La Nouvelle-Zélande pourrait céder à la baisse des taux

La Banque fédérale se réunira demain pour décider de la politique monétaire

shutterstock_28269085


La Reserve Bank of New Zealand se réunira jeudi pour décider de sa politique monétaire, face à des marchés qui anticipent un vote en faveur d’une baisse des taux d’intérêt, dans les pas de l’Australie qui le mois dernier a réduit ses taux à leur plus bas niveau de toute l’histoire du pays. Le dollar néo-zélandais est actuellement à un niveau plus élevé qu’à son habitude face à un éventail de devises, ce qui donne du sens à une décision de baisser les taux d’intérêt. Une fois n’est pas coutume, les analystes du monde entier sont unanimes : une baisse des taux aura bien lieu au cours de la réunion, seul le montant reste inconnu.

L’Australie s’inquiète face à la menace de déflation


Le directeur de la Banque d’Australie Glenn Stevens ne contredit pas l’avis des experts, et admet que la RBA effectue actuellement un travail d’équilibriste afin de stabiliser l’économie et s’assurer que l’objectif d’inflation soit atteint. Stevens, qui est dans la dernière ligne droite de son mandat et sera mis à la retraite en septembre, a déclaré que la gamme de référence de l'inflation australienne pour la dernière décennie était obsolète. Pour rappel, durant les dix dernières années, la cible d'inflation était à 2,00-3,00 % et celle du chômage à 5,00-6,00 %. Alors que la menace de déflation plane sur l'économie australienne comme une épée de Damoclès, la RBA se montre réaliste et prévoit que l’inflation restera inférieure à son objectif jusqu'à la fin de 2018. Juste après la décision sur les taux d’intérêt, Stevens a déclaré que « le retour de l'inflation vers sa cible serait sans aucun doute améliorée par l'assouplissement de la politique monétaire » ce qui laisse entendre qu’une autre baisse des taux n’est pas à exclure dans un avenir proche.

popup_close
audnzddaily-2

L’or continue de se renforcer après les données sur l’emploi américaines


Les prix de l'or ont monté au début de la session boursière européenne de mercredi, après la publication la veille des données mitigées de l’économie américaine. Le métal précieux a progressé de 0,40 % après que le département du Travail américain ait annoncé que la productivité des travailleurs avait chuté de -0,50 %. Cette baisse de la productivité au mois de juin marque le neuvième mois consécutif de contraction, soit la plus longue période de déclin depuis la fin des années soixante-dix.

popup_close
xauusddaily

États-Unis : les températures estivales tempérées font chuter la production de gaz naturel


Les prix du gaz naturel ont chuté de plus de -5,00 % après l’annonce de températures plus tempérées que la normale aux États-Unis pour les deux prochaines semaines. En 2015, environ 27,00 % de l'électricité américaine a été générée par le gaz naturel, et la majorité de l’approvisionnement américain est produit localement. De manière générale, les températures estivales provoquent une augmentation notable de la demande pour le gaz naturel en raison de l’utilisation croissante de climatiseurs. L'Agence d'Information sur l'Energie publiera demain son rapport sur le stockage de gaz naturel, après avoir fait état d'une contraction de - 6 milliards de pieds cubes la semaine dernière.

popup_close
ngas-sep16-daily

Royaume-Uni : le secteur manufacturier continue de se contracter


Sans surprise, le secteur de la fabrication britannique s’est contracté au mois de juin, à la suite du référendum dont l’issue est en faveur de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. Selon l'Office for National Statistics, l’indice manufacturier du pays a chuté de -0,30 % en juin alors que les économistes prévoyaient qu’il reste stable à 0,00 %. Les données de mai ont également été revues à la baisse à -0,60 % par rapport au chiffre initial de -0,50 %, ce qui signe le ralentissement prolongé des principaux indicateurs économiques du Royaume-Uni.

popup_close
gbpusddaily-3

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 15:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • -1,025 M
  • 1,413 M
  • 15:30 GMT
  • USD
  • Stocks d’essence
  • - 1,063 M
  • -3,262 M
  • 22:00 GMT
  • NZD
  • Décision sur les taux d’intérêt
  • 2.00%
  • 2.25%
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.