peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La position agressive de la FOMC a fait la surprise du marché

La Réserve Fédérale a décidé de maintenir les taux de fonds fédéraux à leur niveau mais annonce un potentiel de relèvement en décembre.

shutterstock_138829802

Le renforcement de l'économie mondiale combinée à la prise de conscience de la reprise de la demande intérieure ainsi que l’énigme pesant sur la situation du marché du travail américain, ont poussé la FED à employer un ton agressif (dit « Hawkish ») lors de la déclaration d’hier, sans pour autant écarter l’éventualité d’une hausse des taux lors du mois de décembre

 La Banque de Suède raffermi son assouplissement quantitatif

La banque suédoise a pris la décision hier de maintenir son taux directeur au même niveau négatif situé à -0,35 %. De ce fait, son relèvement est reporté jusqu’au mois de juin 2016 et on doit s’attendre à des achats d’actifs pour un montant de 65 milliards de couronnes (environ 7 milliards d’euros) pour atteindre un montant total de 200 milliards (21,4 milliards d’euros) pour cette date. En comparaison, celui du Danemark est à -0,75 %. Alors que le taux de refinancement demeure tel quel, il est prévu qu'ils subissent une baisse de tarifs vers -0,40 % en 2016. La Banque centrale suédoise a également adopté un ton docile (« dovish ») en révisant ses prévisions à la baisse compte tenu des perspectives peu engageantes. La paire EUR/SEK a diminué de -0,57 % pour clôturer la session à 9.338, le taux le plus faible de ces 8 derniers jours. Cette politique a fait la surprise des marchés étant donné les conditions macroéconomiques en Suède, affichant jusqu'à présent une forte croissance fondamentale. Cependant, l'expansion d'achat d'actifs est considérée comme un mouvement censé favoriser l'expansion d'achat d’actifs de la BCE en décembre.

popup_close
1_eursek_2910-2

Le ton inattendu de la déclaration de la FOMC

La déclaration mensuelle de la FOMC hier, a frappé par son ton étonnamment « hawkish”. Bien que la Fed a voté pour le maintien de ses taux d’intérêts proche de zéro ce mois-ci, il serait fort probable qu’on assiste à un relèvement pour le mois de décembre. Cependant, conscients de la faiblesse de l’inflation et du marasme financier mondial, de nombreux membres du Comité monétaire se sont opposés à cette décision, prise en fin de compte par le président de la Réserve Fédérale, Richmond Lacker. Le dollar américain s’est tout de suite renforcé face aux autres grandes devises, et malgré le retour de vapeur observé aujourd’hui, la paire EUR/USD a diminué de -1,15% en une session.

popup_close
2_eurusd_2910

La RBNZ affiche un ton pacifique

Suite à l’actualité économique mondiale, la Reserve Bank of New-Zelande a choisi de laisser ses propres taux d'intérêt de référence inchangé à 2,75 %. Toutefois les dirigeants de la Banque ont signalé qu’ils étaient disposés à rabaisser les taux compte-tenu de la vigueur de leur monnaie, et des interrogations autour des résultats de la croissance, qui pourrait cacher un taux d’inflation en contradiction avec les prévisions des analystes. Le Gouverneur de la RBNZ, Wheeler, a noté que la récente flambée du Kiwi pourrait ralentir le commerce ainsi que l’inflation à moyen terme, justifiant la nécessité de baisses de taux supplémentaires, en fin de parcours. Pour le moment, le récent soubresaut léger du prix des matières premières a suffi pour justifier la pause du logement. Le dollar néo-zélandais a affiché hier une perte de -0,90%, clôturant à 0.6690.

popup_close
3_nzdusd_2910

Le troisième trimestre du  PIB américain

Malgré la croissance de 3,9% du PIB américain lors du second trimestre de l’année, les attentes pour ce trimestre ne se tiennent qu’à 1,60%. Néanmoins, les dernières prévisions de l’Atlanta Federal Reserve situent la prochaine croissance trimestrielle autour des 1,1%. La faiblesse de la constitution des stocks a porté un coup terrible au PIB du troisième trimestre, le faisant chuter de 1,44%, une estocade qu’on n’avait pas vu durant ces trois dernières années. La paire USD/JPY se situait à un taux de 121.09 au terme de la session d’hier, un signe de renversement de situation important. La prochaine réunion des dirigeants de la Banque du Japon pourrait aboutir à une option de renforcement du Yen, à moins que des mesures d’expansion QQE ne soit annoncé

popup_close
4_usdjpy_2910

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Crude Oil Inventories (MoM)
  • 3.417M
  • 8.028M
  • 18:00 GMT
  • USD
  • Interest Rate Decision (MoM)
  • 0.25%
  • 0.25%
  • 18:80 GMT
  • USD
  • FOMC Statement (MoM)
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 20:00 GMT
  • USD
  • Interest Rate Decision(MoM)
  • 2.75%
  • 2.75%
  • 20:00 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 0
  • 0