peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La baisse de l’activité boursière se fait ressentir

La Banque du Japon hésitante quant à de nouvelles hausses de taux

shutterstock_355183802

La volatilité du yen reste élevée, en raison de l'incertitude ambiante ainsi que de la spéculation sur les actions possibles de la Banque du Japon lors de sa réunion de politique monétaire qui aura lieu plus tard dans la semaine. Plus tôt lundi, dans le cadre d'une interview avec le Wall Street Journal, Etsuro Honda, un conseiller de haut niveau pour le Premier ministre japonais Shinzo Abe, a déclaré que la Banque du Japon pourrait préférer remettre à plus tard tout assouplissement afin d'évaluer l'impact des taux négatifs sur une plus longue période. Les déclarations officielles sont très mesurées, en contraste avec le rapport Bloomberg de vendredi qui a déclaré que la BoJ allait veiller à la baisse des taux des prêts bancaires vers des valeurs négatives afin d'envoyer le yen à la hausse.

Allemagne : le climat des affaires chute en avril

D'après les données de l'Ifo allemand publiées mardi, le climat des affaires la première puissance économique européenne a chuté brutalement en avril, ce qui ne manque pas de surprendre les analystes face à un rapport positif au mois précédent. En effet le chiffre global de l'indice Ifo du climat des affaires de Allemagne a chuté à 106,6 en avril, en baisse par rapport à l'augmentation optimiste à 106,7 en mars ainsi qu'aux prévisions qui tablaient sur 107,1. L'indice Ifo actuel, qui se penche sur le climat des affaires au moment où nous parlons, s'est également montré plus faible à 113,2 en avril, en baisse versus les 113,8 de mars, alors que les attentes Ifo qui est un indice prospectif du climat des affaires, a augmenté jusqu'à un modeste 100,4 en avril, soit un peu au-dessus que la lecture de 100,0 de mars. Ces données médiocres sont basées sur l'indice PMI flash composite Markit, qui est tombé à 53,8 en avril, son niveau le plus bas depuis septembre 2015.

popup_close
1-eurusd-2604

Le taux de chômage de la Suède au plus haut depuis 9 mois

Le taux de chômage de la Suède a atteint un sommet sur 9 mois en mars avec 7,70 %, bien au-dessus des prévisions de 7,50 % ainsi que des 7,60 % enregistrés en février, d'après les données publiées par Statistics Sweden mardi. Le taux de chômage de la Suède était à 8,50 % en juin 2015 et n'a depuis lors cessé sa tendance à la baisse. Le nombre de chômeurs année en année a diminué de 8000 pour passer à 406 000, alors que l'emploi a augmenté de 66 000 à 4,8 millions. L’indice de l'emploi a également diminué de 0,10 % sur le mois par rapport aux attentes d'une augmentation de 0,20 %. Malgré ces données décevantes, l'emploi a progressé d'un modeste 0,30 % d'un trimestre sur l’autre, ce qui souligne la tendance à la hausse de la demande de main-d'œuvre, qui reste élevée dans une économie soutenue par un assouplissement continu de la part de la Riksbank suédoise. La semaine dernière, les taux ont été maintenus par les banques centrales à -0,50 %, qui ont élargi leurs achats de QE par un ajout de 45 milliards de couronnes supplémentaires, pour porter le programme d'achat d'obligations de la banque centrale à 245 milliards de couronnes.

popup_close
2-eursek-2604

États-Unis : les ventes de logements neufs continuent leur déclin en mars

D'après les données du Départment américain du commerce publiées lundi, les ventes de maisons aux États-Unis ont subi une baisse de 1,50 % en mars, et ce pour le troisième mois consécutif. Les achats de maisons unifamiliales récemment construites sont tombés à un taux annuel désaisonnalisé de 511 000, en dessous des attentes de 520 000. Au cours des trois premiers mois de l'année, les ventes de logements neufs aux États-Unis ont augmenté de seulement 1,30 % par rapport à la même période en 2015. Les données du logement américain continuent leur déclin, alors que seules les ventes de maisons existantes apparaissent comme une lueur d'espoir. Malgré des données décevantes, de nombreux économistes restent optimistes quant à une stabilisation du marché du logement, étant donné l'amélioration du secteur de l'emploi et les faibles taux hypothécaires.

popup_close
3-usdchf-2604

Journée chargée pour les États-Unis

Au cours d'une session boursière relativement calme, plusieurs rapports américains se sont démarqués. À 12h30 GMT, les spécialistes estiment que les commandes de biens durables pour le mois de mars devraient montrer une augmentation de 1,90 % après une baisse de 3,0% le mois précédent, alors que les biens durables de base hors transport devraient augmenter d'un modeste 0,50 %, versus un plongeon de 1,30 % le mois précédent. La baisse des biens durables au mois de février arrive dans le contexte d'un dollar plus fort et de dépenses d'immobilisations réduites. À la suite de la publication de ces données, celles du PMI des services américains de l'institut Markit devrait plus tard afficher une augmentation de 52,0, dans la continuation de la tendance du mois précédent à 51,3. L'indice de confiance des consommateurs, qui mesure les attentes des consommateurs américains sur l'économie, les emplois et les dépenses est également attendu à 14h00 GMT, pour probablement afficher une légère baisse à 96 versus 96,2 précédemment.

popup_close
4-usdjpy-2604

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 1.90%
  • -3.00%
  • 13:00 GMT
  • CAD
  • Discours du directeur de la Banque du Canada Poloz
  • %
  • 13:45 GMT
  • USD
  • Indice PMI des services américain
  • 52.0
  • 51.3
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Idice CB de confiance des consommateurs
  • 96.0%
  • 96.2