FED : Une hausse des taux en décembre se précise

Pour le moment, pas de changement de politique monétaire pour la FED

shutterstock_252382810


La Réserve fédérale américaine s’est abstenue d’opérer à un quelconque changement de politique monétaire significatif lors de la dernière réunion. Toutefois, une hausse des taux de la Banque centrale dépendra des prochaines données économiques et en particulier d’un rebond plus sensible de l’inflation.

Le FOMC joue la carte de la stabilité


Malgré le tapage entourant l’événement, la dernière décision du FOMC est peu surprenante aux yeux des participants du marché. La décision n’était pourtant pas unanime. Les présidents de la Fed Esther George et Loretta Mester ont une fois de plus fait valoir leur désapprobation. Selon la Fed Funds futures, la probabilité d’une hausse des taux en décembre atteint désormais 71,50 %, se faisant l’écho des commentaires de nombreux membres de la Fed. Le seul changement dans le contenu de l’instruction a eu trait à l’inflation. La Fed a ajusté la déclaration pour refléter que « l’inflation devrait s’élever à 2,00 % à moyen terme, » ajoutant au moulin des partisans d’une action politique. La réaction à la décision du FOMC était significative, les contrats à terme de capitaux propres ont plongé et à la clôture de session, le S & P 500 s’est retrouvé en-dessous des 2100 pour la première fois depuis juillet.

popup_close
1-sp-dec16daily11032016

Le Brut chute face à la parution d’un inventaire record


Les données publiées mercredi par l’Energy Information Administration, ont attesté que les stocks de pétrole brut américain se situent à un niveau record depuis la création de l’EIE en 1982. Les inventaires terrestres ont augmenté de 14,42 millions de barils, battant les attentes de 1,103 millions de barils. Un des facteurs prédominants expliquant ce gain impressionnant a été la hausse importante des importations de pétrole brut qui ont dépassé leur plus haut niveau depuis 2012. L’augmentation de la production américaine a ajouté à l’angoisse des marchés de l’énergie, qui a grimpé à 8,522 millions de barils par jour la semaine dernière. Après que les chances qu’un accord soit réellement signé et surtout respecté par les membres de l’OPEP s’effondrent, les Futures West Texas Intermediate sont brièvement tombé en dessous de 45,00 $ le baril avant de remonter. Les Contrats à Terme de Brent se négocient également à la hausse au cours de la session et se remettent modérément des dépressions de mercredi.

popup_close
2-cl-dec16daily11032016

Le secteur anglais du bâtiment se renforce


L’économie britannique surprend les marchés avec un nouveau signe positif. Le dernier indice de gestionnaires d’achat de la construction a montré une surprenante progression à 52.6 contre 52,3 au préalable. Bien que les prévisions aient prévu une légère baisse à 51,8, l’économie a une fois de plus réussi à surpasser les attentes, alors même que les préoccupations concernant les conséquences du Brexit se confirment. Ces données combinées avec les chiffres fondamentaux de ces dernières semaines mettent en évidence l’activité économique croissante, juste avant la décision d’aujourd'hui concernant les taux d’intérêt de la Banque d’Angleterre. La Banque centrale ne devrait pas ajuster ses taux d’intérêt pour le moment, surtout si l’inflation continue de grimper, toutefois, ces dernières données pourraient changer la position de la Banque d’Angleterre. Alors que l’inflation continue d’augmenter, rien ne justifie la hausse des taux d’intérêt, cependant, on peut s’attendre à une hausse éventuelle de la livre à moyen terme.

popup_close
3-gbpjpydaily11032016

Les progrès du secteur industriel européen coïncident avec la hausse des prix


L’élan plus positif de l’indice Manufacturing Purchasing Managers de la zone Euro prouve que l’approche de la Banque centrale européenne vis-à-vis de la déflation renforce l’économie. Le PMI est passé de 53,3 à 53,5 marquant la plus haute lecture depuis 2014, ce qui corrobore avec les tendances inflationnistes récentes. Avec la pression supplémentaire des achats de la fabrication, les prix à la production et donc les prix à la consommation, ont la capacité de poursuivre leur élan positif. EN tant qu’indicateur de choix, le PMI ajoute à la confiance à l’égard des perspectives et à la possibilité que la Banque centrale européenne mette terme à son programme d’achat des actifs en mars. Alors que les actions se négocient plus bas que les marchés européens tirent profit de la dernière décision prise par la Réserve Fédérale américaine, l’euro a grimpé à son plus haut point face au dollar américain depuis début octobre et passe au-dessus de la barre des 1.1100.

popup_close
4-eurusddaily11032016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Services PMI (octobre)
  • 52.4
  • 52.6
  • 10:00 GMT
  • GDP
  • Taux du chômage (septembre)
  • 10.00%
  • 10.10%
  • 12:00 GMT
  • GBP
  • Taux décision
  • 0.25%
  • 0.25%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Factory Orders MoM (septembre)
  • 0.20%
  • 0.20%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • ISM Non manufacturier PMI (octobre)
  • 56.0
  • 57.1
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.