La Banque centrale du Japon maintient ses taux

Augmentation des prévisions de croissance au Japon

rates-steady-for-bank-of-japan-1


L'institution japonaise a décidé de maintenir les taux d'intérêt à -0,10% tout en maintenant son rythme actuel d'assouplissement et de continuer à cibler un rendement de 0,00% sur les obligations d'État à 10 ans.

Un marché japonais plus optimiste


Bien que les données de la semaine dernière aient montré les luttes continuelles auxquelles la Banque du Japon est confrontée pour rétablir l'inflation à 2,00%, la Banque centrale a affiché un ton plus optimiste dans ses dernières perspectives.

Les estimations de la croissance du PIB pour l'exercice 2016 ont été ramenées à 1,40% comparativement à 1,00% pour octobre, tandis que 2017 a été portée à 1,50%, contre 1,30%. Toutefois, en ce qui concerne l'inflation, la BoJ a réaffirmé sa projection antérieure de l'IPC de base de 1,50% pour 2017.

Deux membres votants de la Banque centrale ont continué de s'écarter de la politique, avec un vote de 7-2 réaffirmant l'engagement envers une stratégie de taux d'intérêt négatifs, Les achats d'actifs et le ciblage du rendement des obligations d'État. Le mouvement résultant après l'annonce a vu le Yen se renforcer contre presque toutes les paires, avec EURJPY sous la pression après avoir prolongé les pertes de la session précédente.

popup_close
eurjpydaily01312017

La France retrouve le sourire


Une lecture anticipée du PIB français pour le quatrième trimestre de 2016 a montré une reprise surprenante de la croissance, avec une expansion à 0,40% pour les trois derniers mois de l'année. Outre le doublement de la lecture du troisième trimestre de 0,20%, les derniers chiffres marquent la croissance la plus rapide depuis le premier trimestre de 2016.

L'impulsion derrière les gains provient principalement de meilleures dépenses des ménages et du gouvernement alors que l'investissement plus élevé et l'économie d'exportation a également profité au chiffre. Sur une base annualisée, le produit intérieur brut s'est amélioré de 1,10%, battant le rythme annualisé de 1,00% enregistré à la fin du troisième trimestre, bien que toujours bien en deçà des prévisions gouvernementales de 1,40% pour l'année civile.

Après avoir subi une pression importante au cours de la réouverture hebdomadaire, les actions demeurent en retrait, les contrats à terme du CAC 40 affichant une baisse à l'ouverture des échanges.

 

popup_close
cac-mar17daily01312017

La croissance du revenu des États-Unis est supérieure à celle des dépenses


Autre signe que l'inflation pourrait augmenter encore dans les mois et trimestres à venir, les dépenses de consommation des États-Unis ont augmenté de 0,50% au cours du mois de décembre, correspondant aux attentes et dépassant la valeur de 0,20%.

Avec des dépenses de consommation de plus de 60,00% du PIB américain sur une base annuelle, les derniers chiffres pourraient préfigurer une nouvelle progression des prix, aidant la Réserve fédérale à rester proche de son objectif d'inflation à moyen terme de 2,00%. De plus, l'inflation de base de PCE, la jauge préférée des décideurs de Fed, est demeurée à 1.70% sur une base annualisée, elle met en évidence la stabilité des prix malgré la hausse des taux d'intérêt.

Toutefois, les dépenses personnelles ont continué à dépasser la croissance du revenu personnel de 0,30% pour décembre. Les contrats à terme du Nasdaq restent sous pression, en baisse pour une deuxième session consécutive, les changements de lois vis-à-vis des Visas accordés inquiètent dans les entreprises de technologie ou l'embauche de travailleurs talentueux étrangers est conséquente.

popup_close
nsdq-mar17daily01312017

Le bilan de la BCE atteint un record


Une mise à jour produite par la Banque centrale européenne a montré que son bilan continue de croître et que les achats d'actifs continuent à augmenter pour rétablir l'inflation et la croissance. Selon le rapport publié par la BCE, le bilan s'élève désormais à 3,72 billions d'euros.

Sur ce chiffre, 575,42 milliards d'euros sont des émissions d'obligations de sociétés européennes que la banque a achetées dans le cadre de son programme d'assouplissement quantitatif en cours, représentant un peu moins de 10,00% du montant total.

À l'heure actuelle, le bilan est maintenant de l'ordre de 36,00% du PIB total annualisé de la zone Euro. Cependant, des problèmes peuvent se poser en attendant que la Banque centrale ne dispose plus d'actifs à acheter. Dans l'intervalle, l'euro continuera à rester sous pression à mesure que le bilan s'agrandira, avec l'EURGBP de retour sur la retraite après deux séances de gains.

popup_close
eurgbpdaily01312017

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Evènement
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chômage Allemagne (Jan.)
  • 6.00%
  • 6.00%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Personal Spending (MoM)
  • 1.60%
  • 1.10%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC core (Annuel)
  • 0.90%
  • 0.90%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • PIB (Trimestriel) (T4)
  • 0.40%
  • 0.30%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • PIB (Annuel) (T4)
  • 1.70%
  • 1.70%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chômage (Déc)
  • 9.80%
  • 9.80%
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • PIB (Mensuel) (Nov.)
  • 0.30%
  • -0.30%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Confiance des consommateurs - Conference Board (Jan.)
  • 113.0
  • 113.7
  • 21:45 GMT
  • NZD
  • Taux de chômage (T4)
  • 4.80%
  • 4.90%
  • 22:35 GMT
  • CAD
  • Discours de Poloz, gouverneur de la BoC
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.