La politique économique des USA relance l’industrie.

Les nouvelles commandes d’usines reprennent, après 7 mois de déclin.

shutterstock_226769761

Après une profonde chute reflétée par des chiffres médiocres au mois précédent, les commandes d'usine américaines se sont multipliées en janvier, ce qui souligne la robustesse de l’économie en dépit de taux d'intérêt plus élevés en décembre et d’un dollar plus fort qui continue d'entraver toute reprise du secteur manufacturier.

 Reprise fragile pour la zone euro

Selon les résultats de l’indice Markit des directeurs d’achat, le secteur des services aurait progressé de 53,3 en février au sein de la zone euro, ce qui surpasse les attentes ainsi que le chiffre de 53,0 au mois précédent. Si on regarde les chiffres de plus près, les gains ont été principalement attribués aux bonnes performances des grandes économies de la zone, dont l'Allemagne en tête avec un chiffre de 55,3 versus 55,1 au mois précédent, et l’Italie qui a aussi fait une belle progression et passe de 53,6 à 53,8. L’Espagne a quant à elle publié une valeur de 54,1, plus élevée que les attentes de 54,0, mais en dessous de la valeur de janvier de 54,6. Une fois n’est pas coutume, la France apparaît comme le seul point faible avec une contraction et un chiffre de 49,2, bien en dessous du seuil critique de 50 ainsi que des attentes qui tablaient sur 49,8. Le renforcement de cet indice au sein de la zone euro peut laisser présager des actions supplémentaires de la part de la Banque centrale européenne lors de sa décision de politique monétaire qui aura lieu le 10 mars prochain.

popup_close
dax-mar1603042016

 États-Unis : les commandes d’usines laissent optimistes

Bien qu'il soit encore trop tôt pour parler de reprise pour le secteur manufacturier des États-Unis, les dernières données des commandes d'usine mettent en évidence un renforcement de la demande intérieure, ce qui est surprenant à un moment où le dollar fort et la fragilité des marchés du pétrole nuisent à la demande des produits manufacturés. Néanmoins, en dépit de la politique de hausse des taux d'intérêt qui aurait dû fortement nuire au secteur, les données les plus récentes des commandes d'usine publiées par le Département du commerce a montré que les nouvelles commandes avaient progressé de 1,60 %. Bien que ces chiffres soient bien en dessous des attentes d’une expansion de 2,00 %, on doit noter une amélioration incontestable par rapport aux -2,90 % du mois précédent. Autre signe positif, les niveaux des stocks continuent de baisser, ce qui montre que les fabricants font des progrès, et signe une reprise de la confiance de la part des industriels. L’investissement des entreprises est certes lent, mais toujours à la hausse. Ces données laissent d’autant plus optimistes qu’elles font écho à celles du secteur des services qui a lui aussi montré sa solidité, toujours fermement en territoire positif.

popup_close
dow-mar1603042016

 Australie : la vente au détail progresse moins vite que prévu

La vente au détail de l’Australie, considérée comme un indicateur avancé des dépenses de consommation et principal moteur de la croissance économique, surtout à un moment difficile pour le pays, a affiché une progression au cours du mois de janvier. Le Bureau australien des statistiques a certes rapporté une augmentation de 0,30 % pour le mois de décembre, ce qui fait aisément mieux que les 0,00 % au cours du mois précédent, mais manque néanmoins les attentes de 0,40 %. Les prix des logements ont maintenu à flot les ventes, alors que la politique immobilière accommodante mises en œuvre par la Banque de réserve d'Australie maintiennent le crédit des ménages à un niveau très bas. Les produits domestiques ont été le plus gros contributeur de cette hausse, avec une progression de 1,00 %, bien que cette margé ait été compensée par la baisse de -1.30 % des ventes des grands magasins. Un marché du travail vigoureux au cours de l'année écoulée a suscité la confiance des consommateurs, mais le ralentissement de l’économie chinoise, le plus important partenaire commercial de l’Australie, a échaudé les économistes qui craignent que toute amélioration à court terme ne puisse s’inverser, et refléter la fragilité de la zone.

popup_close
audusd03042016

 L’inflation turque ralentit

L'Institut des statistiques turc a rapporté des baisses des taux d'inflation à la fois mensuels et annualisés pour le mois de février. L'indice des prix à la consommation sur 12 mois (jusqu’à février) qua été enregistré à 8,78 %, ce qui bat les attentes de 9,35 % mais reste toutefois en dessous de la valeur précédente de 9,58 %. L’indice est encore loin de l'objectif des 5,00 % fixés par la Banque centrale turque, malgré ses efforts pour ajuster la politique monétaire et augmenter les taux d’intérêt afin de contrer la hausse de l'inflation. Les prix des denrées alimentaires ont été la principale source de l’inflation, avec un gouvernement qui a jugé utile d’intervenir en février grâce au plafonnement des prix de la viande rouge et du pain. Sur une base mensuelle, les prix à la consommation ont baissé de -0,02 % après avoir grimpé de 1,82 % en janvier, bien en dessous des estimations de 0,30%. La livre turque a contré la plupart des pertes par rapport au dollar américain, avec la paire USD/TRY qui a touché des taux aussi bas que 2,9068 avant de rebondir.

popup_close
usdtry03042016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Emploi non agricole (février))
  • 190 K
  • 151 K
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage
  • 4.90%
  • 4.90%
  • 15:00 GMT
  • CAD
  • PMI Ivey (février)
  • 59,0
  • 66,0
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.