L’emploi américain sous les projecteurs

Analyses quotidiennes - 08/07/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le rapport sur l’emploi devrait faire état de 180 000 créations de postes

shutterstock_298064609


Les marchés sont dans l’attente du rapport officiel de l’emploi américain de juin, qui sera publié aujourd’hui à 12H30 GMT. Le consensus table sur une progression du secteur et 180 000 emplois créés, après la déception du mois de mai durant lequel seulement 38 000 emplois ont été créés par l’économie américaine. Notons qu’il s’agissait du niveau le plus bas enregistré depuis septembre 2010. Hier, le rapport mensuel sur l’emploi privé d'ADP a montré que les employeurs du secteur privé avaient créé pas moins de 172 000 emplois au cours du mois, soit bien au-dessus des prévisions.

Production industrielle allemande en chute


À en croire les données publiées jeudi par l'office statistique allemand Destatis, la production industrielle de l’Allemagne a baissé de façon inattendue au mois de mai, entraînée par le ralentissement des secteurs de la construction et des biens d’équipement. Sur une base mensuelle, la production industrielle allemande a diminué de 1,30 %, ce qui inverse la hausse de 0,50 % en avril, qui a d’ailleurs été révisée à la baisse par rapport aux estimations initiales de 0,80 %. Les analystes attendaient de voir la production industrielle augmenter de 0,10 % sur le mois. Hors énergie et construction, la production industrielle a reculé de 1,80 %, alors que l'énergie à elle seule a gagné 3,90 % d’un mois sur l’autre. Par rapport à l’an dernier, la production industrielle allemande est en baisse de 0,40 %, bien en dessous des prévisions de 1,50 %. La production industrielle annualisée d'avril a quant à elle été révisée à la baisse, pour passer de 1,20 % à 0,80 %.

popup_close
1-eurgbp-0807

Le déficit commercial français se  creuse


D’après les données publiées jeudi par les douanes françaises, le déficit commercial extérieur de l’hexagone a diminué de façon inattendue au mois de mai versus le mois dernier, en raison de la hausse des exportations et de la baisse des importations. Le déficit commercial français a diminué à 2,8 milliards d'euros en mai, contre 4,8 milliards en avril. Ces données ont fortement surpris les analystes qui attendaient de voir la hausse du déficit commercial à 4,9 milliards. Le déficit commercial français du mois de mai avait inquiété, au plus faible depuis août 2015. Comparé au même mois l'an dernier, le déficit commercial français a été enregistré 4,6 milliards d’euros. Au cours du mois, les exportations ont augmenté de 1,40 %, mais toujours en dessous des 2,0 % du mois d’avril. Quant aux importations, elles ont diminué de 3,50 % d’un mois sur l’autre, après une hausse de 3,0 % en avril. Dans un rapport distinct publié par la Banque de France, il a été montré que la balance commerciale française s’était réduite au mois de mai en raison d'une baisse du déficit commercial apparent. Le déficit du compte courant a diminué à 0,3 milliards d'euros en mai, versus 2,1 milliards en avril.

popup_close
2-eurjpy-0807

Royaume-Uni: la production industrielle se replie moins que prévu


La production industrielle britannique a baissé moins que prévu en mai selon les données publiées par Office for National Statistics jeudi. Cette production a chuté de seulement 0,50 % d’un mois sur l’autre, ce qui met fin à deux mois consécutives de hausse. En avril, la production industrielle avait bondi de 2,10 %. Les baisses ont marqué le plus gros déclin de la production industrielle depuis cinq mois, sans cependant atteindre les prévisions de 1,0 %. La production manufacturière a également diminué de 0,50 % en mai, versus l’augmentation de 2,40 % en avril, mais toujours en dessous des 1,20 % de baisses prévus. D’une année sur l’autre, la production industrielle du Royaume-Uni a ralenti à 1,20 % de croissance, chiffre en baisse par rapport au chiffre révisé de 2,20 % en avril. D’autre part, la production manufacturière a enregistré une hausse de 1,70 % d’une année sur l’autre, alors que les chiffres d’avril ont également été révisés à la hausse pour passer de 0,80 % à 1,50 %.

popup_close
3-gbpusd-0807

Permis de construire canadiens plus rares en mai


À en croire les données publiées par Statistique Canada jeudi, le nombre de permis de construire canadiens a chuté de manière inattendue au mois de mai. Cette baisse est accompagnée de la baisse des intentions de construction de bâtiments commerciaux. La valeur totale des permis de construire a diminué de 1,90 % en mai pour atteindre $6,79 milliards, bien en-dessous des prévisions d'une augmentation de 1,50 %. Cependant, les données du mois précédent ont été révisées à la hausse, ce qui atteste de l’augmentation de 0,10 % du nombre de permis de construire en avril. Ce chiffre est bien plus élevé que les estimations précédentes qui tablaient sur une baisse de 0,30 %. Les permis de construction non résidentiels ont diminué de 1,10 % sur le mois, talonnés par une baisse de 7,20 % des permis pour les logements unifamiliaux. Les permis de construire non résidentiels ont de leur côté diminué de 3,30 en raison des intentions de construction plus faibles. Pour rappel, le secteur de la construction représente plus de 7 % du total de l'emploi canadien.

popup_close
4-usdcad-0807

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 06:45GMT
  • EUR
  • Production industrielle française m/m
  • -0.50%
  • 1.20%
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • Taux de chômage canadien
  • 7,00%
  • 6,90%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Évolution de l’emploi non agricole
  • 180 000
  • 38 000
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage américain
  • 4,80%
  • 4,70%

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent