La FED: victoire des Faucons sur les Colombes

Les membres FOMC s'accordent à un consensus

shutterstock_88463944

À se baser sur les discours formulés par six des membres de la Federal Reserve, tout porte à croire que la Banque centrale est sur le point de s'accorder sur un consensus.

Draghi fait baisser l'Euro

Ainsi que les discours des membres de la Fed semblent le montrer, l'idée d'une hausse des taux en décembre semble en séduire plus d'un. En effet, on ne peut faire abstraction de la détermination des faucons en faveur d'une hausse des taux et de l'inclination des colombes dans cette direction, quoiqu'exprimant la nécessité de procéder selon une approche prudente. De l'autre côté de l'Atlantique, la BCE continue sur le même ton "dovish" emprunté par Mario Draghi destiné à convaincre les marchés d'un prochain assouplissement supplémentaire de la politique monétaire de la banque centrale européenne.

popup_close
1-sp-dec15-1311-2

L'annonce des estimations sur le PIB de la zone euro

Lors du congrès d'hier, les membres de la FED se sont relayés les uns après les autres pour s'exprimer brièvement sur la politique monétaire, d'où la situation volatile des marchés. Alors que Janet Yellen s'est abstenue de faire toute référence à la politique monétaire, le reste des membres de la Réserve Fédérale Américaine a pris le temps de peindre une vision optimiste de l'économie américaine, empruntant un ton assez confiant laissant deviner un large consensus parmi les membres doté de droit de vote, pour la hausse des taux en décembre. La seule exception fut celle du gouverneur de la Chicago Fed, Charles Evans qui a fait usage d'un ton prudent, notant qu'il y aurait des coûts substantiels à la normalisation prématurée de la politique monétaire. Il est cependant resté optimiste, notant que la hausse des taux de la Fed pourrait atteindre un chiffre situé entre 0,75 % et 1,00 % en fin 2016, tout en s'attendant à voir le taux de chômage américain se stabiliser à 4,90 % d'ici là. Les marchés boursiers ont suivi de près les discours de la Fed alors que le S&P 500 s'est retrouvé à un taux à 2039, en-dessous de sa moyenne annuelle, lors de la clôture de la session d'hier.

popup_close
2-eurusd-1311-2

Le dollar s'inquiète des données sur la vente au détail

La paire EUR/USD a chuté en dessous de 1,0700 lors de la session d'échange d'hier, pour descendre plus bas encore à 1.0690 après l'annonce de l'intention du président de la BCE, Mario Draghi, de rabaisser la valeur de l'euro. La forte performance de la monnaie unique depuis le mois de mai de cette année a été citée comme une des raisons de l'affaiblissement des perspectives sur l'inflation. Draghi a réaffirmé la décision de la BCE de réévaluer le programme d'achat d'actifs en décembre, faisant remarquer que le taux d'accommodation de la politique monétaire serait examiné. En outre, il a confirmé les rumeurs selon lesquelles la BCE considérait des réductions supplémentaires sur les taux de dépôt et potentiellement monétiser les obligations municipales, ainsi que le révélait l'agence Reuters en début de semaine. En plus des commentaires de Draghi, les données économiques de la zone euro hier ont inclues l'inflation allemande qui est resté stable à 0,0 % alors que le CPI Français a dépassé un modeste 0,10 %, contre -0,40 % le mois dernier. La paire EUR/USD a réussi à se stabiliser au terme des commentaires de Draghi, et de redresser la courbe pour clore la journée sur une note positive à 1.0810.

popup_close
3-eurgbp-1311

Après les ternes données d'inflation d'hier, les estimations concernant le PIB de la zone Euro seront publiées aujourd'hui. L'estimation préliminaire devrait rester inchangée à 0,40 % du dernier trimestre. Des résultats plus faibles sont susceptibles de maintenir la pression sur l'Euro, déjà sur le point de subir une baisse. La production industrielle de la CEE a chutée à -0,30 % en septembre, affichant un deuxième mois consécutif à la baisse (-0,40 % en août). La paire EUR/GBP formé un support à court terme près de 0,7060 et 0,7050, et elle clôture la journée avec des gains modestes dans une bougie d'avalement haussier à court terme. Le duo de devises a précédemment affiché une forte  baisse  régulière, mais a réussi à récupérer après l'annonce des perspectives d'inflation "dovish" de la BoE  alors que la Grande-Bretagne commence sa campagne pour le référendum portant sur l'adhésion à l'Union Européenne.

popup_close
4-usdjpy-1311

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Core Retail Sales (MoM)
  • 0.40%
  • -0.30%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Retail Sales (MoM))
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 0.30%
  • 0.10%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Business Inventories
  • 0.10%
  • 0%