La croissance chinoise meilleure que prévue

Analyses quotidiennes - 15/07/2016

Le PIB chinois bat les prévisions

shutterstock_130803617


Après l’annonce d’un nouveau ralentissement de la croissance du pays, les acteurs du marché chinois ont été pris de court par les chiffres du PIB annualisé enregistré à 6,70 % soit bien au-dessus des attentes, mais en cohérence avec les résultats du trimestre précédent. Bien que d’autres indicateurs économiques significatifs aient depuis été publiés, les chiffres optimistes du PIB et de la production industrielle ont suffi à stimuler les marchés.

Données du PIB chinois au-delà des attentes


Bien que l'expansion ait été défaillante pour de nombreux secteurs de l'économie, les données publiées par le Bureau National de la Statistique et la Banque Populaire de Chine cette nuit ont ravivé la confiance envers les décisions prises par les décideurs chinois pour préserver la croissance. Alors que la croissance chinoise est au plus bas depuis des décennies, la production industrielle représente la seule vraie déception, à 9 % annuel versus des attentes de 9,40 %. Cependant, en dépit de cette note négative, l'accélération trimestrielle de la croissance du PIB a été suffisante pour désamorcer l’inquiétude généralisée des marchés, avec une augmentation jusqu’à 1,80 % après les 1,10 % du trimestre précédent. Ces bonnes nouvelles ont été accompagnées par des chiffres optimistes de la vente au détail : les dépenses ont progressé de 10,60 % et la création de nouveaux prêts a bondi de 14,30 % au cours des douze derniers mois. Les actifs à risque ont progressé sur les marchés asiatiques après cette annonce, avec les actions en tête tandis que la paire USD/CNH continue de se négocier au même taux, à savoir 6,6909.

popup_close
1-7

La Banque d’Angleterre choisit le statu quo


Contrairement aux attentes du marché et en dépit préoccupations quant à la santé de l'économie britannique, la Banque d'Angleterre ne s’est pas montrée accommodante au regard de la politique monétaire dans le cadre de sa première réunion post référendum du Brexit. Depuis ce référendum, l'investissement des entreprises et la confiance des consommateurs ont chuté de manière drastique. Ainsi, au lieu d’imputer 25 points de base au taux de référence, le Comité de politique monétaire a préféré s’abstenir de tout mouvement de taux d'intérêt ou même d’assouplissement quantitatif, ce qui laisse la politique monétaire telle quelle. Néanmoins, dans sa déclaration, le MPC a mentionné qu’il ne fermait pas la porte à une baisse de taux au mois d’août, alors que 9 membres du comité ont voté en faveur de la baisse des taux au cours de la dernière réunion. Bien qu’un nouveau comité de direction ait été mis en place, les progrès économiques dépendent à présent des termes de sortie de l’Europe et de la progression de cette sortie. La paire EUR/GBP a chuté à l'annonce des chiffres du PIB, pour tomber aussi bas que 0,8258 avant de rebondir modestement.

popup_close
2-6

États-Unis : prix à la production américaine en forte hausse


Dans ce qui constitue un nouveau présage positif pour les perspectives économiques américaines, le dernier rapport sur les prix à la production montre que l'inflation augmente à un rythme effréné, ce qui laisse espérer une hausse de taux supplémentaire. Quoique restée obstinément faible au cours de la dernière année, l'inflation est un élément décisionnel, l’un des indicateurs les plus observés par la Réserve Fédérale. Cependant, le rythme de croissance de cette inflation stagne à 0,50 % sur une base mensuelle et à 0,30 % sur une base annuelle, ce qui suggère une augmentation future des prix à la consommation. Tous les yeux seront donc à présent tournés vers ces prix à la consommation américaine en vue de la publication des chiffres de l'inflation au cours de la session boursière. Les marchés espèrent que l’IPC annualisé reflète le renforcement de l'évolution des prix dans d'autres domaines, alors que la menace de déflation s’estompe. Ces données ont alimenté la robustesse de la paire USD/JPY, qui profite de l’amélioration de l’appétence au risque.

popup_close
3-6

Le cours du cuivre atteint des sommets


En dépit de la plainte des États-Unis à l'Organisation mondiale du commerce au sujet des droits du cuivre et des droits de douane à l'exportation, les prix du métal continuent de s’envoler en perspective des mesures de relance mises en place à travers le monde. Cette croissance est plus forte en Chine, et les possibles mesures d’assouplissement au Japon ont propulsé le cuivre à son niveau le plus haut niveau depuis le mois de mai, tandis que contrats à terme sur le London Metals Exchange ont grimpé jusqu’à leur niveau d’avril. Cette impulsion est en partie attribuable aux mauvaises conditions météorologiques qui empêchent les exportations au départ du Chili, mais les données des stocks de métal de Londres laissent craindre une surabondance pour le métal, susceptible de nuire à l'évolution des prix dans le cas où l’offre persistait à dépasser la demande. Les prix du cuivre se sont renforcé avec la publication des chiffres du PIB chinois, pour atteindre 2,2370 $ la livre.

popup_close
4-4

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:00 GMT
  • USD
  • Discours de Carney, directeur de la Banque d'Angleterre
  • -
  • -
  • 13:30 GMT
  • USD
  • IPC de base (annuel)
  • 2.30%
  • 2.20%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Vente au détail de base (mensuel)
  • 0.40%
  • 0.40%
  • 14:15 GMT
  • USD
  • Production industrielle
  • 0.20%
  • -0.40%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Stocks des entreprises
  • 0.10%
  • 0.10%

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.