Inquiétudes au sein de la Banque du Japon

Analyses quotidiennes - 01/11/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Japon : Fin de la passivité économique ?

japan-inflation


Les membres de la Banque du Japon chargés de déterminer la politique monétaire ont considéré que la meilleure stratégie à utiliser en amont d’une hausse des taux prévue de la part de la Réserve Fédérale américaine, était de maintenir leurs propres taux d’intérêt en territoire négatif. Malgré une dissidence lors du vote à ce propos, les membres  conviennent que l’atteinte du taux d’inflation de 2% prendra plus de temps que prévu.

Les anticipations inflationnistes  japonaises se révèlent négatives


Lors de leur dernière réunion, les membres de la Banque du Japon ont voté à 7 contre 2 en faveur du maintien des taux d’intérêt à -0,10 %. Étant donné que l’inflation et la  consommation demeurent dans un territoire négatif, la BoJ a choisi de ne mettre en place aucune nouvelle mesure politique. Dans le même temps, une composante croissante de sa politique inclut la stabilisation du marché obligataire dans le but d’atteindre certaines  cibles atteintes généralement par le biais de l’impact des taux d’intérêt négatifs.  L’inflation a été le problème prédominant de la Banque Centrale, avec des données de la semaine dernière laissant apparaitre que l’économie demeure fermement dans  un contexte de baisse des prix. Au reflet de cette réalité, une décision a été prise de réviser les prévisions d’inflation de 2017 à la baisse (de 1,70 % à 1,50 %). L’atteinte de la cible fixée à 2% par le gouvernement sera donc repoussée à 2018. Dans l’intervalle,  le yen s’est affaibli modestement par rapport à ses pairs, avec l‘EUR/JPY qui s’est hissée jusqu’à 115.468.

popup_close
1-eurjpydaily11012016

L’activité manufacturière chinoise


Grâce aux stimuli budgétaires et monétaires en cours, l’activité des usines en Chine  continentale serait sur la voie de la reprise. Les chiffres rapportés par Caixin ont montré que l’indice PMI manufacturier est monté à 51,2 durant le mois d’octobre,  marquant la plus haute lecture depuis juillet de 2014. Le rebond sur la figure a été reflété par les données officielles, rapportées par le centre d’Information logistique de Chine. L’indice PMI officiel a également progressé à 51,2, démontrant que l’expansion de la production s’accélère aux dépends d’un Yuan plus compétitif et d’une croissance de la dette du secteur privé. Une partie des gains est attribuable au Boom du secteur de la construction. Toutefois, comme l’indice de l’emploi l’a montré, les producteurs poursuivent leur politique de réduction de main-d’œuvre alora que Beijing s’efforce de  réduire la surcapacité dans les industries lourdes. Pendant ce temps, la paire de l’USD/CNH est de retour à la hausse.

popup_close
3-audusddaily11012016

La Banque centrale australienne  maintien ses taux d’intérêts


Parallèlement aux prévisions de croissance en Chine et du rebond de  l’activité  manufacturière, son principal partenaire commercial, l’Australie a choisi de laisser ses taux d’intérêt à 1,50 %. Secondé par la montée des prix des matières premières et par le vaste programme de relance en Chine, l’Australie se développe à un rythme modéré. Toutefois, le gouverneur la Banque de Réserve australienne Philip Lowe, s’empresse de  rappeler qu’une augmentation de l’appréciation de la monnaie pourrait nuire à certains  de ces progrès, d’autant plus que l’économie lutte pour faire face à un environnement  commercial difficile. L’inflation quant à elle devrait rester faible, seulement touchée par une amélioration progressive au cours des deux prochaines années.  Cependant, malgré le resserrement des normes de prêt, les préoccupations persistent sur le rythme de croissance des prix du logement. En réponse à la décision,  le dollar  australien a progressé par rapport à ses pairs et l’AUD/USD et a gagné plus de 70 pips hors des baisses Intraday.

popup_close
2-usdcnhdaily11012016

Accord OPEP : un plus large consensus


Les préoccupations croissantes concernant la discorde au sein de l’Organisation des Pays  Exportateurs de Pétrole (OPEP) ont été résorbées lundi après que le cartel ait approuvé  une stratégie censée aider à gérer le marché de l’énergie. La décision ouvre la voie à l’OPEP en faveur d’une approche plus dynamique concernant l’équilibre du marché et lui permettra garder une longueur d’avance sur les développements dans l’industrie de l’energie. Cependant, les chances de survie de l’accord demeurent restreintes comme  en témoigne la production croissante durant les mois d’octobre et les préoccupations
concernant le refus de l’Iran à coopérer, d’autant plus que les termes d’un accord avec  les producteurs non-OPEP ne sont toujours pas définis. Alors qu’une explosion de  pipeline de gaz aux Etats-Unis pourrait fournir un coup de pouce temporaire à la courbe des prix, les Contrats à Terme de pétrole brut Brent suivent une tendance positive à l’approche de la réunion de l’OPEP à Vienne.

popup_close
4-brnt-jan17daily11012016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Manufacturing PMI (octobre)
  • 54.5
  • 55.4
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • PIB (août)
  • 0.20%
  • 0.50%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Manufacturing PMI (octobre)
  • 53.3
  • 53.2
  • 14:00 GMT
  • USD
  • ISM manufacturier PMI (octobre)
  • 51.7
  • 51.5%
  • 16:00 GMT
  • CAD
  • Discours du gouverneur de la BoC Poloz

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent