33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

La BDF baisse ses prévisions de croissance

Analyses quotidiennes - 12/06/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Révisions de 0.1% pour 2019 et 2020

banque-de-france


Encore probablement un dommage collatéral de la guerre commerciale sino-américaine, la Banque de France abaisse sa prévision de croissance de 1.4 à 1.3% en 2019 et de 1.4 à 1.5% pour 2020. Ceci est de nature à encourager la BCE et Mario Draghi à devenir plus accommodants à termes. On ne sait toujours pas si les Présidents américain et chinois se rencontreront en marge du G20 fin juin. Mais finalement le doute profite aux marchés financiers qui attendent des mesures de la FED pour soutenir l’économie américaine. Dans ces conditions, le Président Trump est en train d’obtenir ce qu’il veut : une baisse des taux d’intérêts, alors pourquoi trouver rapidement un accord avec la Chine ?

Argent (XAGUSD) : le mystère reste entier


L’évolution de l’argent reste toujours un peu énigmatique depuis trois ans maintenant. Dans le même laps de temps, l’or est resté en dérive horizontale, alors que le métal argenté cultive une belle tendance baissière dont il n’arrive pas à s’extraire. On sait que de nombreuses banques centrales du monde entier sont plus friandes d’or que d’argent, mais au regard de l’évolution des cours on a l’impression que les investisseurs en argent sont plongés dans une profonde léthargie. Techniquement, on peut néanmoins observer une forte zone de support horizontal de long terme entre 13.8 et $14. On surveillera clairement maintenant le fort niveau de résistance à $16 qu’il faudra déborder pour annoncer un retour au premier plan du métal. Les politiques monétaires accommodantes et la reprise des marchés depuis le début de l’année ont une nouvelle fois encouragé les investisseurs à se délester de l’argent et bien moins de leur or. On pourra toujours construire une position à l’achat au plus près de la zone 13.8/$14 comme protection à moyen/long terme.

popup_close
xagusd-weekly-2

Mc Donald’s (MCDON) : le chouchou des investisseurs


Mc Donald’s, célèbre chaine de restauration rapide américaine, a connu une ascension avec une régularité extraordinaire depuis 2002. Depuis cette date, le titre passe remarquablement bien les périodes délicates de marchés. La performance depuis le début de l’année est de +14% soutenue par une croissance des ventes bien meilleure que prévue au 1er trimestre, tant aux Etats-Unis qu’à l’international. Il faudra voir au 2ème trimestre si la guerre commerciale n’a pas d’impact sur les résultats dans certaines parties du monde. Techniquement, on aurait pu redouter que $200 soit un plafond de verre, mais il n’en est rien. Depuis le 2016, le titre suit à la perfection une moyenne mobile exponentielle  à 15 mois. On s’inquiétera uniquement sur rupture de $175, mais il semble que le timing d’achat vers $200 ne soit pas des meilleurs. Il faudra guetter une correction au moins vers $180 pour s’intéresser au titre.

popup_close
mcdonmonthly

Boeing (BOEING) : toujours dans une situation délicate


Boeing, l’avionneur américain, doit toujours faire face aux problèmes liés au 737 max. La firme travaille à travers le monde avec tous les organismes de régulation à la certification de la mise à jour de son système de navigation. Seule cette certification acquise permettra aux 737 max de redécoller. En attendant, les livraisons de Boeing ont chuté de 56%, 30 appareils ont été livrés en mai, contre 68 un an plus tôt. Ceci fait bien entendu les affaires de Airbus qui a livré 40% d’avions en plus depuis le début de l’année. Techniquement, Boeing reste toujours sous pression baissière en-dessous de $365. On peut néanmoins planifier un retour sur le titre en fractionnement sa position en trois ou en quatre, entre 348 et $315, avec un stop de protection à $288, avec l’idée d’un retour vers $400 lors de la remise en service du 737 max.

popup_close
boeingweekly-3

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:15 GMT
  • EUR
  • Discours de Mario Draghi (BCE)
  • -
  • -
  • 14:30 GMT
  • USD
  • IPC Core (mai)
  • 0.2%
  • 0.1%
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole Brut
  • -0.481M
  • 6.771M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X