1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

La BCE rassure les marchés mais…

Analyses quotidiennes - 13/09/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Nouveau Quantitative Easing 

bce-et-qe


La Banque Centrale Européenne (BCE), via son Président Mario Draghi, a confirmé hier un train de mesures attendues pour soutenir la croissance en zone euro et tenter de faire remonter l’inflation jugée trop basse. Les deux mesures phares sont : la mise en place à partir du 1ER novembre d’un programme de rachat d’actifs (QE) à hauteur de €20 milliards par mois et l’abaissement de 10 points de base du taux de dépôt (-0.5%). Le QE initialement annoncé sans limite, devrait ne durer au final que neuf mois, ce qui a un peu déçu les investisseurs. Le CAC40 a réduit ses gains et l’EUR/USD s’est repris après avoir rebondi sur son récent point bas à 1.0925.

S&P500 (SP-SEP19) : proche d’un nouveau sommet historique


On ne peut pas évoquer le S&P500 sans jeter un coup d’œil sur le Vix (indice de la peur) et le sentiment haussier des investisseurs. Le TVIX revient petit à petit vers son point bas annuel (ce qui témoigne d’une grande confiance des intervenants), le sentiment haussier grimpe à 66% mais dispose encore d’une marge de progression, avant d’arriver en zone d’alerte vers 80%. L’indice devrait conclure ce soir une troisième semaine de hausse consécutive dans un environnement plus favorable avec des banques centrales à la manœuvre et une décompression dans le dossier commercial USA-Chine. L’indice n’est plus qu’à une poignée de points de son sommet annuel qui devrait pouvoir rallier d’ici la réunion de la FED la semaine prochaine. Il faut espérer que celle-ci, pour marquer son indépendance, ne déçoive pas les marchés en mettant un grain de sable dans la belle mécanique haussière. Le premier niveau d’alerte sur le S&P500 est maintenant fixé à 2960 points.

popup_close
sp-sep19-daily-3

Café (COFF-DEC19) : une belle structure de rebond ?


Le café est la deuxième production mondiale après le pétrole, s’élevant à 7.38 millions de tonnes par an. Le premier producteur mondial de café est le Brésil, loin devant le Vietnam, l’Indonésie et la Colombie. Comme beaucoup de matières premières agricoles, il est soumis à la climatologie. Les prix bas depuis quelques années handicapent beaucoup de producteurs, mis à part ceux du Brésil et du Vietnam, notamment la Colombie. Graphiquement, le café semble avoir trouvé un point bas majeur en mai dernier ver $87. La reprise vers $115 puis la rechute et la prise d’appui vers $94, laisse espérer une base plus solide pour remonter en direction de $115, voire $125. On pourrait tenter un achat entre 100 et $102, avec un stop de protection à $93.50, pour une prise de profit à $114. Un retour au premier plan de cette matière première n’est pas exclu, ce qui donnerait un bol d’oxygène aux petits producteurs.

popup_close
coff-dec19-h1

Renault (RENAULT) : tente de se redresser


Renault a perdu la moitié de sa valeur depuis deux ans, dans un climat de ralentissement mondial, de guerre économique, de baisse de la Chine et pour ne rien arranger la piètre image laissée aux investisseurs avec l’affaire Carlos Ghosn. Dans ces conditions, c’est le maintien du titre au-dessus du niveau psychologique et technique des €50 est presque une performance. Les résultats semestriels du groupe ont été dans la moyenne du secteur, ce qui est aussi une belle avancée dans ce contexte. Techniquement, le titre tente de se stabiliser au-dessus de €50, voire même de se redresser. On pourrait prendre une petite position en cas de repli vers 52/€53 avec un stop de protection à €47.80, pour viser une reprise vers 60/€62. C’est un titre longtemps délaissé par les investisseurs qui pourrait faire partie d’une rotation sectorielle si le groupe trouve une nouvelle équipe dirigeante de confiance.

popup_close
renaultweekly-5

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail (août)
  • 0.2%
  • 0.7%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes principales au détail (août)
  • 0.1%
  • 1%

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X