33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Etats-Unis : prix à la consommation en hausse

Analyses quotidiennes - 16/12/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Les prix à la consommation augmentent

shutterstock_472583854


L’amélioration des fondamentaux comme l’inflation ont mis en lumière la dernière hausse des taux d’intérêt aux Etats-Unis, ouvrant la voie à un resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale, ceci dans le but de confirmer la tendance est d’aboutir à un objectif de 2% d’augmentation des prix à la consommation.

L’IPC américain renforce les prévisions


Autre signe de vastes améliorations aux Etats Unis, les dernières statistiques de l’inflation publiées par le Bureau américain des statistiques du travail ont montré une hausse des prix de 1.70% sur une base annuelle en novembre. De surcroît, ce chiffre marque le rythme le plus élevé de la croissance des prix depuis octobre 2014, il donne à la FED encore plus de marge de manœuvre pour augmenter les taux d’intérêt, tel que proposé au cours de la dernière déclaration du FOMC. Il a été également question de la résurgence de la montée des prix du cout de l’énergie, alors que le prix des denrées alimentaires continue de chuter. Les coûts de l’énergie ont augmenté de 1.10% par an, alors que le coût de l’alimentation a diminué de 0.40% par rapport à la même période, et ce pendant 3 mois consécutifs. Le dollar américain a continué son ascension par rapport aux autres devises, avec la paire EUR/USD en-dessous des 1.0400, à son point le plus bas depuis 2003, avant de modestement réussir à rebondir avant la clôture de la session.

popup_close
eurusddaily12162016

Le peso mexicain à la hausse


Pour la cinquième fois en 2016, la Banque nationale du Mexique a choisi d’augmenter ses taux d’intérêt. L’indice de référence a augmenté de 50 points au-delà du consensus des estimations, passant de 5.50% à 5.75%. Au cours de cette seule année, la Banque centrale a élevé ses taux de 250 points de base. Suite à la chute de la valeur du peso, la Banque centrale a été forcée d’être plus agressive dans une tentative de renforcement de la monnaie, de réduction de la fuite des capitaux et de lutter contre la montée de l’inflation. Selon les données recueillies la semaine dernière, les prix à la consommation au Mexique ont augmenté à un niveau record depuis deux ans, avec un taux de 3.31% par an, dépassant les 3% ciblés par la Banque centrale. En réponse à cette augmentation, le peso mexicain s’est ajusté jeudi, passant de 20.6904 à 20.3272 à la clôture des opérations.

popup_close
usdmxndaily12162016

La Banque Nationale Suisse devrait rester conciliante


Comme attendu, la Banque Nationale Suisse a décidé de conserver la politique monétaire inchangée, avec des taux d’intérêt maintenus à un bas niveau record de - 0.75%. Bien que le Président de la BNS, Thomas Jordan était optimiste au sujet de l’adoption par la Réserve Fédérale d’augmenter les taux d’intérêt, la situation politique demeure équivalente. Au cours d’observation sur la journée de jeudi, Thomas Jordan a souligné l’importance de la politique monétaire avec l’objectif d’une normalisation progressive. Cependant, la BNS a souligné qu’elle sera disposée à prendre des mesures plus fortes, tout en continuant d’intervenir sur le marché des changes, afin de stimuler l’inflation et de compenser la force du franc suisse. Le Président de la BNS a réitéré ce point et n’exclut pas la possibilité de réduire les taux d’intérêt, car la faiblesse actuelle de l’euro aura des conséquences sur l’économie de la nation. Après avoir chuté au cours des trois dernières sessions, l’EUR/CHF s’est légèrement relevée pendant la journée d’hier.

popup_close
eurchfdaily12162016

La Banque d’Angleterre tient bon


En accord avec le sentiment général, la Banque d’Angleterre a été enthousiaste au sujet de la récente hausse des taux américains, tout en s’abstenant de modifier le taux d’intérêt, pourtant annoncé lors de la dernière décision du comité de politique monétaire. Bien que l’inflation continue de monter et ce, malgré une hausse constante depuis 2 ans, le chômage se situe à son niveau le plus bas depuis 11 ans, la banque centrale a rappelé que la politique monétaire pourrait être réglée dans les deux sens en fonction de la façon dont les conditions évoluent. L’inflation devrait revenir sur une cible de 2% au cours des six premiers mois de 2017 avec les perspectives d’une nouvelle baisse des taux. Cependant, les marchés émergents comme la Chine continuent d’être considérés comme un facteur de risque suite au Brexit, nécessitant de plus amples négociations. La livre sterling a été en grande partie inchangée par rapport à l’euro à la suite de la décision, avec l’EUR/GBP relativement stable sur la semaine.

popup_close
eurgbpdaily12162016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC core (Annuel) (Nov.)
  • 0.80%
  • 0.80%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC core (Mensuel) (Nov.)
  • 0.10%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC (Annuel) (Nov.)
  • 0.60%
  • 0.60%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC (Mensuel) (Nov.)
  • -0.10%
  • 0.20%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Permis de construire (Nov.)
  • 1.230M
  • 1.323M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X