Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

La FED attendue par les marchés

Analyses quotidiennes - 19/12/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Jérôme Powell doit travailler son discours

discours-de-la-fed


Les marchés financiers ont certainement mis la pression sur le Président de la FED. En effet, depuis début décembre le Dow-Jones a perdu presque 2500 points (10% environ). Les opérateurs sont baignés par les mauvaises nouvelles, mardi c’était au tour du Japon et de la Suisse d’abaisser leurs prévisions de croissance pour 2019. La chute des cours du pétrole en-dessous de $50 sur le brut américain n’a fait qu'ajouter du stress dans un climat déjà très anxiogène. Dans ces conditions, J. Powell est le seul espoir pour finir l’année sur une note moins négative. S’il maintient sa ligne de conduite sur les taux ou s’il la modifie trop brutalement, les marchés pourraient encore dévisser. Il doit être particulièrement vigilant et dicter une ligne de conduite médiane sur les taux. Réponse ce soir 20h !

CAC40 (CAC-DEC18) : plombé par le pétrole !


Le CAC40 a laissé encore échappé un peu moins de 1% de baisse mardi. Un tiers de celle-ci est dû à Total et TechnipFMC, seul un quart des valeurs du CAC40 était en hausse. La densité de valeur en baisse reste toujours supérieure ces derniers temps. L’indice parisien, malgré des nouveaux points bas à Wall-Street, n’a pas enfoncé le sien du 10 décembre dernier à 4722 points. On peut encore y trouver un signe d’espoir dans le hotte du Père Noël pour trouver quelques pourcents en plus afin de finir l’année vers 4900 points, voire au mieux vers 5000 points. Le Père Noël pourrait passer plus tôt cette année, déguisé en Président de la FED mercredi soir, en souhaitant bien entendu ne pas avoir affaire au Père Fouettard ! Techniquement, la situation est claire : au-dessus de 4800 points, l’indice repartirait certainement dans une bonne dynamique, casser 4722 points et nous assisterions à un rallye de fin d’année mais à la baisse !

popup_close
cac-dec18-h1-14

Pétrole (CL-FB19) : stabilisation de courte durée


Le pétrole (brut léger américain) après une chute de 30% depuis son point haut de début octobre s’était stabilisé dans une zone bien définie entre 50 et $54.50. La réunion de l’OPEP à Vienne début décembre avait statué sur une baisse de la production de 1.2 millions de barils/jour (800.000 barils/jour par les pays de l’OPEP et 400.000 barils/jour par les pays hors OPEP). Les analystes attendaient 1.5 millions de barils/jour, la relative déception avait été bien absorbée par les cours qui se sont maintenus dans la frange 50/$54.50. Mais depuis deux jours, les inquiétudes réaffirmées sur la croissance mondiale ont fait de nouveau plonger les cours qui ont surtout cassé la barre technique et psychologique des $50. Le potentiel de baisse se trouvait un cran plus bas, entre 40 et $45. On sera attentif en janvier car l’Alberta (Canada) devrait normalement diminuer sa production de 400.000 barils/jour. Si tel était le cas, on pourrait assister à une belle reprise technique sur le pétrole vers 50/$54.5, voire au mieux 60$. A suivre…

popup_close
cl-feb19-h4

Accor (ACCOR) : une année compliquée


Accor est le premier groupe hôtelier en France et le sixième au niveau mondial. Le groupe français est présent dans 105 pays. Accor compte plus de 4 500 hôtels et 240 000 collaborateurs sous enseignes réparties sur les cinq continents. Sa capacité totale en nombre de chambres est de 600 000. Malgré le mouvement des "Gilets jaunes", l'industrie hôtelière française a atteint un record d'activité en 2018 grâce au retour de la clientèle touristique étrangère à Paris et sur la Côte d'Azur, selon les chiffres publiés mardi par le cabinet MKG. Techniquement, le titre est en baisse de plus de 15% cette année. Il souffre de la conjoncture mondiale et surtout du risque de ralentissement de la croissance que les investisseurs intègrent déjà. Une baisse supplémentaire n’est pas exclue dans une zone de long terme extrêmement solide comprise entre 31 et €33 qu’il conviendra d’exploiter dans une optique moyen/long terme.

popup_close
accorweekly-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • IPC (nov)
  • 2.3%
  • 2.4%
  • 10:30 GMT
  • CAD
  • IPC (nov)
  • N/A
  • 0.4%
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Vente de logements existants (nov)
  • -0.6%
  • 1.4%
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stock de pétrole Brut
  • -2.437M
  • -1.208M
  • 20:00 GMT
  • USD
  • FOMC décision taux d'intérêt
  • 2.5%
  • 2.25%
  • 20:30 GMT
  • USD
  • FOMC Conférence de presse
  • -
  • -

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X