peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

L’Australie réduit ses taux face au risque de déflation

Les taux australien chutent de 25 points de base.

aus-3

Plus tôt dans la journée, la Banque fédérale d’Australie a réduit les taux d’intérêt directeurs de 25 points de base, ce qui les porte à 1,75 % versus 2,0 % précédemment. Cette baisse a été effectuée en réponse à une faible inflation au premier trimestre de 2016. Pour rappel, la dernière baisse de la RBA date de mai 2015. Le dollar australien a chuté après cette annonce qui a laissé les marchés pantois, dans une attente générale d’un maintien des taux.

L’indice PMI manufacturier de la zone euro se redresse en avril

Le PMI manufacturier de la zone euro rapporté par l’institut Markit a été révisé à la hausse, à 51,7 versus 51,5 précédemment, ce qui laisse croire à une légère amélioration du secteur de la fabrication, qui a enregistré une hausse modérée de la production et des nouvelles commandes. Cependant, l’indice PMI serait toujours à son niveau le plus faible sur l’année. Le PMI pour le secteur manufacturier reflète l'opinion des directeurs d'achats des usines dans la zone euro sur l'état des ventes, de l'emploi et des perspectives économiques générales. Les indices PMI de chaque pays de la zone euro ont également été publiés, dont l’Espagne en tête avec une hausse à 53,5 en avril versus 53,4 en mars, tandis que le PMI français a chuté à 48 versus 49,6 précédemment. Le PMI de l'Italie est le plus élevé, en hausse à 53,9 versus 53,5 précédemment tandis que celui de l'Allemagne a atteint 51,8 versus 50,7 précédemment.

popup_close
1-eurjpy-0305

Selon Draghi, la relance monétaire de la BCE a sauvé la croissance et l’inflation

Le président de la BCE Mario Draghi et le membre du conseil exécutif Benoit Coeuré se sont exprimés lundi à Francfort. Ils ont joué la montre et réclamé du temps afin de redresser l’inflation au sein de la zone euro. Coeuré a déclaré que sans mesure de soutien, l’élan de croissance de la zone euro pourrait s’affaiblir, en référence au rapport de la semaine dernière sur une augmentation de 0,60 % du PIB de la zone pour le premier trimestre de 2016. Mario Draghi a d'autre part déclaré que selon lui les faibles taux d'intérêt ne sont pas un problème en soi, mais qu'ils reflètent néanmoins la faible demande en ce qui concerne l’investissement. Il a également noté que le rééquilibrage structurel était un mal nécessaire pour relever les taux d'intérêt réels. La paire EUR/USD s’est négociée à 1,150 dollars après ce discours. Vendredi dernier, le département du Trésor américain a publié son rapport semi-annuel sur les taux de change, dans lequel le Japon, la Corée du Sud, Taiwan, l'Allemagne et la Chine ont été nommées comme des économies qui interviennent à tour de bras sur les taux de change afin de maintenir leurs exportations concurrentielles, et ce au dépens de l’économie mondiale. Les dévaluations monétaires excessives pourraient pousser le Trésor américain à prendre des mesures punitives contre ces pays.

popup_close
2-eurusd-0305

États-Unis : ralentissement du secteur manufacturier en avril

L’indice PMI ISM manufacturier des États-Unis est tombé à 50,8 en avril, soit en baisse par rapport aux 51,8 de mars, tandis que lorsque la jauge ISM a augmenté pour la première fois en cinq mois. La chute de cet indice en avril est allée au-delà des attentes des analystes qui tablaient sur un recul à 51,4 sur le mois. Cette contraction se produit dans un secteur où les lignes d'assemblage ont réduit leurs activités plus que prévu, mais dans l’ensemble, l’indice PMI manufacturier est resté en expansion. L’indice des nouvelles commandes a chuté de 2,20 % pour atteindre 55,8 % versus les 55,30 % de mars, tandis que l'indice de l'emploi a augmenté 1,10 % jusqu’à 49,2 % en avril, en hausse versus les 48,1 % de mars. Dans le rapport d’avril sur l’ISM, 11 des 18 industries manufacturières ont enregistré une croissance légère tandis que 4 ont rapporté une contraction

popup_close
3-usdjpy-0305

Nouvelle-Zélande : le taux de chômage devrait augmenter en avril

Les données trimestrielles de l’emploi en Nouvelle-Zélande pour le premier trimestre de 2016 seront publiées plus tard dans la journée. D’après les analystes, le chômage devrait grimper jusqu’à 5,50 %, versus 5,30 % au trimestre précédent, avec un taux de participation de la population active qui devrait lui aussi augmenter, pour entraîner à la hausse le taux de chômage. L'indice du coût de la main-d'œuvre devrait quant à lui rester modéré, avec une hausse de seulement 0,30 %. Alors que la Banque centrale de Nouvelle-Zélande a décidé du maintien des taux la semaine dernière, une amélioration de surprise dans les données de l’emploi pourrait maintenir la paire NZD/USD à la hausse à court terme, ce qui allègerait les pressions sur la RBNZ pour de nouvelles baisses de taux.

popup_close
4-nzdusd-0305

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Indice PMI manufacturier
  • 51,3
  • 51,0
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • Indice PPI de la zone euro m/m
  • 0.10%
  • -0.70%
  • 23:45 GMT
  • NZD
  • Évolution du taux de chômage a/a
  • 0,60%
  • 0,90%
  • 23:45 GMT
  • NZD
  • Taux de chômage a/a
  • 5,50%
  • 5,30%