La guerre des devises est de retour

Analyses quotidiennes - 16/02/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Orient et Occident

currency-war


Alors que le marché asiatique est fermé en raison des célébrations du Nouvel An chinois, le dollar américain continue de perdre de la vigueur alors que les autres devises majeures se redressent au fur et à mesure que les marchés remontent. Le pari de Warren Buffet sur Apple pousse le géant technologique au plus haut.

Le dollar US continue de plonger


Le dollar américain jeudi était sur la bonne voie pour une quatrième défaite consécutive alors que les inquiétudes sur les déficits jumeaux aux Etats-Unis montaient en raison d'une folie des dépenses du gouvernement et des grandes réductions d'impôts des entreprises. Le taux du dollar s’aligne à ses baisses d’il y a trois ans.

Le billet vert a sauté mercredi après que l'IPC ait montré que l'inflation américaine était plus forte que prévu pour le mois de janvier, renforçant les attentes que la Réserve Fédérale pourrait augmenter les taux d'intérêt jusqu'à quatre fois cette année. Dans le même temps, il s'est accompagné d'une baisse inattendue des ventes au détail aux États-Unis. Néanmoins, les investisseurs continueront de surveiller les signes d'une hausse durable des prix à la consommation. Le dollar a rapidement baissé et a finalement poursuivi sa perte 6 jours consécutifs contre un panier de devises majeures. Le dollar a ajouté jeudi à ces pertes, avec l'index atteignant un bas de deux semaines de 88.585.

La dette nationale américaine a récemment atteint $20 billions, tandis que le déficit budgétaire de 2019 devrait atteindre près de $1 billion, y compris les réductions d'impôts financées par le déficit et les plafonds de dépenses de deux ans que le Congrès a adoptés la semaine dernière.

Alors que l'inflation reprend dans presque tous les pays en développement, la Banque Centrale Européenne, la Banque d'Angleterre et la Banque du Japon s'apprêtent à resserrer leurs politiques, les taux des obligations souveraines et des obligations convertibles augmenteront plus rapidement que les bons du Trésor rendant l'euro, la livre sterling et le yen plus attractifs que le dollar américain.

Les principales données en ligne de mire concernant l'USD sont les permis de construire à 13h30 GMT, les économistes prévoyant que 1,29 million de permis de construire ont été délivrés par le gouvernement au mois de janvier

popup_close
eurusd-d1-alvexo-ltd-7

Les gains sont de retour


Les actions américaines ont prolongé leur série de victoires sur cinq jours, emmenés par les valeurs sures Apple et Cisco, alors que les investisseurs ont ignoré les craintes d'une hausse de l'inflation et ont cherché des opportunités après la vente de la semaine dernière.

Même si le Dow Jones a échangé 84 points à sa plus basse session ; il a gagné plus de 300 points, Boeing étant le principal contributeur des gains. Le S&P 500 a ajouté 1,2%, les secteurs financiers et technologiques étant les plus performants. Après avoir chuté de 0,2% en début de séance, le NASDAQ a progressé de 1,6%. Les gains d'Amazon, de Netflix et d'Alphabet ont propulsé l'indice des technologies de pointe.

Les moyennes majeures ont toutes clôturé en forte hausse jeudi, remontant plus loin que les niveaux de correction atteints la semaine dernière, où le "Buy the Dips" a repris dans l'arène commerciale.

Dans le calendrier des bénéfices, Cisco Systems a annoncé des bénéfices supérieurs aux attentes et le titre a bondi de 3,3%. La société a également affiché sa première augmentation des produits d'une année sur l'autre en plus de deux ans.

Jeudi dernier, les indices ont chuté de 10% sous leurs plus hauts historiques du 26 janvier. Le choc des investisseurs et des traders était principalement dû à une poussée des taux d'intérêt à des niveaux jamais vus depuis des années.

popup_close
dow-mar18-h4-alvexo-ltd-3

Apple, premier investissement de Warren Buffet


Berkshire Hathaway de Warren Buffett a fait du fabricant d'iPhone son meilleur investissement. La dernière annonce de Berkshire arrive à un moment intéressant pour Apple et IBM.

L'investisseur légendaire parie rarement sur la technologie et son mouvement a été un titre parmi tous les traders car ils ont tendance à suivre ses stratégies. Le conglomérat de Warren Buffett a augmenté sa participation dans Apple, tout en se débarrassant de presque toute sa participation IBM.

Selon les documents de la SEC, les avoirs d'Apple ont augmenté de 23,3% pour atteindre 165,3 millions d'actions et ont cédé environ 94,5% de ses avoirs IBM, ne laissant que 2,05 millions d'actions.

Même si Buffet a encore un téléphone à clapet, il a déclaré à CNBC qu'il était plus sûr de l'avenir d'Apple que celui d'IBM.

IBM et Apple, rivaux depuis les années 1980, ont pris des chemins très différents au cours des dernières années. IBM a lutté avec les tendances de la technologie d'entreprise, tandis qu’Apple est devenue une force dominante dans l'électronique grand public.

popup_close
apple-h4-alvexo-ltd

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 16-02
  • CHY
  • Nouvel An Chinois
  • Jour férié
  • -
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Vente détails (MoM) (Jan)
  • 0.5%
  • -1.5%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Permis de construire (Jan)
  • 1.290M
  • 1.300M

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent