Gros plan sur la croissance du Royaume-Uni

UK : Les marchés dans l'expectative des résultats de l’activité économique post-Brexit

shutterstock_442717669


Le premier aperçu de la situation de l’économie du Royaume-Uni à la suite de son vote en faveur d’une séparation de l’Union européenne sera disponible jeudi, alors que les chiffres concernant le Produit Intérieur Brut trimestriel sont déjà connus. Les chiffres à paraitre permettront de se faire une idée sur les perspectives d’ors et déjà chargée d’incertitudes.

Royaume-Uni, la croissance du troisième trimestre pourrait surprendre


Malgré l’appréhension généralisée à propos d’un vote en faveur du Brexit, selon les données parues ces derniers mois, le Royaume-Uni résiste mieux que prévu au choc. Les prévisions des économistes se situent autour d’un taux de croissance de 0,30 % au cours du troisième trimestre. Ce chiffre coïncide avec l’estimation exprimée le mois dernier par la Banque d’Angleterre, faisant état d’une croissance pour le troisième trimestre de 0,30 % par rapport au précédent 10%. Si ce chiffre se concrétise, il pourrait fournir le coup de pouce tant attendu par l’indice FTSE 100 et la livre sterling. Néanmoins, les perspectives économiques à moyen et à long terme demeurent fragiles compte tenu de l’augmentation du risque que le Royaume-Uni perde son accès privilégié aux marchés européens. La livre est sous pression à l’approche de l’annonce, ce qui s’exprime par le cours relativement élevé de la paire EUR/GBP au cours de la session.

popup_close
1-eurgbpdaily10272016

La Deutsche Bank déclare des bénéfices surprenant


Nonobstant le climat orageux dans lequel elle se trouve, la Deutsche Bank a annoncé un bénéfice inattendu jeudi. Les principaux facteurs à l’origine de ces gains était les frais de contentieux et la restructuration des couts pour le trimestre. Pour le troisième trimestre, le bénéfice net de la société s’élève à 278 millions €, dépassant largemnent les attentes des analystes qui prognostiquaient d’une perte nette de 610 millions d’euros. Malgré les résultats positifs, les investisseurs restent préoccupés par les perspectives de la Banque, surtout si l'on considère la lourde amende attribuée par le Département américain de la Justice. L’action prise par les Etats-Unis pourrait coûter à la Banque des milliards et faire dérailler la locomotive des plans de redressement mis en œuvre par la Banque. En outre, la réserve en capital de la Banque semble menacée par une dépense inatendue de cette ampleur, ce qui continue à peser sur les actions. Malgré les résultats positifs, les actions ont dégringolé de plus de -40.00 % sur une base annualisée et les perspectives demeurent ombragées.

popup_close
2-dbdaily10272016

Le dollar poursuit sa poussé positive


Malgré les trois mois de hausses enregistrées par le yen, le dollar américain tient la route, certainement en raison de la probabilité accrue d’une hausse des taux d’intérêt de la Réserve Fédérale d’ici la fin d’année. Dernièrement, le dollar américain s’échangeait à 104,49 yens. La paire USD/JPY est même parvenue à atteindre les 104.695 lors de la session, à proximité du record enregistré il y a trois mois de 104.875 déjà atteint plus tôt dans la semaine. Tant que la Banque Centrale japonaise maintiendra sa politique monétaire et ses taux d’intérêt, ce seront les mesures économiques américaines qui feront la pluie et le beau temps sur l’évolution de la paire. Selon les dernières données de l’outil de FedWatch du groupe CME, le marché estime qu’il existe actuellement 74,00 % chance pour que la réserve fédérale hausse ses taux en décembre. Dans ce cas, l’élan prit par le dollar pourrait s’accentuer à moyen terme.

popup_close
3-usdjpydaily10272016

Chine : Ralentissement des bénéfices industriels


Les entreprises industrielles chinoises font part d’un ralentissement de croissance de leurs profits le mois dernier, indiquant que les récents signes de stabilisation dans la deuxième économie du monde pourraient être prématurés. Les bénéfices auraient progressé de 7,70 % en septembre pour atteindre les 577,1 milliards CNY, ce qui constitue un soudain brusque ralentissement face au 19,50 % du mois d’août selon les données du Bureau National des statistiques jeudi. La plus importante réduction des effectifs provient de secteurs tels que l’acier, l’électricité et l’électronique. Le rythme croissance enregistré en août a été le plus rapide en trois ans, ce qui indique l’inégalité des données. Certains analystes ont toutefois refusé de prendre les chiffres lamentables  de septembre trop au sérieux. Plusieurs points de données récentes suggèrent que l’économie chinoise se stabilise, comme une augmentation des dépenses gouvernementales qui compenserait la faiblesse des exportations. Cependant, la surcapacité industrielle reste un frein et doit être surveillée en tant que signe avant-coureur d’un ralentissement. Dans l’intervalle, la paire USD/CNY a atteint un nouveau record au cours de la session asiatique avant de se stabiliser légèrement en retraite au terme de la séance.

popup_close
4-usdcnhdaily10272016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Avance PIB QoQ (3ème trimestre)
  • 0.30%
  • 0.70%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Biens durables ordres Core (septembre)
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 23:30 GMT
  • JPY
  • Dépenses annuel des ménages (septembre)
  • -3.00%
  • -4.60%
  • 23:30 GMT
  • JPY
  • National Core CPI YoY (septembre)
  • -0.50%
  • -0.50%
  • 23:30 GMT
  • JPY
  • National IPC YoY (septembre)
  • -0.50%
  • -0.50%