33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Hausse des taux d’intérêt très probable

Analyses quotidiennes - 14/11/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Poursuite de l’essor des actifs à risque

shutterstock_424955875


La crainte des marchés face à l’élection de Donald Trump s’est transformée en une vaste vague d’optimisme, suite au renforcement de l’éventualité d’une hausse des taux par la Réserve Fédérale d’ici la fin de l’année. Le sentiment des investisseurs envers les perspectives de modifications de la politique américaine se traduit par un dollar américain plus fort et un attrait plus prononcé pour les actifs à risque au détriment des actifs refuge.

Le dollar ouvre la semaine


L’élan observé la semaine dernière sur le marché des actions et du dollar se poursuit et se renforce. Le vent qui souffle en faveur de la devise américaine et des actifs à risque est attribué à la probabilité croissante d’une hausse des taux de 0,50% à 0,75% de la part de la Réserve Fédérale en décembre. Selon le cours de clôture de vendredi, les futures des Fed Funds, qui témoignent du taux de probabilité d’une prise de mesure dans ce sens, a signalé un renforcement des chances pour un pourcentage de 81.10%. L’autre catalyseur de cette tendance est survenu de la part des plans financiers ambitieux de Trump, qui incluent une plus grande stimulation de l’infrastructure et des réductions d’impôt, autant pour les particuliers que pour les sociétés, censés bénéficier directement de l’activité économique et de l’inflation. L’EURUSD reste sous pression, alors que les responsables politiques européens réagissent aux résultats des élections par la panique et font appel à une réunion d’urgence de l’UE au cours du week-end.

popup_close
1-dow-dec16daily11112016

L'expansion du PIB japonais s’accélère


Après des semaines d’inquiétude suite à la révision du programme de la Banque du Japon  censé relancer l’inflation et atteindre l’objectif de 2%, les données diffusées pendant la nuit ont montré que l’économie dépassent les prévisions du consensus des économistes et des analystes. Les estimations concernant le Produit intérieur brut du 3ème trimestre ont réussi à surpasser les attentes par une large marge, grâce à des exportations plus fortes et la demande intérieure. Sur une base annualisée, le PIB a progressé au rythme de 2,20% par rapport à la prévision de 0,90% et au 0,70% rapporté antérieurement. Le PIB trimestriel a augmenté de 0,50%, battant les attentes 0,20%. Au cours de la période, les exportations ont augmenté de 2%, tandis que les importations ont reculé de 0,60%, marquant le 4ème trimestre consécutif de baisse.  En dépit de données globalement positives et de l’optimisme d’un renforcement de la production industrielle, les chiffres d’utilisation de la capacité ont montré que la fabrication et l’activité industrielle pourraient être en retrait. En attendant, l’USD/JPY continue de grimper, atteignant son plus haut niveau depuis juin.

popup_close
2-usdjpydaily11112016

Production industrielle chinoise stable


Tandis que le dollar américain grimpe à un maximum de 9 mois, le yuan continue de  baisser, atteignant le niveau le plus bas par rapport à la devise américaine en 7 ans. Certains montrent du doigt la Banque Populaire de Chine qui répond à la faiblesse de la croissance par une intervention au sein des taux de change. Malgré les inquiétudes  persistantes quant au rythme de l’activité économique sur le continent,  la production  industrielle persiste fermement en territoire de croissance, avec une hausse à 6,10% au mois d’octobre et des chiffres de septembre. De même que les ventes au détail ont ralenti leur croissance à un rythme annuel de 10%  jusqu’en octobre, par rapport  aux 10,70% rapporté le mois auparavant. Les responsables chinois tentent encore de se mêler de la politique monétaire très accommodante afin de recréer un climat propice à la croissance.

popup_close
3-eurusddaily11112016

La hausse de la production fait chuter les prix du pétrole


Malgré les rumeurs relatives à un gel de projet de la production, les principaux producteurs de pétrole continuent à pomper à fond comme en témoignent les plus récentes données. Alors que la réunion semestrielle des membres de l’OPEP de Vienne approche rapidement, l’approvisionnement au bord de la saturation menace de faire dérailler tout accord. Les données récentes montrent que l’OPEP a augmenté sa production à 33,64 millions de barils par jour en octobre. Les producteurs non-OPEP ont eux-aussi augmenté leur production, tandis que Russie, Brésil, Canada et Etats-Unis ajoutent au déséquilibre d’alimentation qui prévaut. Aux Etats-Unis uniquement, la production de pétrole a augmenté de 2%, selon l’AIE, accompagnée d’une hausse du forage. En outre, avec les réserves de stockage terrestres européennes presque complètes, un autre catalyseur pour la baisse des prix du pétrole a vu le jour. Les contrats à terme du pétrole brut WTI suivent  actuellement une tendance près des niveaux les plus bas depuis septembre, au milieu de la viabilité réduite d’un accord entre l’OPEP et les producteurs non membres.

popup_close
4-copp-nov16daily11112016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle MoM (septembre)
  • -1.00%
  • 1.60%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle YoY (septembre)
  • 1.00%
  • 1.80%
  • 15:00 GMT
  • EUR
  • Discours du Président Mario Draghi
  • 18:20 GMT
  • USD
  • Discours du membre du FOMC Kaplan

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X