33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Jérôme Powell reste confiant sur l’économie américaine

Analyses quotidiennes - 12/02/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Discours devant le congrès

shutterstock_1055599112


Le président de la Réserve Fédérale Américaine a effectué hier après-midi son discours de politique monétaire semestriel devant le Congrès des États-Unis. Il a réaffirmé qu’il restait confiant sur les perspectives économiques tout en surveillant l’évolution de l’épidémie en Chine. Il n’a pas évoqué une éventuelle baisse de taux. Les marchés, eux, semblent convaincus que le coronavirus obligera la FED à baisser ses taux d’intérêt au-moins de 25 points de base d’ici la fin de l’année. Ceci explique en partie la reprise des marchés ces derniers jours. Les analyses ne s’attendent pas à une baisse significative du PIB américain au premier trimestre, ce qui soutient également les indices.

DOW-JONES (DOW-MAR20) : 30.000 points toujours dans le viseur ?


L’indice des trente valeurs industrielles américaines performe trois fois moins que le Nasdaq 100 depuis le début de l’année. Les résultats du T4 ont été meilleurs pour les valeurs de haute technologie que pour les valeurs plus classiques. L’indice reste en progression de presque 3% malgré l’incertitude qui plane autour de la crise sanitaire en Chine. Cette incertitude reste néanmoins atténuée, pour le moment, par l’espoir des investisseurs dans le soutien des banques centrales (injections de liquidités, baisse des taux d’intérêt, Quantitative Easing) mais également par l’espoir du report de l’activité dans les prochains mois comme ce fut le cas lors de l’épidémie de SRAS en 2003. Techniquement, les 30.000 points sont toujours à portée de main. La rupture de 29000 points viendrait mettre un nouveau grain de sable dans l’implacable mécanique haussière avec un risque correctif vers 28000 points.

popup_close
dow-mar20-daily-4

GAZ NATUREL (NGAS-MAR20) : baisse mais jusqu’où ?


La consommation mondiale de gaz progresse régulièrement : +4.7% en 2018, mais également en 2019. La Chine devient un fort consommateur avec une hausse de 17% en 2018, et certainement encore en progression en 2019. L’épidémie de coronavirus inquiète les investisseurs sur la demande chinoise et cela pèse sur les cours. Ils sont passés de 5$ à moins de 2$ en deux ans et n’en finissent plus de baisser. Il y a toujours un élément perturbateur qui vient enrayer toutes les tentatives de reprise. Techniquement la chute depuis le 6 novembre dernier est peut-être le dernier jambage de baisse qui pourrait porter la matière première dans la forte zone de support historique (en place depuis 10 ans) entre 1.6 et 1.80$. Acheter progressivement dans cette zone pour viser au moins un retour dans l’année entre 2 et 2.20$ reste une stratégie contrarienne à risques limités (stop à 1.55$).

popup_close
ngas-mar20-h4

AURORA CANNABIS (ACBFF) : la grosse cote


Active dans 25 pays et avec 17 filiales, Aurora est l’une des plus grandes sociétés de cannabis au monde. La société a annoncé le licenciement de 500 employés dans le cadre d’une réduction de dépenses. Le compartiment des valeurs cannabis à usage thérapeutique souffre clairement depuis un peu moins d’un an. Les coûts pour produire davantage, conjugués aux marchés qui ne se libéralisent pas, ont plongé les comptes dans le rouge de beaucoup de sociétés comme Aurora et bien d’autres (Canopy, GW Pharmaceutical…). Le titre, qui perd 23% depuis le début de l’année, semble mettre en place une structure en fond autour de 1.55$. Un achat d’anticipation contrarien et très spéculatif peut intervenir autour de 1.6$. Le débordement de 2.15$ permettrait d’espérer une hausse vers 2.75$ voire 3$ et 3.65$ dans le meilleur des cas. Le stop de protection sera un peu large vers 1.39$. C’est une valeur à grosse cote pour 2020.

popup_close
acbffdaily-6

Upcoming Events

  • Heure
  • Monnaie
  • Évènement
  • Prévision
  • Précédent
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Déclaration de Jerome Powell (FED)
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • 2.931M
  • 3.355M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X