peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La Banque centrale européenne laisse ses taux inchangés

Mario Draghi fait miroiter de nouvelles actions de politique monétaire

shutterstock_101649463

La Banque centrale européenne a décidé de maintenir la politique monétaire existante, tandis que les craintes concernant les prix de l'énergie font pression sur l'inflation et que les déboires de l’économie chinoise affectent les marchés boursiers du monde entier. Face à l’instabilité des marchés financiers et à la baisse persistante des prix du pétrole, la BCE serait prête à de nouvelles mesures de soutien de l’économie, dans sa lutte acharnée pour relancer l’inflation au sein de la zone Euro.

Le rouble russe plonge à des niveaux record

Il semble que la déroute du marché du pétrole ait entraîné le rouble russe dans sa chute : ce dernier est tombé à un nouveau chiffre historique, il se tient en effet à 85,9230 face au dollar américain. Selon les derniers chiffres du département de l’énergie américain, les stocks de brut restent près de leur niveau le plus élevé, ce qui peut potentiellement conduire à une nouvelle baisse des prix, malgré une remontée massive après le dernier chiffre du département de l’énergie qui parlait de 3,979 million de barils ajoutés aux stocks pour la semaine qui s’est terminée le 15 Janvier. Rappelons que les hydrocarbures représentent plus de la moitié des revenus de la Russie. Mis à part la surabondance de pétrole qui écrase les prix, la chute spectaculaire du rouble est également sous pression de par des liens économiques qui existent entre la Russie et la Chine, et ce d’autant plus depuis la dégringolade du géant asiatique. La Banque centrale de Russie devrait publier sa décision de politique monétaire le 29 Janvier. Ses responsables ont déclaré jusqu'ici qu’ils n'ont pas l'intention d’intervenir à moins que les baisses de prix ne persistent, l'affaiblissement du rouble ayant selon eux un "caractère objectif".

popup_close
usdrub01222016

Le président de la BCE refuse de capituler face à la menace  la déflation

Les membres décisionnaires du conseil de la Banque centrale européenne ont décidé de maintenir la politique monétaire inchangée. Le principal taux de refinancement a été maintenu à 0,05 % avec un taux de prêt qui reste à 0,30 %,  et un taux de dépôt à -0,30 %. Les taux sont maintenus sur fond d'inquiétudes croissantes,  face à une baisse soutenue des prix des matières premières ainsi qu’à l'instabilité croissante sur les marchés mondiaux en réponse à la crise de la Chine, qui devient la bête noire de la Banque centrale. Le président Mario Draghi a souligné le fait que la Banque centrale est susceptible d’aller encore plus loin dans son programme de relance,  et souligne que les risques baissiers sont plus hauts que jamais. Tandis que la BCE a toutes les cartes entre ses mains pour lutter contre la menace permanente de la déflation, elle doit dans un premier temps analyser l’impact des politiques actuelles pour lancer toute nouvelle politique monétaire. Après ce statut quo, les économistes attendent de pied ferme de nouvelles mesures qui sont susceptibles d’être annoncées lors de la réunion de la BCE en mars prochain. Pendant ce discours l'euro a eu un élan de dynamisme par rapport aux principales monnaies qui se sont  inversées, avec la paire EUR/USD tombée à 1,0777.

popup_close
eurusd01222016

États-Unis : le taux de chômage au plus haut depuis six mois

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont grimpé jusqu’à 293 000 aux États-Unis lors de la semaine du 16 janvier. Ce niveau de chômage,  le plus élevé depuis 6 mois,  déçoit les analystes qui espéraient un repli. Le nombre d’américains qui demandent une inscription au chômage pour la première fois a quant à lui grimpé de 10 000 depuis chiffre de 283,000 la semaine dernière. La moyenne mobile sur quatre semaines a également augmenté et passe à 285 000 au lieu de 278 500, chiffre révisé de la semaine dernière. Le ministère du Travail se veut rassurant et a déclaré que même si les demandes ont augmenté au cours des dernières semaines, les niveaux de chômage sont encore en dessous du seuil de travail sain de 300,000, et ce pour la 46ème semaine consécutive. Avec le dollar qui se renforce, la demande d'exportations se ralentit et impacte fortement le secteur de la fabrication. Comme l’économie mondiale stagne et les prix de l'énergie continuent de tomber, le licenciement apparaît aux sociétés des secteurs de l’énergie, des mines et de la fabrication comme le meilleur moyen de réduire leurs coûts. Le département du travail a ajouté que malgré le nombre funeste de licenciements au cours des dernières semaines, le marché du travail demeure robuste.

popup_close
dow-mar1601222016

La confiance des consommateurs turcs toujours en baisse

Selon le rapport du Turkish Statistical Institute publié jeudi, la confiance des consommateurs turcs a considérablement chuté en janvier, ce qui marque la deuxième baisse consécutive depuis le mois de novembre qui culminait à 77,2.  Ce chiffre a diminué à 73,6 en décembre et continué sa chute avec un mois de janvier tombé en à 71,6. La hausse du chômage et le ralentissement du marché de l'emploi apparaissent comme des facteurs prédominants de cette perte de confiance chez les consommateurs turcs. Les analystes ne semblent toutefois pas alarmés par ces chiffres médiocres et comptent sur l’affaiblissement de la lire turque pour d’améliorer la confiance dans un avenir proche. La croissance attendue des salaires combinée au renforcement de la demande intérieure et à la stabilisation de l'inflation sont les moteurs de la croissance. Dès l’annonce, le renforcement récent de la lire s’est interrompu, cette dernière s’est inversée vers le bas par rapport au dollar américain, et clôture à 3,0473.

popup_close
eurtry01222016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • EUR
  • Indice des Directeurs d'Achat (PMI) du Secteur manufacturier allemand (janvier)
  • 53
  • 53.2
  • 09:30 GMT
  • GBPD
  • Ventes de détail (MoM)
  • -0.20%
  • 1.70%
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Indice des prix à la consommation de base (MoM)
  • -0.30%
  • -0.30%
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Ventes de détail de base (MoM)
  • 0.40%
  • 0.00%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Ventes de logements existants (Décembre)
  • 5.2M
  • 4.76M