La Grèce et le défaut de paiement au FMI | Alvexo™

Le gouvernement a l'intention de rater le remboursement regroupé du FMI d'aujourd'hui comme première phase du défaut de paiement

greek-bank

Avec les créanciers qui enfoncent un peu plus la Grèce, la nation est de plus en plus acculée financièrement comme en témoignent les fermetures des banques et l’escalade des troubles sociaux. Toutefois, la Grèce n'a pas l'intention de quitter la zone euro et essaye de rester membre de l'Union européenne, peu en importe le coût.

Le défaut de paiement stratégique est imminent

L’important remboursement de 1,70 milliards d'euros dû au FMI aujourd'hui ne sera pas effectué selon des responsables du gouvernement grec, ouvrant ainsi la voie au défaut sur les autres obligations. Bien que ce ne sera pas irrémédiablement considéré comme un défaut par le FMI, cela augmentera la pression sur les responsables politiques européens pour qu’ils reviennent à la table des négociations alors que les coûts élevés d'un référendum grec pourrait mettre en danger la crédibilité de l'Union européenne. Pendant ce temps, alors que les Grecs entrent dans leur deuxième journée de contrôles des capitaux, la BCE a mis un plafond sur l’octroiement d'autres prêts d’urgence ELA envers la Grèce, ce qui pourrait sonner le glas de toute solvabilité restante pour les banques grecques. Cependant, la situation actuelle se révèle être une aubaine pour la Banque centrale européenne, ouvrant la voie à plus de politiques monétaires accommodantes avec la Banque centrale préparant l’élargissement du programme d'assouplissement quantitatif afin d’y inclure d'autres actifs. Les principales références européens ont plongé dans l'incertitude, avec le CAC 40 français chutant de -3.74%.

popup_close
cac-sep1506302015

Les actions américaines trébuchent

Les principaux indices boursiers américains, tirés partiellement vers le bas par des conditions extérieures et leur faiblesse au cours des sessions européennes, ont effectué l'un des plus grands plongeons que l’on a pu voir récemment. La baisse dans les promesses de ventes de logement d’hier n’a pas plus aidé, manquant les prévisions de croissance à 1,20%, en enregistrant à 0,90% tandis que le résultat précédent a été revu à la baisse de 3,40% à 2,70%. L'indice manufacturier de la Réserve fédérale de Dallas a également confirmé que les progrès dans l'économie réelle restaient insaisissables après avoir enregistré une contraction pendant 6 mois d’affilés. Le renforcement du dollar sape la demande étrangère en biens manufacturés américains, mettant ainsi la Réserve fédérale dans une position extrêmement difficile qui doit réévaluer le calendrier concernant la hausse des taux au lieu de se concentrer sur l'actualité. Les actions ont chuté suite aux pertes du Nasdaq Composite qui tombait à -2,40%, suivis par une baisse de -2,09% dans le S&P 500 et de -1,95% dans le Dow Jones, mettant les deux derniers en territoire négatif par rapport à l’année dernière.

popup_close
nsdq-sep1506302015

L’Asie rebondit

Suite à la vague de faiblesse qui flottait sur les marchés des capitaux hier, l'Asie a réussi à rebondir durant la session de la nuit, principalement grâce aux gains du Shanghai Composite qui a augmenté de 5,10%. L’accroissement des politiques d’assouplissement monétaire sous la forme de baisses de taux et des coefficients de réserve commence à prendre quoiqu’il y ait une spéculation accrue sur le fait que la Chine sera obligée de mettre en œuvre son propre programme d'assouplissement quantitatif. Cela fait suite au fait que le gouvernement central ait lancé un programme pour atténuer la dette des gouvernements locaux en baissant les taux d'intérêt qui étaient excessivement élevés, atteignant environ 20-23 milliers de milliards de CNY selon les estimations. Même si le remplacement de la dette existante avec une nouvelle dette est une méthode de refinancement efficace, l'extension de l'encours de la dette va probablement forcer la Banque populaire de Chine à absorber les liquidités supplémentaires par le biais d'achats d'actifs, autrement connus comme assouplissements quantitatifs. Pendant ce temps, le yen continue de s’apprécier par rapport aux autres devises, avec la paire USD/JPY baissant à à peine plus de 122.00.

popup_close
usdjpy06302015

La paire EUR/CHF se trouve ans un triangle ascendant d’après l’analyse technique

L'euro continue à se redresser lentement après la rapide baisse d’hier précédent de défaut attendu aujourd'hui. La paire EUR/CHF s’est affaibli au point que la Banque nationale suisse est intervenue directement sur la devise, vendant le Franc et achetant des euros pour protéger l'économie vis-à-vis du taux de change. Dès lors, la menace de nouvelles interventions et d’une parité souple ciblant les 1,0500 à 1,1000 signifie qu’il est tout à fait possible que la paire se valorise encore plus. La figure de triangle ascendant actuellement en place dans l'EUR/CHF a un biais haussier tandis que la paire se consolide entre une tendance haussière à court terme et la résistance restant fermement à 1,0422. Tout mouvement au-dessus de la résistance serait considéré comme un retournement, qui devrait être suivi par une reprise de la vitesse et du volume. En revanche, une évolution en dessous de la ligne de tendance haussière pourrait être considérée comme un retournement potentiel à la baisse.

popup_close
eurchf06302015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • PIB (Annuel)
  • 2.50%
  • 2.40%
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • PIB (Trimestriel)
  • 0.40%
  • 0.30%
  • 09:40 GMT
  • AUD
  • Discours de Stevens, Gouverneur de la RBA
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC Core (Annuel)
  • 0.80%
  • 0.90%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC (Annuel)
  • 0.20%
  • 0.30%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chômage
  • 11.10%
  • 11.10%
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • PIB (Mensuel)
  • 0.10%
  • -0.20%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Indice S&P Case-Shiller des Prix du logement (Annuel)
  • 5.50%
  • 5.00%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Confiance des consommateurs du Conference Board
  • 97.3
  • 95.4
  • 21:30 GMT
  • USD
  • Stocks hebdomadaires de Brut API
  • -3.200M