La Banque de la Nouvelle-Zélande surprend les marchés

La Banque centrale néo-zélandaise prise de court face à la déflation

nzd

Alors que la croissance des prix à la consommation se maintient à la limite de la déflation, les décideurs de la Banque centrale de Nouvelle Zélande ont pris le parti de donner un coup de pouce supplémentaire à l’économie. La Reserve Bank of New Zealand, dans un geste inattendu, a réduit les taux d'intérêt à des valeurs record, et mis l’accent sur sa volonté d'agir davantage en cas de dégradation des perspectives de la croissance mondiale.

Résurgence de la production industrielle britannique

À en croire le Bureau national des statistiques, la production industrielle du Royaume-Uni aurait rebondi au mois de janvier, et afficherait des données mensuelles de 0,30 %, qui contrastent avec la contraction des deux mois précédents. Si la valeur s’est avérée supérieure aux -1,10 % de décembre, elle a en revanche raté les attentes de 0,50 %. Cette progression est principalement attribuable au secteur de la fabrication, qui a grimpé à 0,70 % en janvier versus les médiocres -0,30 % du mois précédent. Malgré ces résultats positifs, les analystes de la Banque d’Angleterre restent sceptiques et prévoient que ce rebond sera uniquement de courte durée, avec un secteur qui fait face à la menace d’une contraction de la demande mondiale et des faibles prix de l'énergie, qui impactent la production de pétrole et de gaz de la Mer du Nord. Une autre menace sérieuse est l’éventuelle sortie de l'Union européenne en juin, un Brexit conduirait en effet les fabricants étrangers à délocaliser leurs entreprises et industries pour des raisons fiscales. La livre s’est renforcée légèrement par rapport au dollar américain au cours de la session, pour poursuivre son ascension et atteindre un prix de 1,4240 avant de se replier.

popup_close
gbpusd03102016

La menace de déflation pousse la Nouvelle-Zélande à agir

Dans un geste inattendu et pour certains, désespéré, le directeur de la Banque de réserve de Nouvelle –Zélande Graeme Wheeler et ses membres du conseil d'administration ont choisi de réduire les taux d'intérêt de 25 points de base, pour faire passer l'indice de référence de 2,50 % à 2,25 %. En effet, la lutte permanente pour le maintien de l'inflation, combinée à l’incertitude croissante autour de l’avenir de l'économie chinoise impactent largement les pays de la région Asie-Pacifique. Les faibles prix des matières premières ainsi que des marchés financiers très volatils ont créé un vent de panique au sein des responsables de la RBNZ, très concernés par les perspectives économiques intérieures. Ces craintes sont reflétées par l'indice des prix à la consommation du pays qui s’approche dangereusement du territoire déflationniste, avec d’un autre côté le directeur qui martèle que la Banque centrale est prête à intervenir davantage pour aider à stimuler l'inflation. Le dollar néo-zélandais a chuté après cette l'annonce, pour tomber aussi bas que 0,6619 face au dollar américain, avant de rebondir.

popup_close
nzdusd03102016

 Le Canada laisse ses taux inchangés

Lors de sa dernière réunion de politique monétaire, la Banque du Canada a contre toute attente choisi de maintenir sa politique monétaire inchangée ; avec des taux d'intérêt maintenus à 0,50 %. Les décideurs ont décidé de patienter et d’observer les actions du gouvernement dans une perspective de relance budgétaire lors de la décision du budget fédéral à venir le 22 mars, avant de planifier tout stimulus monétaire supplémentaire. La décision du maintien des taux reflète les déclarations antérieures du sous-gouverneur Timothy Lane qui a annoncé qu'une baisse des taux pourrait aggraver les vulnérabilités existantes, en particulier en ce qui concerne la dette, le marché du logement et l'inflation. Le directeur de la BoC Stephen Poloz a souligné que les vents contraires qui soufflent sur l'économie mondiale ont eu des répercussions sur l'économie locale, avec des bas prix du pétrole qui contribuent à la faiblesse du dollar canadien, qui a à son tour créé des pressions inflationnistes à court terme. Néanmoins, les efforts entrepris par la Banque centrale ont été efficaces un temps pour garder l'économie à flot, et ce contre vents et marées, avec des perturbations internes et externes incessantes.

popup_close
usdcad03102016

 Brusque envol de l’inflation chinoise en février

es prix ​​à la consommation chinois ont créé la surprise sur les marchés, avec un chiffre de 2,30 % en février, qui dépasse les 1,80 % enregistrés d’une année sur l’autre, et bat par la même occasion les prévisions de 1,90 %. Les hausses des prix à la consommation sont attribuables aux ventes des produits alimentaires dans le cadre des vacances du Nouvel An chinois, qui contribue généralement à une demande plus élevée que la moyenne. Pour illustrer ce résultat, les prix alimentaires ont grimpé de 7,30 % alors que les prix non alimentaires sont similaires aux gains de 1,00 % du mois précédent. Si les prix restent inchangés au cours des prochains mois, alors l'inflation devrait rester constante, cela pourrait incontestablement aider l'économie à lutter contre la déflation, et calmerait également l'anxiété des décideurs. Cependant, la valeur reportée reste bien inférieure à la cible de 3,00 % de la Banque populaire de Chine. Sur une base mensuelle, les prix à la consommation ont grimpé de 1,60 % par rapport à l’impression de 0,50 % au mois précédent. Le yuan chinois multiplié les pertes face au dollar américain, avec la paire USD/CNH qui a atteint 6,5208.

popup_close
usdcnh03102016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 12:45 GMT
  • EUR
  • Décision sur les taux d’intérêt
  • 0.05%
  • 0.05%
  • 12:45 GMT
  • EUR
  • Taux de facilité de dépôt
  • -0.40%
  • -0.30%
  • 13:30 GMT
  • EUR
  • Conférence de presse de la BCE
  • 21:15 GMT
  • CAD
  • Déclaration du directeur de la Banque du Canada Poloz
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.