La Fed annonce le maintien de ses taux et joue la prudence.

Fed : Le comité de politique monétaire maintient les taux directeurs.

shutterstock_287761748

La réunion du comité de la Réserve fédérale américaine (FOMC) a fait l’annonce hier les projections économiques pour 2016, et a sans surprise laissé les taux directeurs inchangés. L'objectif d'inflation a été révisé à 1,20 %, tandis que la Fed prévoit de livrer deux hausses de taux ponctuelles plus tard dans l’année, comme le prévoyait le marché. Les taux ont été maintenus dans la fourchette de 0,25 % à 0,50 %, c’est à dire au même niveau que depuis fin décembre. Pour justifier ce nouvel accès de prudence, la Fed a invoqué les «risques» posés par la situation économique mondiale. L’or, qui avait été négocié progressivement à la baisse, pour atteindre  son niveau le plus bas sur deux semaines dans les jours qui ont précédé la réunion du FOMC, a affiché des gains à deux chiffres après l'annonce de statu quo de la Fed. Les titres futurs pour le mois d’avril de l’or au COMEX ont augmenté de plus de 30 dollars pour atteindre les 1 261,70.

Le dollar australien se renforce suite au FOMC et à l’emploi

Les données mensuelles du taux de chômage de l'Australie publiées plus tôt aujourd'hui ont montré une baisse surprise du taux à 5,80 %, bien en dessous des prévisions qui tablaient sur un taux stable à 6,0 %. La baisse du taux de chômage ramène les taux à leurs niveaux précédents après que le chômage ait étonnamment augmenté en janvier. Le changement au sein du secteur de l'emploi était toutefois mineur, avec une perte nette de seulement 0,3K, versus l’annonce d’une augmentation de 11,6k. Les chiffres du dernier mois ont également été révisés à -7,4k versus -7,9k. Le dollar australien, qui a déjà progressé face au billet vert, a affiché une progression jusqu’à un pic de 0,76 dollars américain.

popup_close
1-audusd-1703

Royaume-Uni : la livre sterling poursuit sa consolidation

La réaction de la livre sterling s’est montrée indifférente aux données de l’emploi néanmoins optimistes publiées par le Bureau des statistiques nationales hier. Comme prévu, le taux de chômage du Royaume-Uni est resté stable à 5,10 %, mais la croissance surprise des salaires moyens a été largement ignorée. La hausse de 2,10 % en janvier, au-dessus des prévisions de 2,0 %, ainsi que la rémunération horaire moyenne ont réussi à inverser les baisses après avoir chuté à 1,90 % un mois avant. La livre sterling a cependant ignoré ces mauvais résultats, alors que la menace permanente d’un Brexit accapare toute l’attention. Le budget du Royaume-Uni pour 2016 a également été publié hier, avec un PIB révisé à la baisse tandis que le chancelier britannique George Osborne a mis en garde sur les risques d'un ralentissement de la Chine et des autres économies émergentes. La Banque d'Angleterre tiendra sa réunion de politique monétaire plus tard dans la journée, et devrait selon les économistes annoncer un maintien des taux d’intérêt.

popup_close
2-gbpusd-1703

Canada : les ventes manufacturières au sommet en janvier

Les ventes d’usines au Canada ont augmenté de 2,30 % au mois de janvier, ce qui représente environ 53,13 milliards de dollars canadiens, avec les livraisons automobiles qui maintiennent la production selon les données publiées par Statistique Canada hier. Les données marquent une série de bonnes nouvelles pour le Canada, du moins en ce qui concerne le secteur non lié aux  ressources, frappé lourdement par la chute des prix des matières premières. La hausse des ventes manufacturières annonce un troisième mois consécutif d'augmentation pour ce secteur, et bat également les prévisions médianes. La progression continue du secteur manufacturier est considérée comme le résultat d'un affaiblissement du dollar canadien, qui a fait office de « tampon » pour l’économie la plus lente du G7, aux prises avec la baisse des prix des matières premières. Le dollar canadien reste cependant compétitif face au dollar américain, soutenu par les récentes hausses des prix du pétrole brut.

popup_close
3-usdcad-1703

La Banque centrale Suisse devrait elle aussi maintenir ses taux

La Banque nationale suisse tiendra sa revue trimestrielle de politique monétaire aujourd'hui, face à des marchés qui attendent un maintien des taux de dépôt inchangé à -0,75 %. Précisons que ce sont les dépôts qui peuvent retirés immédiatement et sans préavis ni pénalité. Le taux suisse Libor sur trois mois devrait quant à lui rester inchangé, sur une gamme de -1,25 % à -0,25 %. La Banque nationale suisse n’est pas sous pression : le franc suisse n’a pas réagi face à la réunion de la BCE au début du mois, réunion lors de laquelle Mario Draghi a fait l’annonce une extension de la politique d’achats d’actifs ainsi qu’une réduction des taux. Plus tôt, le directeur de la Banque nationale suisse Thomas Jordan a déclaré que les taux d'intérêt négatifs avaient un effet limité sur les marchés, et a laissé entendre que la BNS laisserait ses taux inchangés dans un avenir proche.

popup_close
4-usdchf-1703

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • CHF
  • Taux Libor
  • -0,75%
  • -0,75%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Indice final des prix à la consommation de base a/a
  • 0,70%
  • 0,70%
  • 12:00 GMT
  • GBP
  • Taux officiel de la Banque d’Angleterre
  • 0,50%
  • 0,50%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Indice manufacturier de Philadelphie
  • -1,4
  • -2,8
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Demandes d’emploi hebdomadaires
  • 267 000
  • 259 000
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.