La BCE présente sa nouvelle politique économique

La Banque Centrale européenne a voté en faveur de la poursuite de sa stratégie d'acquisition de biens et à la réduction des taux de dépôt.

shutterstock_148461635

Malgré l’annonce trompeuse qu'on pouvait lire dans le Financial Times se basant sur la plus récente décision  de politique monétaire, la monnaie européenne a connu une certaine revalorisation, alors que les indices régionaux accusent une chute. La BCE a opté pour le maintien du taux d'intérêt de référence à 0,05 %, tandis que le taux de dépôt encaisse une chute de 10 points de base à -0,30 %. De plus, la période d'achats d'actifs a été étendue jusqu'à mars de 2017 et d'autres actifs ont été ajoutés à la liste des achats disponibles

L'Arabie Saoudite envisage une réduction des exportations

Pendant que les marchés attendent de pied ferme les décisions prises par l'OPEP au terme de sa proche réunion, le ministre saoudien du pétrole a annoncé que le royaume considère positivement une réduction de sa production, dans la mesure où certaines conditions seraient remplies. L'Arabie saoudite a fait part de sa prédisposition à retrancher un million de barils de son de puisage pétrolier quotidien, mais uniquement dans le cas où les autres producteurs, membres ou non de l'OPEP,  consentissent à en faire de même. Cette proposition survient après une longue période de fortes pressions appliquées par la plupart des membres de l'OPEP sur le leader de l'organisation qui se livre impunément à un commerce bien trop excessif. Les pays producteurs souhaitent impérativement rétablir l'équilibre entre l'offre et la demande sur le marché pétrolier en cessant cette conduite insoucieuse, responsable de la chute des prix. Rappelons que l'an dernier, la production de pétrole est passé de 30 millions de barils par jour à 33,328 millions, sans aucune prise en compte des accords conclus entre les membres du cartel. Après la déclaration du ministre saoudien, le prix du Brent et du WTI ont dépassé respectivement les 44,00 et 41,00 $.

popup_close
brnt-jan1612042015

Croissance dans secteur des services en Grande-Bretagne

Le secteur des services du Royaume-Uni a accompli une croissance sensible en novembre, avec un chiffre de 55,9, bien au-dessus de la barre d’expansion fixée à 50,0. Selon les données de Markit, le PMI enregistré dépasse les estimations, ainsi que les résultats du mois d'octobre qui avaient inscrit un taux à 54,9. Le renforcement des nouvelles entreprises et l'introduction de nouveaux services ont installé un climat économique confiant et de fil en aiguille, ces facteurs ont fait progresser les valeurs du PMI à un rythme plus que satisfaisant. Les économistes de la Markit ont observé que les données mesurées dans le secteur des services ont compensées  les valeurs en baisses observées dans le secteur de la fabrication. L'économie du Royaume-Uni devrait progresser de 0,60 % au terme de l'année, au-dessus du taux de 0,50 % atteins lors du troisième trimestre. Ces résultats probants seront pris en considération lors de la prochaine réunion de la Banque d'Angleterre et seront un élément crucial dans le façonnage de la nouvelle politique monétaire sur le point d'être publiée le 10 décembre.

popup_close
gbpusd12042015

La BCE a réduit les taux de dépôt

Le chef de la Banque Centrale Européenne, Mario Draghi,  a annoncé jeudi que les taux d'intérêts demeureront à 0,05 %, ce qui signifie le taux le plus bas depuis septembre 2014. Le conseil exécutif s'est également porté pour la rétrogradation de 10 points de base des taux de dépôt (de -0,20 % à -0,30 %), dans le but d'attiser l'inflation et d'encourager les dépenses. En outre, la mesure qui consiste à l'achat d'actifs pour une somme mensuelle de 60 milliards d'euros, s'étendra jusqu'en mars 2017 ou au-delà, s’il est nécessaire. La BCE a aussi envisagée une manœuvre de réinvestissement des paiements de capital sur titres achetés, l'ajout de libellés en euros négociables émis par des administrations régionales et locales dans l'Union européenne et la poursuite des opérations principales de refinancement. Le Président de la BCE a émis l'espoir que malgré les facteurs de risques existants, les nouvelles mesures monétaires préventives imposées vont ramener l'inflation au taux idéal de 2,00%

popup_close
eurusd12042015

L'annonce concernant le taux de l'emploi aux USA

Alors que les membres de la Réserve Fédérale américaine doutent encore sur la nécessité d'une hausse des taux, certaines données économiques décevantes rendues publiques ce jeudi, pourraient être déterminantes à leurs yeux. Le nombre des demandeurs d'emploi aux États-Unis a récemment augmenté jusqu'à 269 000 individus, un chiffre pratiquement fidèle aux estimations. Les services ont chuté à un taux de PMI à 56,1 en novembre. L'ISM non-artisanal du PMI a considérablement contredit les prévisions avec un résultat définitif de 55,9, mettant en valeur une baisse substantielle dans le secteur de l'aciérie à 59,1, (et non à 58,0 comme le prédisaient les estimations), à cause d'une baisse de l'emploi et des activités marchandes dans une conjoncture dans laquelle sévit une forte hausse des prix. D'autre part, les commandes industrielles ont affiché une croissance à 1,50 % en octobre, surpassant les estimations ainsi que les valeurs précédentes qui affichaient un taux négatif de -0,80%. Malgré la force du billet vert et la baisse des couts énergétiques, le matériel de transport a augmenté de 7,90 %, reflétant la hausse sensible constatée dans le domaine des commandes aéronautiques.

popup_close
sp-dec1512042015

Évènements À Venir

X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.