1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Juillet peut réserver des surprises

Analyses quotidiennes - 05/07/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Impact de la guerre commerciale sur les entreprises

guerre-commerciale-suite


La réactivation de la guerre commerciale a commencé presque au début de second trimestre. Nous verrons la deuxième quinzaine de juillet son impact réel sur les résultats des entreprises et l’attitude probable de la FED. Pour le moment, les marchés poursuivent leur progression en espérant toujours une FED accommodante, mais aussi un vrai mieux sur le front de la guerre commerciale, notamment grâce à la nomination de Christine Lagarde à la BCE, ce qui enthousiasme les observateurs. Dans ces conditions, la hausse peut encore se poursuivre mais on n’est pas à l’abri d’un peu plus de volatilité entre mi-juillet et la fin du mois.

CAC40 (CAC-SEP19) : tente de s’extraire d’une zone de résistance historique


Le CAC40 est crédité d’une belle progression depuis début juin, à +9.5%, ce qui porte la progression de l’indice à 18.8% depuis le début de l’année. Il tente donc de passer au-dessus d’une zone bien connue depuis presque trois ans, à 5600/5650 points. Systématiquement, l’indice a rebondi contre cette zone pour revenir vers 5000/5200 points. Les investisseurs ont envie de croire à son débordement sous la houlette des événements vus en préambule. Pour vraiment s’installer au-dessus de cette zone, il faudra encore espérer des miracles monétaires, baisse de taux sur une longue période aux Etats-Unis et Quantitative Easing en Europe. La croissance du profit des entreprises qui reste en théorie le moyen le plus sain de voir le CAC40 remonter, manque cruellement de dynamisme. On surveillera les 5470 points, niveau d’alerte le plus serré qui annoncerait un début d’échec du débordement de 5600/5650 points.

popup_close
cac-sep19-h4

Renault (RENAULT) : toujours à la peine


Le constructeur automobile français est également lié aux constructeurs nippons Nissan et Mitsubishi. La firme ne bénéficie pas de l’effet d’aubaine suscité par les banques centrales, son cours de bourse reste étal depuis le début de l’année et souffre encore de l’affaire Carlos Ghosn. Il n’y a toujours pas de rotation sectorielle hormis sur Peugeot, les investisseurs ont le pied sur le frein car ils craignent toujours des sanctions de la part des Etats-Unis, même si en théorie elles sont repoussées à la fin de l’année. Les résultats trimestriels du 26 juillet semblent également redoutés. Techniquement, le titre semble tenir au-dessus de son support, à €50 qu’il ne faut pas casser sous peine de revenir vers €40. Pour acter un vrai mieux, il faudrait repasser au-dessus de 62/€63. Un achat spéculatif reste possible entre 53 et €54, pour viser €62, avec un stop de protection à €49.

popup_close
renaultweekly-4

Apple (APPLE) : que réservent les résultats trimestriels ?


Apple publiera ses résultats trimestriels le 23 juillet prochain. Faut-il craindre un profit warning ? Ce n’est pas impossible avec des produits de plus en plus chers dans un environnement de baisse de la croissance mondiale. La guerre commerciale n’aura probablement rien arrangé, à moins que les américains possédant des Huawei aient décidé de les remplacer par des smartphones Apple par patriotisme et suivre ainsi le chemin tracé par le Président Trump. Apple va délocaliser la production de ses nouveaux Mac Pro des Etats-Unis vers la Chine, est-ce une manœuvre pour éviter des sanctions de Pékin si la guerre commerciale perdure ? Le cours de bourse reste toujours en hausse de +30% depuis le début de l’année, soutenu par les rachats d’actions de la firme. Est-il pour autant capable de rallier le point haut annuel à $215 et le record historique à $233 ? La réponse est entre les mains de la FED. Attention par contre à une rechute sous le point bas de consolidation de juin à $170.

popup_close
appleweekly-8

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Création emplois secteur non agricole (juin)
  • 160K
  • 75K
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage (juin)
  • 3.6%
  • 3.6%
  • 14:30 GMT
  • CAD
  • Evolution de l’emploi (juin)
  • 10K
  • 27.7K
  • 16:00 GMT
  • CAD
  • Indice PMI Ivey (juin)
  • 55
  • 55.9

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X