33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Forte volatilité à la veille du débat présidentiel US

Analyses quotidiennes - 26/09/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le premier débat en vue du scrutin américain

shutterstock_386557372


Les investisseurs du monde entier garderont un œil attentif sur le premier des débats présidentiels américains entre le candidat républicain, Donald Trump et la candidate démocrate, Hillary Clinton. Les déclarations de chacun pourraient laisser transparaitre des indications sur un éventuel changement de la dynamique économique. Les enjeux sont  importants, alors qu’approche novembre, période où les marchés financiers pourraient prendre une toute nouvelle trajectoire.

Wall-Street soutient ouvertement la candidature de Clinton


Les gros bonnets de Wall-Street se sont jusqu'à présent portés favorables à la candidature de la démocrate Hillary Clinton, estimant qu’elle gagnera la prochaine élection présidentielle. Toutefois, une éventuelle victoire de Donald Trump devient de plus en plus tangible, par conséquent, s’il parvient à faire une « bonne performance » lors du débat de lundi soir, il pourrait susciter l’ascension d’actifs refuge comme l’or, le yen japonais ou les Bunds allemand. Bien que Clinton continue à mener dans les sondages, les questions concernant  son état de sa santé ont porté atteinte à son image de marque et lui ont fait perdre des points face à son adversaire. Etant donné que près de 34% des électeurs potentiels ont déclaré que leur décision dépendra de l’issue des trois débats présidentiels, les performances de chacun des candidats pourront influencer sur la volatilité à court terme et sur l’avenir des actifs à risque.

popup_close
xauusddaily09262016

Signaux contradictoires sur le cours du Brut


L’or noir a perdu 4% vendredi, après que très peu de progression ne fut enregistrée au sein des pourparlers entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, organisés dans le but de mettre sur pied un accord préliminaire sur le gel de la production pétrolière. Néanmoins, les prix ont rebondi lundi matin, après que le Ministre algérien de l’Energie ait rassuré les investisseurs, en proclamant que la décision d’un plafonnement de la production pourrait encore tomber lors de la réunion informelle de l’OPEP cette semaine. Cette rencontre entre les membres du cartel pétrolier et la Russie se tiendra mercredi et portera sur les lignes  latérales du Forum International de l’Energie en Algérie. « Nous ne sortirons pas de la  réunion les mains vides, » a déclaré dimanche Noureddine Bouterfa, Ministre algérien de l’Energie. Les Futures de pétrole brut West Texas Intermediate ont grimpé de 0,70%, soit à $44,80 le baril, tandis que les contrats à terme de Brent ont progressé de 0,67%, soit à $46,79 le baril.

popup_close
cl-nov16daily09262016

Les prêts toxiques chinois  grossièrement sous-estimés


Selon une nouvelle étude de Fitch Ratings, la dette toxique présente dans le système  financier chinois a été grossièrement sous-estimée par le gouvernement. D’après le rapport publié récemment, les prêts improductifs comme une proportion du pool de prêt total du pays pourrait s’élever de 20% et atteindre la somme gigantesque de $2 milliards. En revanche, les données officielles sur le talonage ratio des prêts  improductifs à fin juin 2016 atteignent à peine 1,80%. En outre, si le crédit inefficace continue de croître à ce rythme, la Chine risque de voir sa côte de crédit dégradée par l’Agence de notation internationale. Fitch octroie actuellement au pays une cotation de niveau A+ avec une perspective stable. Compte-tenu de la hausse remarquable enregistrée par les prêts bancaires en yuan, (13% sur une base annualisée), les risques devraient s’amplifier tout autant, avec plusieurs analystes qui réclament une solution au surendettement actuel.

popup_close
usdcnhdaily09262016

Le secteur financier britannique  appréhende l’approche du « Brexit »


Au cœur du secteur des services financiers britanniques, l’optimisme est à son plus bas niveau depuis la crise financière mondiale. Un sondage mené conjointement par
PricewaterhouseCoopers et la Confederation of British Industry a montré que l’optimisme  est en retrait pour le troisième trimestre consécutif, marquant le plus long tronçon de déclin depuis la crise financière de 2009. Plus de la moitié des services financiers (soit 115 entreprises interrogées) accuse l’impact global de la décision de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne. Le secteur  financier est la plus importante source de revenus budgétaires pour l’économie du Royaume-Uni. Or, les entreprises tirent profit des facilités marchandes établies dans le passé entre l’Angleterre et l’Union européenne. La rupture de ce pont économique occasionné par le vote en faveur du « Brexit » risque de secouer sévèrement les sociétés qui dépendaient de ces accords économiques bientôt réformés.

popup_close
gbpusddaily09262016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • Climat des affaires allemand
  • 106.4
  • 106.2
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Ventes de maisons neuves
  • 600 000
  • 654 000
  • 16:00 GMT
  • EUR
  • Discours du Président Mario Draghi

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X