peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La croissance économique renforce le billet vert

États-Unis : une croissance positive pour le quatrième trimestre de 2015

shutterstock_196035674

En pleines célébrations du week-end de Pâques, la publication des données du PIB américain au quatrième trimestre de 2015 a surpris les marchés avec une révision à la hausse. Celui-ci aurait atteint 1,4 %, bien au-delà de l'estimation précédente de 1 %. Par ailleurs, les bénéfices des sociétés ont continué à se contracter à un rythme jamais vu depuis 2011.

Japon : l’inflation atone peut pousser la Banque centrale à agir

Selon la dernière mesure de la Banque Japon, l'inflation à la consommation a augmenté à un rythme annuel de 1,10 % pour le mois de février, soit au même rythme de croissance qu’en janvier. La faiblesse de ces chiffres a suscité des spéculations relatives à de nouvelles mesures de la politique de la Banque centrale lors de sa réunion en avril. Les faibles coûts de l’énergie et une consommation plus faible que prévu ont continué à faire pression sur les prix à la consommation. En mars, les données sur les prix à la consommation de base à Tokyo ont subi leur plus forte baisse annuelle en trois ans. Considérées comme un indicateur très pertinent de l’état des prix à la consommation, ces données suggèrent que l'inflation du Japon restera faible à court terme. La publication de ces chiffres laisse croire aux marchés que la Banque du Japon pourrait réduire ses prévisions d'inflation, et attendent de nouvelles mesures lors de la prochaine réunion d’avril.

popup_close
1-usdjpy-2803

Le PIB de la France se porte bien, à 1,20 %

Selon les données publiées vendredi dernier par l’agence officielle de statistiques Insee, la croissance économique française aurait augmenté plus rapidement que prévu. Le produit intérieur brut de la France a lui aussi progressé à un rythme de 1,20 % pour l'année 2015, pour accélérer significativement le taux de 0,20 % en 2014. Les données ont été révisées à la hausse versus les estimations précédentes de 1,10 %. Le ministre des Finances français Michel Sapin a déclaré que la croissance économique continuera de s’accélérer pour cette année 2016. Notons également que sur une base trimestrielle, le PIB français a progressé à un rythme de 0,30 %. Dans un communiqué séparé, il a été annoncé que le déficit budgétaire français a diminué à 3,50 % en 2015, versus 4,0 % en 2014, ce qui marque la deuxième année consécutive de baisse. C’est bien au-delà des espérances des autorités françaises qui visaient un déficit budgétaire de 3,80 %. Le déficit budgétaire s’est contracté lorsque la France a changé sa politique budgétaire en 2014 : l'augmentation des réductions budgétaires ont remplacé les hausses d'impôts, avec une utilisation d’une partie des gains issus de ces réductions pour encourager les dépenses.

popup_close
2-eurusd-2803

Le PIB américain révisé à la hausse à 1,40 % au quatrième trimestre

Le PIB américain révisé au quatrième trimestre a été ajusté à la hausse pour aller flirter avec les 1,40 %, versus les estimations précédentes de 1,0 %, et surpris les marchés qui tablaient sur un chiffre inchangé à 1,0 %. Cette révision à la hausse est attribuable à la consommation accrue de services et des baisses plus faibles que prévues des exportations américaines. Malgré ces chiffres encourageants, les bénéfices des entreprises américaines ont continué à se contracter à leur rythme le plus rapide depuis 2011. Les ajustements des consommations d’investissement ont également diminué de 8,10 % par rapport au trimestre précédent, et de 3,60 % par rapport à il y a un an. Au cours des quatre derniers trimestres, les bénéfices des sociétés ont diminué de 11,50 %, ce qui représente la baisse de croissance la plus importante de l’année. Les dépenses en structures commerciales ont chuté de 5,10 % alors que la production de nouveaux équipements a diminué de 2,10 % au cours du trimestre. L’ensemble de ces chiffres devraient conforter la Fed dans sa position de vigilance sur d’éventuelles hausses de taux cette année.

popup_close
3-usdchf-2803

États-Unis : Les revenus et dépenses des ménages devraient rester stables

Les chiffres relatifs aux revenus et dépenses des ménages américains ainsi que l’indice des prix PCE doivent être publiés dans la journée, avec des attentes qui se montrent prudentes. En effet selon les économistes, les dépenses personnelles devraient augmenter de 0,20 % en février, bien en dessous des 0,50 % de gains observés au mois de janvier, alors que le revenu par personne devrait augmenter de seulement 0,10 %, versus 0,50 % en janvier. La jauge préférée de la Fed pour mesure l’inflation, à savoir les données de consommation des ménages, devraient également être publiée aujourd'hui. Les spécialistes estiment que l’indice PCE global devrait augmenter à 1,0 % soit à un rythme plus lent qu’au mois précédent (1,30%), tandis que l’indice PCE de base ne devrait montrer aucun signe de croissance et ddemeurer à 1,70 %. Les données sur les promesses de ventes de maisons aux États-Unis vont suivre, avec les attentes d'une augmentation de 1,40 % au mois de février.

popup_close
4-usdcad-2803

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Indice PCE de base
  • 0.20%
  • 0.30%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Promesses de ventes de maisons m/m
  • 1.20%
  • -2.50%
  • 23:30 GMT
  • JPY
  • Dépenses des ménages y/y
  • -1.80%
  • -3.10%
  • 23:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage
  • 3.20%
  • 3.20%