cl-oct1508272015

Le rebond s’enclenche

Alors que les marchés commencent à digérer les derniers changements de politique de la Chine et que les décideurs politiques américains discutent de la viabilité de la hausse des taux à court terme, un rebond des actifs à risque est en cours de développement comme en témoigne la hausse dans les actions de référence qui a commencé avec les gains extraordinaires des indices américains. Le Nasdaq Composite a bondi de 4,24% au cours de la session de négociation, conduisant ses pairs à la hausse. Le rebond survient au milieu des pires deux semaines de pertes continues de l’année alors que les investisseurs sont sortis des lignes de touche dans une frénésie d'achat. La volatilité continue d'être élevée comme en témoignent les variations intraday évidentes à travers les classes d'actifs alors que l’indice de volatilité VIX demeure élevé malgré une chute de -16% hier. Les actions chinoises se négocient à nouveau en territoire positif, rebondissant de plus de 4% dans certains cas avec l'indice composite de Shanghai ayant augmenté de plus de 3%. Les contrats européens à termes semblent ouvrir en hausse, tirant leur force dans la séance asiatique.

popup_close
nsdq-sep1508272015

Le Dow Jones dans un triangle ascendant d’après l’analyse technique

Après l'une des pires périodes de pertes consécutives depuis des années et en dépit d’un retour à une tendance à long terme, le Dow Jones est en train de rebondir de ses pertes récentes. Le rebond en cours dans les actifs à risque a surtout été ressenti dans les marchés boursiers, qui ont déjà oublié en grande partie la crise du début de la semaine. Le Dow Jones Futures a consolidé depuis lundi entre une tendance haussière à court terme et la résistance installée fermement à 16340. La formation d’un triangle ascendant émergeant dans le Dow Jones présente un biais fortement haussier. Les positions sont idéalement prises en dessous de la résistance et ciblent une évasion à la hausse, au-dessus du niveau de résistance clé avec tout mouvement en dessous de la ligne de tendance étant considérée comme une rupture de la configuration en triangle et une inversion potentielle à la baisse.

popup_close
dow-sep1508272015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 13:30 GMT
  • USD
  • PIB du 2ème trimestre (Trimestriel)
  • 3.20%
  • 2.30%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Inscriptions au chômage
  • 274K
  • 277K
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Ventes de logement en attente (Mensuelles)
  • 1.00%
  • -1.80%