Encore un drame à la Maison Blanche

Analyses quotidiennes - 14/03/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Title

white-house-drama


Le Président Trump renvoie le Secrétaire d'État Rex Tillerson de la Maison Blanche et les actions ont chuté. Des données économiques majeures seront rapportées aujourd'hui aux Etats-Unis et Mario Draghi cherche plus de preuves concernant la croissance du taux d'inflation dans la zone euro.

Le marché des actions à effets mixtes


Les actions ont chuté lors d'une autre séance de trading plutôt hachée mardi, en raison des inquiétudes entourant le commerce mondial entre les États-Unis et la Chine. Les actions ont d'abord progressé grâce aux données montrant que l'inflation américaine est restée stable, bien que l'appétit des investisseurs pour le risque ait été affecté par la décision du Président américain Donald Trump de congédier son Secrétaire d'État, renforçant l'incertitude sur les futures politiques de Trump. Le tremblement de terre de la Maison Blanche et la perturbation du commerce mondial ont fait reculer les actions, principalement celles du secteur technologique.

Depuis l'administration Trump, la Maison Blanche perd un membre de son personnel de direction tous les 17 jours, soit 24 départs dans les 417 premiers jours de Trump.

Au lendemain de la publication des données de l'IPC, le S&P 500 a dépassé les 2 800 pour la première fois depuis début février, le rapport de mardi renforçant la certitude selon laquelle la croissance économique reprendrait sans hausse des prix. La nouvelle donne des indices aux traders qui tentent d'anticiper le resserrement monétaire dans la plus grande économie du monde, et ce avant la réunion de la Fed la semaine prochaine.

Le Dow Jones a clôturé en baisse de 171 points. Le Dow a grimpé de 197 points atteignant son sommet. Microsoft a figuré parmi les valeurs les moins performantes du Dow, en baisse de 2,4%. Le S&P 500 a reculé de 0,64%, la technologie chutant globalement de 1,2%. Plus tôt dans la session, ce secteur a augmenté jusqu'à 0,9%. L'indice Nasdaq high-tech a clôturé en baisse de 1%, battant une série de records depuis sept jours.

popup_close
nsdq-mar18-h4-alvexo-ltd-2

IPP américain et ventes au détail


Le rôle économique aujourd'hui est principalement dominé par les émissions en provenance des États-Unis et sont fortement corrélés avec l'avenir du taux de croissance de son inflation.

Parmi les principales annonces économiques de la journée, les données de PPI pour février pour les États-Unis seront publiées. Selon les prévisions, le taux directeur devrait atteindre 2,7% en janvier contre 2,8% en glissement annuel, tandis que le taux de base devrait passer de 2,2% à 2,5% d'une année sur l'autre. Bien que l'accélération des prix à la production suggère une augmentation des prix à la consommation, étant donné que l'IPC de la nation est resté inchangé, les traders tirent des indices sur la trajectoire future des politiques de la Fed et la vigueur du dollar américain.

Les ventes au détail américaines pour le mois devraient également être publiées aujourd'hui. Les prévisions tablent sur une remontée des ventes totales à 0,3% sur un mois après une baisse de -0,3% en janvier. Les ventes de base devraient également avoir augmenté de 0,3%, après avoir stagné le mois précédent.

popup_close
dow-mar18-h4-alvexo-ltd-8

L'inflation de la zone euro n'augmente pas


La BCE continue d'étudier toutes les données issues du bloc. La Banque Centrale Européenne a besoin de preuves supplémentaires indiquant que l'inflation progresse vers sa cible, même si la confiance dans la trajectoire augmente, a déclaré mercredi le président de la BCE Mario Draghi.

"Nous voyons actuellement l'inflation converger vers notre objectif à moyen terme, et nous sommes plus confiants que par le passé que cette convergence se réalisera", a déclaré M. Draghi lors d'une conférence. "Mais nous avons encore besoin de voir d'autres preuves que la dynamique de l'inflation va dans la bonne direction."

"La politique monétaire restera donc patiente, persistante et prudente", a-t-il ajouté.

Le renforcement de l'euro est également un facteur important que les décideurs de la BCE étudient en ce qui concerne les investissements étrangers et les exportations européennes, bien que l'économie soit en expansion rapide depuis la crise de l'euro et les mesures d'austérité en Espagne, en Grèce et en Italie.

La semaine dernière, la Banque Centrale Européenne a maintenu son taux de référence inchangé à 0% jeudi, signalant ainsi une plus grande confiance dans l'économie de la zone euro et ses propres chances d'atteindre son objectif d'inflation en abandonnant son programme d'achat massif d'obligations.

popup_close
eurusd-h4-alvexo-ltd-1-3

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail de base (MoM) (Fev)
  • 0.3%
  • 0.0%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • PPI (MoM) (Fev)
  • 0.1%
  • 0.4%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail (MoM) (Fev)
  • 0.3%
  • -0.3%
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • 2.023M
  • 2.408M
  • 23:45 GMT
  • NZD
  • PIB (QoQ) (Q4)
  • 0.8%
  • 0.6%

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent