peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Une volatilité à la hausse | Alvexo™

Le Président de la BCE Mario Draghi met en garde sur le potentiel d’une nette intensification de la volatilité

ecb-volatility

La volatilité des marchés est susceptible de s’intensifier alors que le rôle des banques centrales dans les marchés financiers augmente avec l'assouplissement quantitatif et d'autres programmes d'achat d'actifs. L’affaiblissement du volume de transactions dû à la période estivale est sur le point d’arriver avec l’évaporation des liquidités alors que les banques centrales contrôlent une plus grande part des marchés obligataires mondiaux, ce qui intensifie les risques de fluctuations erratiques des prix des actifs.

Draghi met en garde quant à la volatilité du marché

La Banque centrale européenne a choisi de maintenir le taux d'intérêt de référence à 0,05% lors de la décision d'hier alors que les traders se concentrent sur le commentaire de la conférence de presse de Mario Draghi qui a suivi. Mis à part le fait de mentionner que la Banque centrale n'a pas de stratégie officielle pour la sortie de l’assouplissement quantitatif, ses avertissements ont été entendus haut et fort sur les marchés. Dans ses remarques, il a noté que "les marchés doivent s’habituer à des périodes de volatilité plus intenses." S’est ensuivi une réaction immédiate de vente massive d'obligations à travers l'Europe pendant que les obligations américaines baissaient face à l'euro qui pressait à la hausse. Les prévisions de croissance de la BCE pour 2015 sont restées inchangées malgré les baisses de perspectives de la croissance mondiale annoncées par l’OCDE hier. Les nouvelles de Bruxelles étaient sommaires car le Premier ministre grec Tsipras rencontre les décideurs européens pour trouver un compromis. Aucun accord n'a encore été annoncé et les commentaires restent cordiaux avant l'imminente échéance. L'euro a reculé légèrement face à l'exubérance d'hier avec l’EUR/JPY tombant environ à -0,35%.

popup_close
eurchf06042015

Le pétrole broie du noir avec la hausse de production

La période estivale est officiellement en cours aux États-Unis avec les raffineries qui augmentent leurs niveaux de productivité et les niveaux de stockage de pétrole brut qui continuent de décliner. Les données publiées hier par le ministère de l'Énergie ont montré que les stocks ont diminué de 1,948 millions de barils la semaine dernière et bien que cela soit généralement considéré comme un facteur positif pour les prix du pétrole, les chiffres de la production provoquent un effondrement des prix. Selon les derniers chiffres, la production de pétrole brut a atteint un nouveau record à la hausse de plusieurs décennies, avec une production actuellement à 9,568 millions de barils de production par jour. Les niveaux des stocks sont encore beaucoup plus élevé qu’il y a un an, ce qui signifie que l’excédent sur les marchés du pétrole continue de croître alors que la production irakienne s’intensifie et la possibilité que le brut iranien frappe les marchés à la fin du mois pourrait accroître la pression. Le pétrole brut WTI se négocie actuellement en dessous de 60 $ le baril et le Brent sous 64 $.

popup_close
cl-jul1506042015

La masse salariale non agricole d’ADP dépasse les attentes

Après avoir enregistré un résultat particulièrement faible le mois passé, les emplois non agricoles ADP ont réussi à rebondir au-dessus des 200 000 en mai, enregistrant un résultat de 201 000. La plupart des emplois créés proviennent du secteur des services alors que le secteur manufacturier continue à subir des pertes. L’emploi dans la construction a considérablement augmenté et, tandis que plus de 12 000 emplois ont été créés dans le secteur financier, les banques semblent devoir annoncer des licenciements après l'annonce récente de la HSBC de coupes parmi ses effectifs à l’échelle mondiale. D’une part, les résultats de l'emploi présagent certainement d’une de la masse salariale non agricole pour demain, d’autre part le déficit commercial américain a réussi à fortement s’améliorer en avril sur la croissance renouvelée des exportations alors que les importations ont reculé d'environ 3,30%. Après avoir atteint un sommet de 6 ans de 51,4 milliards de dollars en mars, le déficit commercial d’avril a réussi à réduire de près de 20% par rapport au mois précédent. Le dollar a modestement rebondi dans les statistiques avant une pression plus élevée sur l’euro qui a vu son élan contre ses pairs s’inverser.

popup_close
dow-jun1506042015

La paire EUR/JPY est dans un canal équidistant au sein des figures chartistes

L'euro continue dans sa lancée alors que l'intérêt à court terme dans la monnaie commune diminue avec des traders espérant des positions plus calmes en attendant le remboursement Grec de demain auprès du FMI. La compression à la hausse de l'euro arrive après une nuit de discussions à Bruxelles a pris fin sans accord sur les réformes ou décisions de relâcher l'aide au paiements. La paire EUR/JPY continue dans sa tendance haussière optimiste sur le fait qu’un accord sera trouvé avant la date limite avec la paire évoluant au sein d’un canal equidistant. La figure a un biais baissier avec des positions idéalement prises proches de la ligne infèrieure en direction de la ligne supèrieure. Une quelconque mauvaise nouvelle de la Grèce verrait la paire passer en-dessous de la ligne infèrieure, indiquant une possible cassure à la baisse alors que l’optimsme en l’euro est en berne.

popup_close
eurjpy06042015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Evènement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 12:00 GMT
  • GBP
  • Décision sur les taux d’intérêt
  • 0.50%
  • 0.50%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Revendications de chômage
  • 279K
  • 282K
  • 15:00 GMT
  • CAD
  • Indice PMI Ivey
  • 55.5
  • 58.2