peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La Réserve Fédérale tente de restaurer sa crédibilité

Confirmation de l’approbation des décideurs en faveur de la hausse des taux

shutterstock_374018398


À l’instar de l’opinion exprimée par les marchés financiers, les membres de la FED ont confirmé dans leur dernière réunion de novembre qu’une hausse des taux serait appropriée « relativement bientôt. ». Cette annonce a une fois de plus favorisé les prix du dollar américain, qui est passé à on son plus haut niveau depuis près de 14 années, en l’attente de nouvelles normalisations politiques.

La crédibilité de la réserve fédérale est en jeu


Vu que les responsables de la Banque centrale américaine (la Réserve fédérale) font écho au ton « Hawkish » dominant des marchés financiers, la question d’une hausse des taux décembre ne se pose pratiquement plus. Selon le procès-verbal de la réunion de novembre, la plupart des membres ont estimé que les risques étaient à peu près équilibrés. Malgré les attentes que le bilan restera supérieur à la normale pendant une période prolongée de temps, la FED montre une préoccupation croissante quant à sa propre crédibilité. En conséquence, sauf s’il existe un choc économique majeur avant la décision de décembre, la prochaine augmentation de taux aura lieu sans accroc. En outre, les futures montrent que la probabilité de nouvelles mesures en 2017 a fortement augmenté. Pendant ce temps, les principaux indices boursiers américains ont clôturé sur des hausses sauf le Composite Nasdaq, qui était accablé par les chiffres d’affaires navrant dans le secteur de la technologie.

popup_close
1-nsdq-dec16daily11242016

L’or s’écroule face aux données sur les biens durables américains


Suite à une hausse supérieure aux prévisions meilleure dans le secteur des commandes de biens durables, l’or a subit une forte dépréciation au point de tomber au-dessous de la somme de 1 200 $ l’once troy. La pression s’est accentuée avec la parution du compte-rendu de la réunion de novembre du FOMC. Les commandes de biens durables ont affichés une hausse mensuelle de pas moins de 4,80 % au cours du mois d’octobre, soit les meilleurs gains depuis octobre de 2015. Il en a été de même pour le manufacturing PMI qui témoigne de la confiance des consommateurs en atteignant un point culminant en 6 mois. Alors que l’optimisme qui régnait sur les perspectives et que la Réserve Fédérale semble décidé à passer à l’action en décembre, les actifs refuges continuent de subir des pertes. Une vente massive a fait chuter les cours de l’or à son plus bas taux depuis février

popup_close
2-xauusddaily11242016

La volatilité du marché du pétrole se réduit


En dépit des nombreux facteurs qui pourraient potentiellement empêcher un accord d’être conclu au cours de la réunion semestrielle de l’OPEP à Vienne la semaine prochaine, la volatilité des prix du pétrole s’est atténuée notamment à la veille du Thanksgiving américian. Les signes que la Russie serait réticente à réduire sa propre production afin de faire monter les prix a soulevé des spéculations selon lesquelles l’inclusion de membres non-OPEP dans n’importe quel arrangement de gel risque de faire cabosser la signature d’un accord. En outre, la production américaine est de retour à la hausse, grimpant à 8,69 millions de barils par jour la semaine dernière alors que le nombre de plateformes de forage actives continue de grimper. Selon Baker Hughes, le taux de forage est à son plus haut point depuis janvier, atteignant 474 au terme de la 24e semaine de gains au cours des 26 dernières semaines. Les prix du pétrole sont sous pression même après un rapport d’inventaire témoignant d’un certain déclin des stocks.

popup_close
3-brnt-jan17daily11242016

La croissance trimestrielle allemande est conforme aux estimations


Dans un autre signe que la croissance au sein de la zone Euro se porte mal, le Produit Intérieur Brut allemand a été confirmé à 0,20 % de croissance au troisième trimestre, et bien que correspondant aux prévisions on assiste à l’expansion la plus lente depuis le troisième trimestre de 2015. Bien que les attentes pour le chiffre annualisé se situaient aux alentours de 1,70 %, le chiffre réel s’est établi à 1,50 %. Le principal responsable de ces chiffres accablants est toujours la balance commerciale, qui a eu un effet négatif pour l’activité économique. La consommation intérieure combinée avec les dépenses gouvernementales étaient les principaux facteurs de croissance du PIB, tandis que l’investissement continue de stagner. L’état de la croissance a soulevé des inquiétudes au sein de l’économie allemande qui se dirige vers un recul. L’indice de référence DAX 30 a reporté de pertes lors de la séance 

popup_close
4-dax-dec16daily11242016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • climat des affaires allemand Ifo EUR Index (novembre)
  • 110.5
  • 110.5
  • 13:30 GMT
  • ZAR
  • décision de taux d’intérêt
  • 7.00%
  • 7.00%
  • 23:30 GMT
  • JPY
  • National Core CPI en glissement annuel (octobre)
  • -0.40%
  • -0.50%