La Banque d’Angleterre confrontée au déficit monétaire

La Banque d’Angleterre ne devrait pas relever ses taux avant novembre 2016

shutterstock_290672309

L'Institut national de recherches économiques et sociales a annoncé des perspectives à la hausse dans son rapport économique sur l’avenir de l'économie britannique. L'institut prévoit des taux à 1,50 % d’ici la fin de 2017 dans le cas où le Royaume-Uni resterait un membre de la zone euro - et prévoit des hausses de taux qui se poursuivraient en 2017, pour se stabiliser à 1,50 %.

Les industries allemandes et françaises en berne au mois de février

La production industrielle française a chuté de manière inattendue pour le mois de mars, avec une baisse de -0,30 %, à en croire les données des statistiques de l’agence Insee publiées mardi. Des résultats médiocres pour la fabrication, les transports et l’alimentation seraient le principal déclencheur de cette baisse. Cette contraction est allée au deçà des attentes des dirigeants de la Banque centrale européenne et des analystes qui tablaient sur une hausse de 0,50 %. Les chiffres de la production industrielle pour le mois de février ne sont pas meilleurs et ont également été révisés à la baisse, pour passer de 1,30 % à de 1,00 %. Ce même indicateur s’est montré plus faible pour l’Allemagne, en baisse de -1,30 % dans la continuité des -0,50 % de février. D’une année sur l’autre, la production industrielle allemande a progressé à un rythme très lent de 0,30 %, soit en baisse versus les 1,30 % enregistrés en février.

popup_close
1-eurusd-1105

La banque de France attend un ralentissement au deuxième trimestre

La Banque de France a publié son rapport trimestriel hier au sein duquel elle a noté que, après un premier trimestre de l’année 2016 encourageant, la croissance économique de l’hexagone était susceptible de ralentir au second trimestre. La banque prévoit en effet que la croissance du PIB est susceptible de ralentir à 0,30 %, et ce en dépit d’une hausse de 0,50 % au premier trimestre. Les services et l'industrie continueront d'être la force motrice de l’économie, alors que les entreprises restent optimistes sur la reprise de la croissance. Le gouvernement français a quant à lui prévu une croissance de 1,50 % du PIB annualisé cette année. D’u autre côté en Allemagne, les données économiques ont montré un excédent commercial plus fort que prévu en mars – ce qui porte les économistes à croire que le PIB de l'Allemagne au premier trimestre pourrait atteindre 2,50 % par an. L’agence Destatis publiera les estimations du PIB allemand pour le premier trimestre ce vendredi.

popup_close
2-eurgbp-1105

Le déficit commercial du Royaume-Uni s’élargit

La Banque d’Angleterre constate avec impuissance le naufrage de l’économie nationale et compte les semaines jusqu’aux conclusions du referendum de juin. En attendant, le déficit commercial du Royaume-Uni s’est élargi à des niveaux jamais vus depuis le début de la crise financière au cours du premier trimestre de 2016. Cet élargissement, dont le montant se porte à 13,27 milliards de livres au cours des trois premiers mois de l'année, montre une hausse de 12,20 milliards de livres du déficit depuis le quatrième trimestre de 2015, ce qui illustre les inquiétudes croissantes d’un potentiel Brexit. Les données de la production industrielle et de fabrication seront publiées plus tard dans la journée, et devraient avoir augmenté à 0,70 % et 0,40 % respectivement selon les économistes, et ce après que les deux chiffres aient lourdement chuté au mois précédent.

popup_close
3-gbpusd-1105

L’inflation sous-jacente de la Norvège en hausse à 3,20 % en avril

L'inflation sous-jacente de la Norvège pour le mois d'avril a été annoncée à 3,20 % (d’une année sur l’autre), versus 3,30 % en mars et 0,10 % en dessous des estimations des économistes. Si on s’intéresse à présent à une base mensuelle, l'inflation réelle de la Norvège n'a augmenté que de 0,10 %, ce qui la porte au même rythme qu’au mois dernier et bien au-dessous des estimations des économistes qui tablaient sur une augmentation de 0,20 %. Les prix alimentaires ont quant à eux augmenté de 0,30 %, alors que les tarifs des compagnies aériennes ont chuté de 0,20 %. Les dernières données sur l'inflation sont peu susceptibles d’influencer la politique monétaire de la banque Norges qui se réunit jeudi prochain - alors que l'inflation actuelle est seulement de 0,10 % en dessous des prévisions de la banque.

popup_close
4-eurnok-1105

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Production industrielle m/m
  • 0.70%
  • -0.30%
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Production manufacturière m/m
  • 0.40%
  • -1.10%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Inventaires de pétrole brut
  • -
  • 2,8 millions
  • 23:50 GMT
  • JPY
  • Compte courant
  • 1,9 milliard
  • 1,73 milliard
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.