1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

La Réserve Fédérale encore au chevet de l’économie américaine

Analyses quotidiennes - 24/03/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Achat de dettes sans limites

planche-a-billets


Les jours se suivent. Les plans de relance monétaires et budgétaires aussi. Hier, c’est la Réserve Fédérale qui a annoncé un achat de dettes sans limites, que ce soit des dettes d’États, d’entreprises ou encore de consommation. La Fed s’apprête à racheter pour environ 125 milliards de dollars par jour, ce qui reste un soutien colossal, jamais atteint dans l’Histoire. En revanche, il n’y a toujours pas d’entente au Congrès des États-Unis entre démocrates et républicains, concernant le plan de sauvetage de l’économie américaine. L’ « Helicopter Money », à savoir la distribution d’argent aux citoyens, devrait probablement être adoptée à hauteur de 3000$ par foyer. Le désaccord se situe principalement sur le fait que les démocrates aimeraient sauver les entreprises mais en empêchant les licenciements, ce que les républicains n’acceptent pas pour l’instant.

CAC40 (CAC-JUN20) : l’indice tente de se stabiliser


Le CAC40 tente de sa stabiliser depuis quelques jours dans une zone comprise, au sens large, entre 3600 et 4140 points. Les soutiens monétaires des banques centrales et les plans budgétaires arrivent pour le moment à juguler l’incertitude concernant l’évolution de l’épidémie en Europe et aux États-Unis. Est-ce que les marchés intègrent déjà la forte baisse de l’activité au T2 (Morgan Stanley prévoit -30% aux Etats-Unis) voire au T3 ? Ce n’est pas certain. Cela pourrait provoquer des répliques baissières, au moins vers les points bas dans quelques semaines. Est-ce que le débordement de 4150 points permettra un retour vers 4500 points ? Peut-être mais il faudrait de bonnes nouvelles sur l’évolution de la pandémie de Covid-19. On reste dans un marché en proie à la volatilité et à la nervosité des intervenants moins nombreux. Il faudrait tenir le niveau 3850 points pour éviter une rechute vers la zone de points bas de ces 10 derniers jours.

popup_close
cac-jun20-m1

PETROLE (BRNT-MAY20) : 25$, un vrai point bas ?


Le pétrole de la mer de nord a connu une baisse de 60% depuis son point haut annuel au-dessus de 70$. Il évolue à l’heure actuelle autour de 30$, après avoir atteint un point bas juste au-dessus de 25$. On file vers le plus gros excédent de pétrole jamais connu jusqu’ici, avec l’arrêt de l’activité d’un tiers de la planète. Le déséquilibre devrait être de l’ordre de 10 millions de barils/jour dans les prochaines semaines selon les spécialistes et de 6 millions de barils jour en moyenne sur 2020. À l’heure actuelle, 76% des capacités de stockage mondial sont atteintes. Il est donc possible que certains producteurs de pétrole réduisent naturellement leur production, faute de stockage. Est-ce que cela fera remonter les cours ? Ce n’est pas certain. Des analystes estiment qu’un baril de Brent à 10$ est possible. C’est un scénario probablement un peu excessif. Il s'agit d'un actif qu’il faudra surveiller car il rebondira sûrement à moyen terme vers 40/50$.

popup_close
brnt-may20-h1

AIRBUS (AIR) : face à de possibles annulations de commandes


Airbus, l’avionneur européen, a connu une bonne année 2019. Il avait, en effet, su tirer son épingle du jeu face aux problèmes récurrents de son principal concurrent américain Boeing et de son avion 737 max. Airbus a pourtant, lui aussi, été frappé de plein fouet par la crise actuelle, liée à la baisse presque totale d’activité de certaines compagnies aériennes depuis plus d’une dizaine de jours. Airbus, qui dispose de 30 milliards d’euros de liquidités, devrait pouvoir faire face à la crise. L’avionneur a annulé son dividende 2019, ce qui lui permet de disposer d’1.4 milliard d’euros supplémentaire. Les prévisions de la société pour 2020 sont suspendues. Il faut noter une reprise partielle de la production. Mais il y aura probablement des annulations de commandes dans les mois à venir. Techniquement, le titre devrait rebondir à moyen terme dans une zone situé entre 40 et 50€. Acheter dans cette zone dans une optique moyen/long terme a du sens.

popup_close
airbusweekly-7

Upcoming Events

  • Heure
  • Monnaie
  • Évènement
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:30 GMT
  • ALL
  • PMI Manufacturier (Mars)
  • 39.6
  • 48
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • PMI Manufacturier (Mars)
  • NC
  • 51.7
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • PMI Composite (Mars)
  • NC
  • 53
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • PMI services (Mars)
  • NC
  • 53.2
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Ventes de logements neufs (Février)
  • 750K
  • 764K

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

71.9% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X