33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

La livre britannique sous pression

Analyses quotidiennes - 27/05/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Les jours sont comptés pour Theresa May

livre-sterling


Les cambistes ont anticipé ! Je vous disais il y a quelques jours que le débordement haussier de 0.8675 sur l’EURGBP, donc la livre, annonçait très probablement plus un Brexit dur (hard Brexit ou sans accord) qu’un retour aux urnes concernant la sortie de l’Union Européenne comme l’espérait Theresa May. Sa position fragile, voire insoutenable dans son parti, l’a entrainée vers la démission qui sera normalement actée le 7 juin prochain. Selon l’agence de notation Standard&Poor’s, son successeur adoptera une ligne plus dure et pourrait agiter le spectre d’une sortie sans accord. On comprend mieux maintenant le redressement significatif de l’EURGBP. Les marchés d’actions n’intègrent toujours pas cette perspective défavorable ! A suivre…

Footsie (FTSE100) : un potentiel hard Brexit n’inquiète pas !


L’indice des 100 entreprises britanniques les mieux capitalisées semble un peu plus sensible à la guerre commerciale Etats-Unis-Chine et aux chiffres macroéconomiques chinois qu’à un Brexit sans accord dont la probabilité ne cesse d’augmenter. C’est presque normal car lorsqu’on analyse la composition du Footsie, il est riche en valeurs liées à l’énergie, aux banques, aux pharmaceutiques et aux télécommunications. On voit ainsi clairement que leur marché est bien plus mondial qu’européen. La progression du Footsie est légèrement moindre depuis le début de l’année que les autres indices européens (+8.17%), mais techniquement on le sent très résilient. En effet, au-dessus de 7000 points pas d’inquiétudes majeures. Il faudrait néanmoins déborder le sommet annuel juste en dessous de 7500 points pour réactiver un potentiel de hausse sur le point haut de 2018 vers 7875 points. Peut-être que débarrassé des normes et contraintes de l’Europe, les entreprises britanniques s’épanouiront davantage sous l’aile du grand frère américain !

popup_close
ftse-jun19-weekly

Monero (XMRUSD) : à surveiller


Le Monero est la 13ème crypto-monnaie en termes de capitalisation financière avec $1.3 milliards. C’est évidemment une « bébé crypto-monnaie » au regard de sa capitalisation à l’échelle de la planète. Le regain d’intérêt pour le compartiment ces derniers temps procure parfois plus de volatilité sur les crypto-monnaies à moindre liquidité. Cependant, il est en hausse de +80% depuis le début d’année effaçant quasiment le dernier segment de baisse très brutal de novembre-décembre dernier. La reprise du Monero semble très bien étayée techniquement avec une structure en fond, puis le débordement de deux résistances majeures à 58 et $73. Le niveau technique et psychologique des $100 rebute pour le moment les investisseurs. Une prise de position idéalement sur repli vers 73/$75 pourrait avoir lieu afin de viser une nouvelle tentative de hausse vers $100, au-dessus de ce niveau, 115/$140 seraient les cibles suivantes. Le Monero est indéniablement à surveiller.

popup_close
xmrusddaily

Kering (PPR) : des incertitudes


Kering, la valeur phare du luxe à la française avec LVMH, est en train de perdre de son momentum haussier en place depuis fin 2018. La deuxième pondération du CAC40 devra s’acquitter d’une amende de €1.25 milliards au fisc Italien. La firme a préféré signer un accord à l’amiable sur le dossier d’évasion fiscale de Gucci et LGI. Gucci est l’un des moteurs de croissance de la marque, Kering a voulu en finir au plus vite dans ce dossier qui nuit clairement à l’image. Comme un ennui n’arrive jamais seul, on peut se demander si la réactivation de la guerre commerciale sino-américaine et les performances économiques chinoises insuffisantes ne vont pas finir par peser sur les résultats. Les investisseurs n’ont pas voulu prendre de risques et ont commencé à tirer des bénéfices sur le titre encore en hausse de +17.27% depuis le début de l’année. Techniquement, la valeur pourrait encore glisser vers €450, voire €420. Il ne presse pas de revenir à l’achat sur cette valeur.

popup_close
pprweekly-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X