33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

La livre sterling en chute libre

Analyses quotidiennes - 07/10/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

La livre baisse de façon « chaotique »

shutterstock_447367834


La monnaie britannique dégringole littéralement à un minimum de plus de 30 ans, face au dollar américaindurant la séance d’échange asiatiques. Les investisseurs attribuent ces fortes baisses simultanées aux passages d’ordres de vente informatisées. La livre sterling chute en-dessous des $1,1840, le plus bas taux de la GBP/USD depuis 1985.

Les algorithmes HFT aggravent la  volatilité de la livre


Avec un recul de plus de -6%, la livre sterling a marqué sa plus grande crise depuis  le référendum du Brexit du Royaume-Uni. Le Spot de la devise anglaise se situe en-dessous des $1,1840, soit le plus bas niveau de la paire GBP/USD depuis mars 1985. La force de la baisse d’aujourd'hui témoigne de l’instabilité extrême du marché des changes, accentuée par des algorithmiques automatisés qui ne cessent d’augmenter les  volumes des transactions. Certains analystes estiment que les exhortations du Président Francois Hollande de jeudi à l’adresse des membres de l’UE de mener des négociations coûte-que-coûte avec le Royaume-Uni afin d’éviter une expansion de la crise, auraient également accentué le sentiment négatif. Les perspectives ne sont donc pas brillantes pour la livre sterling. Des spéculations anticipent d’autres baisses de taux de la part de la Banque  d’Angleterre, alors qu’en toile de fond, une hausse des taux de la Réserve Fédérale  américaine se concrétise pour le mois de décembre.

popup_close
gbpusddaily10072016

Brut WTI : niveau clé de $50 le baril


Les Futures de pétrole brut de West Texas Intermediate ont grimpé au-dessus de la barre psychologique des $50,00 le baril, signe que les acteurs du marché deviennent de plus en plus confiants sur les perspectives de réduction de la production. La courte tendance  haussière actuelle semble être solide et constante et les spéculateurs continuent à investir à la hausse. Cet élan se repose sur l’éventualité d’une signature d’accord entre les membres de l’OPEP en vue de réduire le forage et sur la chute des stocks aux Etats-Unis. L’image devrait s’éclaircir d’ici la semaine prochaine, date où les gros producteurs mondiaux devraient de réunir en marge d’une conférence sur l’énergie. Les contrats à terme de Brent, qui ont déjà mis à l’échelle au-dessus de $50, échangeaient récemment à $52,77 le baril.

popup_close
brnt-dec16daily10072016

Les réserves chinoises de devises se vident


Les fonds de caisses des banques chinoises sont mal en point. En septembre, les données  de la Banque de Chine populaire font état du prix que celle-ci paie afin de défendre le yuan. Le mois dernier, les réserves en monnaies étrangères ont diminué de $18,79 milliards par rapport au déclin du mois d’août de $15,89 milliards. Les économistes interrogés par le Wall Street Journal avaient prévu une baisse de $11 milliards en septembre. La dernière diminution était le plus importante sur une base mensuelle depuis mai. Dans le but de poursuivre l’assouplissement de la politique pour aider l’économie à réaliser ses objectifs de croissance, le maintien du talonnage du yuan avec le dollar a porté atteinte aux fonds de réserves. On est tenté de croire que la Banque  Populaire Chinoise va être contrainte de renoncer à ses efforts, face au coût de cette stratégie au détriment du financement commercial.

popup_close
usdcnhdaily10072016

France : taux de production industrielle


Après des mois dans le cirage, en particulier due à la contraction du PIB au cours du 2ème trimestre, les investisseurs français ont accueilli avec surprise mais satisfaction les nouvelles positives concernant la production industrielle nationale. Selon l’INSEE, celle-ci a augmenté de 2,10% durant le mois d’août, battant largement les attentes d’une montée de 0,70% uniquement. En outre, la figure précédente a été révisée à la hausser (de -0.60% à -0.50%). Les données coïncident avec un pick-up dans le commerce qui a vu les exportations et les importations en hausse, alors que le déficit commercial reste en attente à -€4,3 milliards en août. Le chômage demeure tout juste en-dessous des 10%, l’élan inflationniste pourrait être  un signe positif pour les perspectives, tandis que les prix à la consommation accélèrent à un rythme de 0,40% sur une base annualisée en septembre.

popup_close
cac-dec16daily10072016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • fabrication Production (MoM))
  • 0.50%
  • -0.90%
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Trade Balance (août
  • -11.30 Mrd.
  • -11.76 Mrd.
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Masse salariale non agricole (septembre) )
  • 175 000
  • 151 000
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage
  • 4.90%
  • 4.90%
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • Taux de chômage)
  • 7.0%
  • 7.0%

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X