La reprise de la croissance aux États-Unis nuit à l’or

La croissance de l’or en chute pour la quatrième semaine consécutive

gold-coins-bullion


Les prix ​​de l'or ont fortement reculé hier, et ce après avoir atteint des sommets il y a quelques semaines et passer au-dessus des 1300 dollars l’once. Après avoir affiché ses meilleures performances trimestrielles des 5 dernières années, le métal précieux n’a pas résisté face aux spéculations sur une hausse des taux directeurs de la part de la Fed en juin. La directrice de la Réserve fédérale Janet Yellen devrait prendre la parole demain à ce sujet.

Le moral des investisseurs au beau fixe en Allemagne


Les données publiées par l'institut Ifo mercredi ont fait état d’une croissance de la confiance des entreprises allemandes, mesurée par l’indicateur du climat des affaires, jusqu’à 107,7 pour le mois de mai versus 106,6 en avril. Ces résultats dépassent les attentes des économistes qui tablaient une hausse à 106,8. L'indice des conditions monétaires de l'Ifo s’inscrit à 114,2 en mai, contre 113,2 le mois précédent. L’ensemble de ces données laisse croire que la confiance des entreprises s’est améliorée pour la première puissance européenne, comme en témoigne la progression record du secteur de la construction. Sur la base des chiffres actuels de l’Ifo, les analystes prévoient une reprise solide pour l'économie allemande qui pourrait étendre les gains trimestriels de son PIB, qui devrait atteindre les 1,50 % sur une base annuelle, soit bien plus que la croissance annualisée de 1,30 % enregistrée au premier trimestre de 2016. Cependant, les responsables gouvernementaux restent sceptiques quant aux capacités de l'Allemagne à maintenir le rythme observé au premier trimestre, fortement influencé par la demande intérieure et des exportations modérées.

popup_close
1-eurgbp-2605

États-Unis : ralentissement de la croissance du secteur des services en mai


L’indice PMI des directeurs d’achat américain publié par Markit a été enregistré à 51,2 en mai versus 52,8 en avril. L'activité du secteur des services est restée faible aux États-Unis, alors que l'optimisme des entreprises est tombé à son niveau le plus bas en six ans et demi. Pour illustrer ce faits, le rapport préliminaire a montré que la croissance du secteur des services a été enregistrée à son rythme le plus lent en près de trois mois, tandis que les entreprises ont déclaré le taux d’embauche de personnel le plus bas depuis décembre 2014. Les chiffres médiocres de l’indice PMI font suite à l’indice PMI manufacturier publié plus tôt cette semaine, qui s’est également affaibli de manière significative. Ces données soulèvent de nombreux doutes quant à la capacité de l’économie américaine à rebondir au deuxième trimestre. Dans un rapport distinct, l'indice des prix de l'immobilier pour le mois de mars a bondi de 0,70 %, contre 0,40 % en février, et a également battu les estimations d'une hausse de 0,50 %, à en croire les données publiées par l'agence américaine Federal Housing Finance.

popup_close
2-eurusd-2605

Canada : la Banque centrale laisse les taux directeurs inchangés à 0,50 %


Comme largement anticipé par les économistes, la Banque du Canada a décidé lors de sa réunion de politique monétaire de maintenir ses taux directeurs inchangés à 0,50 %. Dans sa déclaration, la BdC a annoncé que l'économie canadienne continuait de s’ajuster aux prix volatils du pétrole, mais pas sans difficulté. En ce qui concerne la croissance, la BdC a déclaré que l’inflation du premier trimestre était restée cohérente avec ses attentes, mais qu’en revanche l'investissement des entreprises avait déçu. Pour ce qui est des feux de forêt en Alberta, la BdC s’attend sans surprise à ce que ces évènements affectent durement la croissance au deuxième trimestre. L’augmentation trimestrielle du PIB, auparavant estimée à 2,20 %, devrait ainsi perdre près de 1,25 point. La Banque du Canada conserve néanmoins une note d’optimisme, et prévoit une reprise de la croissance au troisième trimestre.

popup_close
3-usdcad-2605

Royaume-Uni : le PIB révisé du premier trimestre devrait rester inchangé


La deuxième révision des données du PIB du Royaume-Uni au premier trimestre sera publiée aujourd'hui à 08h30 GMT. Selon les économistes, les données de l'ONS ne devraient montrer aucun changement, ce qui confirme que le PIB de la Grande-Bretagne a augmenté à un rythme de 0,40 % au cours des trois premiers mois de l'année, en hausse à un rythme annualisé de 2,10 %. Le manque de croissance est peu susceptible d’influencer la livre sterling, qui sur la base des mouvements récents est clairement axée sur le prochain référendum au Royaume-Uni sur le Brexit. La paire GBP/USD a progressé à la hausse cette semaine jusqu’à à 1,46, après que les sondages d'opinion aient montré que le camp «rester en Europe » avait pris les devants.

popup_close
4-gbpusd-2605

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • PIB du premier trimestre – deuxième estimation
  • 0.40%
  • 0.40%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Commandes de biens durables m/m
  • 0.30%
  • 0.80%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Commandes de biens de base m/m
  • 0.30%
  • -0.20%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Ventes de maisons en cours m/m
  • 0.60%
  • 1.40%