la Banque d’Australie maintient le statu quo

En vue de nouvelles mesures monétaires, le dollar australien chute brutalement

shutterstock_406718749


Le compte-rendu de la réunion de politique monétaire de la Banque d’Australie qui a eu lieu plus tôt dans le mois a ouvert la porte à de possibles baisses de taux d’intérêt dans un futur proche, non sans avoir mis en évidence des indicateurs décisionnels extérieurs et intérieurs au pays qui sont susceptibles d’influencer cette décision. Alors que l’économie australienne subit de plein fouet le ralentissement de l’activité de ses partenaires commerciaux, la baisse de l’inflation ainsi qu’un dollar fort qui nuit aux exportations, les spéculations quant à un assouplissement monétaire mis en place dès le mois d’août s’intensifient.

La RBA devrait baisser les taux d’intérêt dès le mois d’août


Lors de sa dernière réunion de politique monétaire, la Banque d’Australie a abordé de nombreux sujets, tels que les activités au niveau national mais aussi à l'étranger, ce qui laisse supposer qu’elle serait bientôt forcée d’assouplir sa politique monétaire au cours de la seconde moitié de l’année afin de soutenir l’économie. Suite à la détérioration de ses partenariats commerciaux avec les autres pays en raison de la baisse de la production industrielle et de la demande de matières premières, les perspectives économiques de la nation océanique restent plus qu’incertaines. Bien que la question du "Brexit" ait été abordée, les deux pays n’ont que très peu de partenariats commerciaux bilatéraux, le référendum a par conséquent un impact négligeable sur l’économie australienne. En revanche, l'inflation qui reste en dessous de la fourchette cible et les données mitigées de l’emploi et le logement sont plus problématiques, et laissent penser que les taux directeurs seront amputés de 25 points de base au cours des prochains mois. Le dollar australien a chuté après la publication de ces données, mais la paire AUD/USD s’est tout de même maintenue à 0,7500.

popup_close
1audusd07192016

Les prix du pétrole continuent d’osciller


Bien que la production de pétrole aux États-Unis continue de se rétracter et que les producteurs de schiste soient contraints de cesser leurs activités de manière progressive en raison de seuils de rentabilité plus élevés, l'expiration des couvertures destinées à protéger des éventuelles baisses de prix ainsi que les difficultés à rembourser les emprunts ont ont été les acteurs principaux de la baisse des prix du pétrole. Si les marchés avaient réussi à atteindre un équilibre temporaire après plusieurs ruptures d'approvisionnement et une demande plus élevée de la part des raffineurs chinois, les stocks sont inexorablement à la hausse. Cette baisse des prix est principalement attribuable à l’importante quantité d’essence raffinée et autres distillats qui ne sont pas consommés. En outre, alors que les ruptures d'approvisionnement se dissipent progressivement, les craintes liées au stockage terrestre refont surface, ce qui pousse d’autant plus les prix  la baisse. Les contrats à terme du pétrole brut WTI se gravitent actuellement autour des 45,00 $ par baril, sous réserve d’augmenter davantage en fonction de l’évolution des stocks.

popup_close
2cl-aug1607192016

Malgré des rumeurs de stimulus monétaire, le yen se renforce


Suite à la victoire écrasante d’Abe lors des élections du mois de juillet et face à la volonté de son cabinet de mettre en place des mesures expansionnistes afin de lutter contre la déflation, les marchés sont dans l’attente d’une nouvelle mesure de relance de la part du gouvernement japonais. Bien que la plupart des mesures d'assouplissement agressives, y compris l'assouplissement quantitatif et l’instauration de taux d'intérêt négatifs aient contribué à maintenir le yen plus faible par rapport à ses pairs ainsi qu’à maintenir l'économie d'exportation, ces mesures n'a pas réussi à tirer l'inflation à la hausse, et l'économie japonaise s’enfonce de jour en jour dans la déflation. Bien qu'en théorie toutes ces mesures soient efficaces pour restaurer l'inflation et la croissance, le problème auquel font face les décideurs japonais est que de nombreux pays avancés poursuivent la même stratégie, ce qui réduit l'efficacité de mesures monétaires pour tout le monde. Après avoir chuté de près de -5,00 % par rapport au dollar américain depuis les résultats des élections, le yen s’est montré légèrement à la hausse lors de la séance, ce qui a mené à un repli de la paire USD/JPY.

popup_close
3usdjpy07192016

Face à des baisses de revenus, la Bank of America prévoit des réductions budgétaires


Après avoir enregistré des revenus de taux d’intérêt plus faibles en raisons de la politique monétaire accommodante exercée par la Réserve fédérale, le dernier rapport sur les revenus publié par la Bank of America fait a enfoncé le clou et montré que les bénéfice avaient chuté de -18,00 % par rapport au même trimestre en 2015. Le chiffre d'affaires a également chuté de -7,00 % au cours de la même période. Seul point positif,  la Banque a réussi à battre les attentes du consensus avec 0,36 $ par action versus de 0,33 $ estimé. Dans le but de stimuler les actions à la hausse, de nouvelles mesures de réduction des coûts à hauteur de près de 5 milliards de dollars ont été annoncées pour 2018. Cependant, le plus gros changement devrait concerner les opérations bancaires diversifiées, comme proclamé récemment par le parti républicain qui appelle à un retour du Glass-Steagall. Si ce dernier venait à être rétabli, cela pourrait conduire à la faillite de Bank of America Merrill Lynch.

popup_close
4boa07192016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • IPC (annuel)
  • 0.40%
  • 0.30%
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • IPC (mensuel)
  • 0.20%
  • 0.20%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Sentiment économique allemand ZEW (juillet)
  • 9.0
  • 19.2
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Permis de construire (juin)
  • 1 150 M
  • 1 1136 M
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Mises en chantier USA (juin)
  • -0.40%
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.