1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Guerre froide technologique

Analyses quotidiennes - 24/05/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le conflit commercial s’envenime

usa-huawei


Les discussions entre la Chine et les Etats-Unis sont au point mort depuis la hausse de la taxation de 10 à 25% sur $200 milliards de produits chinois le 10 mai dernier. Petit à petit l’escalade entre les deux pays monte au point que maintenant on évoque « une guerre froide technologique ». Les Etats-Unis reprochent à Huawei de mettre en danger la sécurité nationale et ont également dans le collimateur d’autres entreprises. La Chine devrait répliquer en augmentant les tarifs douaniers en juin sur $60 milliards de produits américains. Y aura-t-il une réouverture des négociations ? Il le faudrait sous peine d’affaiblir un peu plus la croissance mondiale qui est déjà dans une phase de décélération.

Pétrole (BRNT-JUL19) : macro correction engagée


Le brut de la Mer du Nord a donné hier une indication claire en cassant les $69 et en rentrant dans une phase de correction plus importante que jusqu’à présent (le marché est passé d’une micro à un risque de macro correction). L’évolution du pétrole est plus que jamais soumise à l’évolution de la croissance mondiale. L’escalade dans le conflit commercial sino-américain refait sortir le spectre d’une accélération de baisse de la croissance, voire d’une possible récession si l’escalade continue à ce rythme. Dans ces conditions, les investisseurs reprennent le même réflexe qu’ils avaient eu au dernier trimestre 2018 : ils vendent du pétrole ! Techniquement, en-dessous de $69, un retour vers 60/$62 n’est pas exclu. Il faudra par contre tenir ce niveau sous peine de revenir vers le point bas de fin 2018, à $50. Il faut accompagner le mouvement de baisse qui restera vivace en-dessous de $69.

popup_close
brnt-jul19-h4

Total (TOTAL) : plus résilient que le pétrole


Total reste une forte pondération du CAC40, même si le titre a abandonné la première et seconde place à LVMH et l’Oréal. Il pesait avant plus de 10% de l’indice et n’est plus qu’à 7.92% maintenant. La violente chute des cours du brut hier (-4.10% pour le Brent) pour les raisons évoquées dans l’analyse ci-dessus, a bien entendu impacté Total mais dans une moindre mesure. On l’a constaté au dernier trimestre 2018, Total baisse environ deux fois moins en moyenne que les cours du brut. Même si les résultats n’ont pas été extraordinaires au T1, cette valeur de rendement garde toujours les faveurs des investisseurs. Techniquement, Total dispose toujours d’une excellente zone de support à long terme, entre 45 et €47. Il faut continuer à mon sens à travailler cette zone à l’achat pour viser 50/€51. Cela reste toujours une excellente valeur de fond de portefeuille.

popup_close
totalmonthly-4

Air Liquide (AIR) : achat sur repli


Air Liquide reste le spécialiste des gaz industriels à l’échelle de la planète. C’est une valeur dite défensive qui amortit la volatilité des marchés, tant à la hausse qu’à la baisse. Le titre reste en progression de 3.7% depuis le début de l’année, malgré un solide T1 et des perspectives confirmées pour 2019. La guerre commerciale persistante et le ralentissement mondial pourraient peut-être entacher la bonne marche de la société. Techniquement, la valeur s’est rapprochée de son sommet historique vers €123, mais n’oublions pas qu’elle dérive à l’horizontal depuis plus de 5 ans, entre 123 et €89. Sur les niveaux actuels (€112), le titre semble un peu trop haut pour revenir sereinement à l’achat. On le mettra progressivement en portefeuille sur repli  dans une zone large comprise entre 97 et €103. Il convient de continuer à jouer la dérive horizontale du titre à l’avenir.

popup_close
airweekly-4

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • Ventes au détail (avr)
  • -0.3%
  • 1.1%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Commandes de biens durables (avr)
  • 0.2%
  • 0.2%

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X