Les marchés chinois et japonais sont sous le choc

Les marchés paniquent devant l’effondrement des indices chinois après des mois de calme relatif.

china

La Conférence « Central Economic Work » de la semaine dernière, a prédit une nécessité quasi inévitable d’appliquer de nouvelles mesures d’assouplissement en Chine, dont la situation économique est de plus en plus tourmentée par des vents contraires soufflant sur les marchés monétaires. La forte hausse subite du taux d’emprunt, conséquente à la faiblesse récente du Yuan, a entraînée une chute considérable du cours des actions.

Le marché des actions chinois fait écho à la faiblesse du Yuan

La hantise d’un ralentissement prolongé pèse une fois de plus sur la Bourse de Pékin tandis que de sombres perspectives menacent les conditions de liquidité stagnantes. L’embarras qui indispose le marché monétaire advient à la suite de la dévaluation rapide du Yuan, ainsi que celle de l’index des actions de référence, la semaine passée. Alors que le Shanghai Composite est en baisse de seulement  -2.59 % depuis la réouverture de la séance, l'indice Shanghai B s'est lui effondré de -7.90 %. Cette situation réveille le spectre d'une nouvelle série de mesures d’assouplissements monétaires imminente, qui comprendra probablement une réduction supplémentaire des taux d'intérêt et des taux de réserves minimum exigés par les banques, dans le but d’enraillé une nouvelle crise des liquidités. Après le léger recul observé à la fin de la semaine, le Yuan offshore s'affaiblit une fois de plus face au dollar US, en croissance depuis la réouverture du marché des changes.

popup_close
usdcnh12282015

Fiasco de chiffres industriels japonais

Les efforts entrepris dans le but de maintenir la compétitivité du Yen au sein des marchés d'exportations mondiaux affichent des résultats mitigés, comme en témoignent les rapports de bénéfices des sociétés, éclipsés par des indicateurs fondamentaux en déconfiture. Les chiffres concernant la production industrielle publiés durant la nuit, ont montré que la production industrielle a rétrogradé de -1,00 % alors que le taux d’octobre affichait une expansion de 1,40 %. Mise à part la faiblesse qu’a subit le secteur de la production, les consommateurs ne semblent pas tirer profit de la hausse de rentabilité des entreprises, ainsi qu’en témoigne le déclin singulier des ventes au détail. À ce marasme s’ajoute l’affaissement de -1,00 % constaté sur la ligne de tendance annualisée de la consommation. Ce constat jette le doute sur le bienfondé des efforts entrepris par la Banque du Japon dans le but de stimuler l'inflation par le biais de son programme d'assouplissement quantitatif et qualitatif. Les données peu encourageantes ont causées la dépréciation du Yen face au dollar depuis la réouverture des marchés, confirmée par la paire USD/JPY en hausse de 0,22 %.

popup_close
usdjpy12282015

Instabilité des marchés de l’énergie

En se penchant plus particulièrement sur les données économiques fondamentales, on peut se rendre compte que les produits de base subissent une forte volatilité, malgré une séance de marché majoritairement calme, accompagnés par certains gains remportés par les produits pétroliers en clôture de semaine. Depuis la session nocturne, les contrats à terme ont été notamment plus faibles avec le pétrole brut West Texas Intermediate en plein naufrage de -1.17 %, tandis que le Brent régresse de -0,82 % à 37,61 $. Outre la légère diminution du nombre des puits de forages en activité, la baisse des stocks de pétrole a contribué à une correction des prix observée plus tard dans la semaine. Le Spread entre le Brent et le WTI s’est résorbé une nouvelle fois en raison de la levée de sanctions d'exportation de l’Iran par le gouvernement des États-Unis, ce qui rapproche les repères l’un à l’autre. Toutefois, le gaz naturel est en très bonne santé malgré des conditions climatiques relativement agréables aux États-Unis, et parvient à grimper de 2,01 %, au cours de la nuit.

popup_close
ngas-feb1612282015

Les prévisions pour la semaine à venir

Cette semaine sera marquée par des volumes de trafic en dessous de la moyenne, en raison des facteurs saisonniers et des encaissements de bénéfices, mais aussi de l’appréhension grandissante des acteurs des marchés. Les marchés financiers des principaux États regroupés autour du Commonwealth, dont le Royaume-Uni, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Australie seront fermés aujourd'hui. À l'approche des vacances du nouvel an, les marchés financiers à travers le monde fermeront leurs portes les uns après les autres dès jeudi, et avec eux, tout commerce d’actions, de devises, de matières premières et de CFD, jusqu'à la semaine suivante. En conséquence, il ne faut pas s’attendre à des changements significatifs parmi les instruments financiers au cours de cette courte semaine, plutôt consacrée à la prise de décisions et à l’élaboration de stratégies de trading adaptée à 2016.

popup_close
ftse-mar1612282015

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 20:30 GMT
  • USD
  • CFTC Crude Oil Speculative Net Positions
  • 210.5k
  • 20:30 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 20:30 GMT
  • USD
  • CFTC Gold Speculative Net Positions
  • 13.7k
  • 20:30 GMT
  • USD
  • CFTC S&P 500 Speculative Net Positions
  • -75.3k
    • {{date | date:'HH:mm'}}
    X

    Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.