33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

La date du Brexit pourrait être retardée

Analyses quotidiennes - 16/11/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

La livre sterling profite du report du Brexit

brexit-repousse


La livre sterling a bondi à la suite des commentaires d’un juge de la Cour suprême britannique mardi. Ce dernier suggère que la mise en application de l’Article 50 concernant la séparation du Royaume-Uni, appelée Brexit, du sein de l’Union européenne exigerait l’adoption d’une loi parlementaire. Le gouvernement envisage de faire appel à la décision en décembre, ce qui soulève un point d’interrogation sur la concrétisation de cette initiative.

La livre sterling s’envole après  les commentaires de la Haute Cour


Au cours de commentaires devant un auditoire à Kuala Lampur, Lady Hale, une juge de la Haute Cour de Justice a indiqué que le gouvernement devra obtenir l’approbation du Parlement avant de pouvoir quitter l’Union européenne. Ses propos font écho à un récent  jugement qui stipule que le Premier Ministre, Theresa May devra soumettre l’application du Brexit au vote de la Chambre des Communes, avant d’activer l’Article 50 pour pouvoir quitter l’Union européenne. Selon Hale, l’exigence ignore complètement le référendum et pourrait éventuellement retarder de deux ans l’activation de n’importe quel type de Brexit.  Bien que le gouvernement prépare d’ores et déjà un projet de loi destiné à satisfaire les  exigences de la Haute Cour, il est toujours question d’un appel de la part de celui-ci en  décembre. Après avoir brièvement dépassé les 1,2500 , la paire GBP/USD est désormais sur la retraite, alors que l’optimisme concernant le Brexit s’estompe.

popup_close
1-gbpusddaily11162016

OPEP : dernier effort avant Vienne


Les prix du pétrole gagnent plus 5% mardi après les annonces opportunes faites par l’OPEP sur la tenue de pourparlers informels entre le cartel et la Russie cette semaine à Doha. Outre cette réunion, le Secrétaire général de l’OPEP envisage de tenir des
discussions avec l’Iran, le Venezuela et l’Equateur dans le but de garantir un plan visant à réduire le porte-à-faux d’approvisionnement existant. L’Arabie Saoudite sera également présent à Doha, mais malgré la une des journaux, aucun accord n’a encore été atteint, conduisant à des soupçons que le mouvement de mardi a été un peu prématuré, au milieu des préoccupations grandissantes qu’un accord censé limiter la production de pétrole ne sera pas signé prochainement. Outre cette prévision, la prochaine saturation des stocks terrestres en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que l’a annoncé l’American Petroleum Institute, ne fait que renforcer les doutes. Pendant ce temps, les contrats à terme sur le Brent sont de retour à la baisse, avec une tendance en-dessous des $47 le baril.

popup_close
2-brnt-jan17daily11162016

Ventes au détail boostées par le web


Les données communiquées mardi par le US Census Bureau ont montré que les ventes au détail progressent aux Etats-Unis et atteignent le taux annualisé le plus rapide depuis novembre 2014, sans aucun doute en raison du renforcement d’une éventuelle hausse des taux en décembre. Les Headlines des ventes au détail ont augmenté de 4,30%  sur une base annualisée, avec le chiffre mensuel qui grimpe de 0,80% avant l’importante période des fêtes. Alors qu’un facteur majeur derrière les gains récents était dû à la hausse du pétrole brut, la mise au point la plus intéressante a été la forte poussée dans le secteur des achats en ligne. Selon les chiffres, les détaillants de commerce électronique ont vu leur ventes s’accroître de près de 13%, alors que les ventes en magasin ont plongé de plus de -7%. Après avoir pris un certain élan mardi, Les CFD sur le S&P 500 ont accusé un léger retrait.

popup_close
3-sp-dec16daily11162016

Zone euro : PIB conforme aux prévisions


En dépit de la persistance des inquiétudes concernant les perspectives après le déclin considérable de la croissance du PIB allemand hier, le produit intérieur brut de la zone  euro a réussi à répondre aux attentes, tant sur une base trimestrielle qu’annuelle, soit une croissance trimestrielle de 0,30% et une expansion annualisée qui demeure à 1,60 %. Les facteurs qui se tiennent derrière la lecture stable du PIB étaient principalement les petits pays de la zone euro, alors que les constituants des plus grandes économies ont porté atteinte à la performance générale. La principale préoccupation pour l’avenir se situe au sein des conditions commerciales et la question subsiste : vont-elles continuer d’évoluer après que les exportations de l’Allemagne ont chuté au cours du 3ème trimestre ? A l’heure actuelle, le PIB devrait passer à 1,70% en 2016 et à 1,50% en 2017, tandis que les préoccupations au sujet du Brexit et le commerce mondial continuent à peser sur les perspectives. Bien que plus faible par rapport au dollar, l’euro est en train de gagner du terrain par rapport au yen.

popup_close
4-eurjpydaily11162016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • moyenne indice des gains + Bonus (septembre)
  • 2.40%
  • 2.30%
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Taux de chômage
  • 4.90%
  • 4.90%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • PPI MoM (octobre)
  • 0.30%
  • 0.30%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Production industrielle MoM (octobre)
  • 0.20%
  • 0.20%
  • 15:30 GMT
  • USD
  • stocks de pétrole brut
  • 1 267 M
  • 2 432 M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X