Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

La guerre commerciale Etats-Unis-Chine

Analyses quotidiennes - 26/10/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Premiers effets sur les entreprises américaines

us-china


Les incertitudes liées au bras de fer commercial entre la Chine et les Etats-Unis et la hausse des tarifs douaniers ont récemment commencé à se traduire non seulement dans les comptes des entreprises, mais également dans l’économie. Dans son Livre beige, la Fed signale d’ailleurs que les industriels américains ont augmenté leurs prix à cause des tarifs douaniers. Pendant ce temps-là, Mario Draghi n’est pas plus inquiet que cela sur le dossier italien et considère que c’est un problème comptable qui doit se régler entre Bruxelles et Rome, la BCE ne fera donc rien pour le moment. Il considère également un petit ralentissement de l’économie européenne mais qui ne nécessite pas de mesures particulières. Les marchés n’ont donc pas vraiment bougé suite à son discours.

Cac40 (CAC-DEC18) : toujours sous le signe de la volatilité


Le CAC40 a été poussé dans ses derniers retranchements suite à la forte baisse des marchés US mercredi, l’indice est venu balayer une zone très importante située entre 4930 et 4900 points. Est-ce que la reprise de jeudi est suffisante pour amortir une nouvelle baisse de Wall-Street si les GAFAM devaient publier des résultats qui déçoivent les investisseurs ?  Il est probable que non, car 100 à 150 points peuvent se reperdre très rapidement. Néanmoins, la proximité de niveaux de supports très importante sur les indices US permet d’espérer un rebond réflexe qui est en train d’avoir lieu. Il est trop tôt pour dire si le CAC40 va de nouveau évoluer entre 4900/4930 et 5180/5230 points. Mais le climat général électrique incite à la plus grande prudence. Pour le moment on cherchera plus à vendre la zone 5000/5040 points pour viser une rechute qui sera plus marquée en dessous de 4975 points.

popup_close
cac-dec18-m15-23

Bitcoin (BITCOIN) : encéphalogramme plat depuis le 15 octobre


Le Bitcoin est une crypto-monnaie dont la capitalisation atteint quasiment €100 milliards, loin devant la seconde qui est l’Ethereum (€20 milliards) et le Ripple (€16 milliards). Après avoir vécu une vraie bulle spéculative en 2017, l’explosion de celle-ci a violemment eu lieu en 2018 ramenant le Bitcoin de $20.000 à $5.700. Pour avoir étudié beaucoup de bulles sur d’autres actifs financiers, il faut une longue phase de purge, voire de capitulation (plus personne ne veut entre autre parler de l’actif) avec les mêmes excès à la baisse que ceux connus à la hausse, puis une phase de stagnation avant de voir de nouveau une forte spéculation. Tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas escompter un retour rapide vers$ 20.000 (cela prendra des mois voire des années). Depuis le 15 Octobre, le Bitcoin est bloqué entre $6.425 et $6.300. On surveillera le débordement de l’une de ces bornes car à la clef un potentiel de $125 sera ouvert.

popup_close
btcusdh1-5

Peugeot (PEUGEOT) : Moody’s relève ses notes


Moody's a relevé jeudi la perspective de l'ensemble des notes de PSA de "stable" à "positive", l'agence d'évaluation financière saluant l'amélioration continue des performances opérationnelles du constructeur automobile, ainsi qu'une restructuration plus prononcée. Moody's estime que Peugeot dispose du potentiel pour améliorer davantage ses paramètres financiers, en dépit d'un environnement qui risque d'être difficile en fin d'année et en particulier en 2019. D’autre part, les ventes au troisième trimestre résistent bien grâce au marché européen. Le cours de bourse a apprécié en s’adjugeant plus de 6% jeudi. Le titre résiste bien entre 19 et €20, dans un environnement global peu favorable. La baisse de Peugeot a été significative depuis qu’il a rebondi contre le plafond de verre à €25. C’est un titre que l’on peut mettre en portefeuille entre 19 et €20, pour viser au moins un redressement à terme vers €22.

popup_close
peugeoth4

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 12:30 GMT
  • USD
  • PIB (QoQ) (Q3)
  • 3.3%
  • 4.2%
  • 14:00 GMT
  • EUR
  • BCE discours Draghi
  • -
  • -

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X