peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

La tension au sein de l’OPEP pèse sur le prix du pétrole

Les désaccords entre les membres du cartel atteignent leur paroxysme

pourparlers-petrole-opep


Alors que la réunion de Vienne est prévue pour demain, l’OPEP connait de plus en plus de difficultés à respecter son mandat et faire respecter les clauses d’un accord censé réduire la production afin de rétablir les prix à un taux de production raisonnable. En effet, d nombreux membres menacent de quitter le cartel, malgré l’accord préliminaire qui a vu le jour en Algérie. Les prix du pétrole restent mixtes après un ouverture relativement positive suivie d’une tendance plutôt baissière, ce qui témoigne de l’incertitude qui plane au-dessus des conclusions de la réunion de demain.

De nombreux obstacles sur le chemin d’une réduction de la production


La Russie a précisé qu’elle n’assistera pas à la réunion de mercredi à Vienne. L’optimisme en vue la signature d’un accord censé régulé la production s’étiole de plus en plus. Les objections à un accord dans ce sens continuent d’émaner du côté de l’Iran et l’Irak, chacune d'entre elles est d’avis qu’elle devrait être exemptée de toute réduction de production et mettent le port du fardeau sur le dos des nations du Golfe. Selon des sources proches des négociateurs, la structure actuelle de l’accord prévoit une coupe de niveaux de production journalière de 1,2 millions barils. Ce qui fait obstacle à toute viabilité d’un tel accord demeure le refus de toute coopération de la part de la Russie qui n’enverra aucun représentant siégé au sein de la réunion de l’OPEP. En attendant, le Brent s’échange tout juste au-dessus des 48,00 $ le baril.

popup_close
1-brnt-jan17daily11292016

Canada : le secteur des services loués par la Banque Centrale


Bien que l’activité économique du Canada ait traversé une rude période en raison de la baisse des prix du pétrole et du gaz, il demeure un domaine où l’optimisme persiste. Lors d’une allocution, le gouverneur de la Banque du Canada Stephen Poloz a souligné que la demande pour les ressources naturelles abondantes que les exportations et les mines du Canada n’est pas loin de quitter la scène internationale, c’est le secteur des services qui est en plein essor depuis la dernière crise financière. Employant près de 80 % de l’effectif, le secteur des services a été le principal moteur de l’expansion économique tandis que l’économie d’exportation prend une pause plus longue prévue. En dépit du déficit majeur imposé par le marché d’exportation de ressources, les services ont su compenser  les pertes en offrant des salaires moyens plus élevés que dans les autres secteurs. Après la retraite enregistrée lundi, l’USD/CAD est de nouveau à la hausse, rebondissant sur le support situé à 1.3400

popup_close
2-usdcaddaily11292016

L’économie française récupère tièdement


L’approche des élections présidentielles a donné un coup de fouet à l’économie Française alors qu’en toile de fond, se précisent les attaques de la Droite vis-à-vis des échecs économiques reprochés à l’actuel président Francois Hollande. En effet, le chômage demeure élevé, avec une tendance qui pourrait dépasser les 10,00 %, tandis que la croissance est anémique par rapport à d’autres pairs de la zone Euro et à l’expansion globale. Les chiffres préliminaires du PIB (produit intérieur brut) publiés antérieurement ont montré que l’économie a progressé de 0,20 % au cours du troisième trimestre, correspondant aux attentes et à la lecture préalable. L’une des principales lueurs d’espoir provenait des données témoins de la consommation qui montrent une hausse marquée des dépenses. Les données communiquées par l’INSEE ont montrées que la consommation a augmenté de 0,90 % au cours du mois d’octobre, battant les attentes de 0,40 % et plus sensiblement, la lecture de septembre située à -0,40 %. Après la tumultueuse chute de lundi, le CAC 40 Français est sur l’horizontale alors que les marchés digèrent encore les derniers chiffres économiques.

popup_close
3-cac-dec16daily11292016

Japon : Amélioration du niveau des dépenses


Dans un autre signe positif pour l’activité économique inégale du Japon, les dépenses des ménages a grimpé au cours du mois d’octobre. Bien que le taux de 0,10 % demeure une forte décélération par rapport au gain mensuel de 2,80 % rapporté en septembre, sur une base annualisée, la contraction se réduit de -2.10 % à -0.60 %, ce qui constitue un signe positif pour l’économie en général. Les ventes au détail semblent également être à un point d’inflexion, avec le chiffre annualisé en amélioration de -1.90 % en septembre à -1,20 %. Les dépenses continuent de gagner du terrain, ce qui pourrait être un signe avant-coureur positif pour l’inflation dans les prochains mois et aider la Banque du Japon à se rapprocher de sa cible  l’inflation placée à 2,00 %. Après les pertes de lundi, l‘EURJPY est de retour sur le chemin de l’ascension, effaçant près de la moitié de ses pertes.

popup_close
4-eurjpydaily11292016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • USD
  • PIB préliminaire QoQ (Q3)
  • 3.00%
  • 2.90%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • S&P/CS Home Price Index Composite (annuel)
  • 5.20%
  • 5.10%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Discours de Dudleym membre FOMC
  • 15:00 GMT
  • USD
  • confiance des consommateurs de CB (novembre)
  • 101.2
  • 98.6
  • 13:30 GMT
  • JPY
  • Préliminaire de Production industrielle (Oct)
  • -0.10%
  • 0.60%