La présidente de la FED Yellen s’avère moins hésitante

Yellen semble enclin à approuver une hausse des taux

hausse-du-dollar


Au cours de son témoignage semestriel face au Congrès américain, la présidente de la Federal Reserve, Janet Yellen a fait preuve d’une forte détermination au point de convaincre les marchés financiers qu’une hausse des taux lors de la réunion de décembre devient de plus en plus envisageable. Malgré les quelques points « Dovish » cités au cours de son témoignage laissant envisager certaines mesures plus sévères dans le cadre de la politique monétaire du pays, la hausse de l’inflation laisse prévoir un climat économique plus positif.

Les chances d’une hausse de des taux d’intérêts se renforcent plus encore


Se faisant écho à ses propres observations vis-à-vis de la situation des marchés financiers, la présidente de la Réserve Fédérale Janet Yellen a continué de mettre en valeur le potentiel de risque actuel. Son témoignage face aux membres du Congrès, a souligné le dynamisme de l’économie américaine. Selon Yellen, la croissance du PIB se développe à un rythme modéré, tandis que le marché du travail devrait subir d’autres améliorations. Néanmoins, elle souligne les risques contenus dans une retenue trop prolongée de taux trop faible, ce fait, une hausse peut être appropriée « relativement bientôt ». Ses observations ont été interprétées par les marchés de manière optimiste et un nouveau record pluriannuel du dollar américain a été atteint, avec l’USD/CHF qui se retrouve à son point le plus culminant depuis février.

popup_close
usdchfdaily11182016

Les métaux précieux chutent face aux perspectives américaines


Le prix de l’or reste stationnaire juste au-dessus de 1 200 $ l’once, soit un niveau de soutien psychologique relativement aux données fondamentales US en plein essor, combinées avec la montée du dollar américain qui réduisent la demande pour les actifs refuges. L’interrogation concernant les taux d’intérêt a été effacée en grande partie à cause des commentaires de Janet Yellen, aux côtés de la hausse de  l’inflation globale et croissance en pointe des mises en chantier dans le secteur du logement. L’IPC Headline est monté à 1,60 %, marquant le point le plus élevé depuis octobre de 2014. Les coûts du logement et de l’énergie ont été les principaux responsables de cette augmentation alors que la baisse des coûts de la nourriture a tempérée la hausse. Le gain de 25,50 % de mises en chantier aux États-Unis au cours du mois d’octobre par rapport à la contraction de -9.50 % signalé un mois plus tôt, a pris les marchés par surprise. Le résultat de l’amélioration des perspectives pour l’économie était un obligataire renouvelée dans les actifs refuge pendant la nuit, dont l’argent qui atteint son plus bas niveau depuis début juin.

popup_close
xagusddaily11182016

Les  ventes au détail du Royaume-Uni atteignent un record de 14 mois


Nonobstant l’incertitude autour de la question du « Brexit », les consommateurs n’ont pas freinés leurs dépenses. Au mois d’octobre,  la consommation au Royaume-Uni a enregistré le plus rapide rythme de croissance de ces 14 années. L’indice des ventes au détail a augmenté de 7,40 % par rapport au reste de l’année, avec la figure de base qui a grimpé de 7,60 % grâce aux achats liés à Halloween et à l’approche de la saison hivernale (vêtements, en particulier). Ce résultat démesuré et inattendu au sein des ventes peut être accrédité au fait que les acheteurs étrangers se sont rué vers le Royaume-Uni après la dévaluation abrupte de la livre au cours des derniers mois. En effet, les gains dépassent la croissance des salaires, ce qui indiquerait que les dépenses ne sont pas d’origine domestique. Bien que plus élevée par rapport à l’Euro, la livre continue à perdre du terrain face au dollar américain.

popup_close
gbpusddaily11182016

L’inflation européenne n’est toujours pas autonome


En dépit du rapport d’inflation positif de jeudi, la montée des prix à la consommation n’est pas été considérée comme durable aux yeux des fonctionnaires de la Banque centrale. Selon le membre du Conseil exécutif de la Banque centrale européenne Yves Mersch, la stimulation monétaire n’est pas censée devenir une solution permanente. Il a appelé à la fin de la politique d’assouplissements économiques et des achats d’actifs aussi rapidement que possible, afin de ne pas inciter les gouvernements à se laisser aller à un mauvais financement de leur propre budget. L’inflation européenne globale a atteint un taux de 0,50 % sur une base annualisée jusqu'à la fin du mois d’octobre, tandis que la figure de base pour la même période a augmenté de 0,80 %, ce qui répond aux attentes. Bien que l’IPC mensuel ait fait marche arrière (Headline et Core Basis inclus), l’optimisme persiste autour d’une amélioration progressive de l’inflation. La clé des perspectives pour l’Euro se précisera le 8 décembre, alors que la BCE devra envisager d’étendre son programme d’achat de biens qui prendra terme en mars.

popup_close
eurusddaily11182016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • EUR
  • Discours du Président de la BCE Mario Draghi
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Core CPI MoM (octobre)
  • 0.20%
  • 0.20%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Discours du membre FOMC Dudley
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Discours du membre FOMC George