33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Le Brexit va-t-il provoquer la baisse des taux ?

Analyses quotidiennes - 01/07/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le gouverneur Mark Carney envisage une baisses des taux

shutterstock_439972306


Après le verdict du Brexit et la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a pris la parole et exprimé sa confiance en l’économie britannique qui devrait selon lui retrouver son équilibre. Il a cependant averti que la Banque centrale était susceptible de réduire les taux d'intérêt d'ici cet été, et que les membres du comité de politique monétaire allaient évaluer en juillet l'impact du Brexit, pour publier un rapport complet présenté lors de la réunion d’août. Ce rapport inclura également les données sur l’inflation et le PIB. Carney a déclaré qu’outre les baisses de taux, la Bank of England envisagera l’utilisation d’autres instruments politiques, et pourrait se pencher sur le redémarrage de son programme d'achat d'actifs.

Japon : la production industrielle en chute libre au mois de mai


Selon les données du Ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie japonaise qui a publié ses estimations préliminaires, la production industrielle au Japon a chuté de 2,30% en mai, sur une base corrigée des variations saisonnières. Cette baisse est en deçà des prévisions qui tablaient sur une baisse de 0,20%. En avril, la production industrielle du Japon avait augmenté de 0,50%. D’une année sur l’autre, la production industrielle a diminué de 0,10% en mai, soit bien en-dessous des estimations qui mentionnaient un gain de 1,90%, après un déclin annuel de 3,30% en avril. Toujours d’après le METI, la production industrielle a fluctué de manière très aléatoire. Les produits chimiques, l’intérêt général, la production et commerce de machines et de pièces électroniques ont tous contribué à la croissance de la production industrielle. Les analystes estiment que la production industrielle devrait augmenter de 1,70% en juin et de 1,30% en juillet.

popup_close
1-usdjpy-0107-2

France : prix à la consommation en hausse


Les données préliminaires du bureau des statistiques français INSEE publiées jeudi ont montré que l'indice des prix à la consommation français pour juin avait augmenté à un rythme annuel de 0,20%. L'augmentation de l’inflation pour la lecture de juin serait le résultat d’une baisse plus modeste que prévue des prix de l’énergie. Sur une base mensuelle, les prix à la consommation français ont augmenté de 0,10% entre mai et juin, alors que les économistes prévoyaient une baisse de 0,20%. Les données de l’indice des prix à la production français ont également été publiées, et font état d’un bond de 0,30% entre mai et avril, après une baisse de 0,40% annuelle en avril. En outre, le PPI français est également en baisse de 3,50% par rapport à l’an dernier.

popup_close
2-eurusd-0107-2

Le PIB britannique stable à 0,40%


Les estimations finales révisées de la croissance britannique au premier trimestre confirment que l’économie du Royaume-Uni a cru à un rythme de 0,40% versus le trimestre précédent, et à 2% annuellement, à en croire les données publiées jeudi par l'Office national des statistiques. Cette croissance a toutefois été plus lente que prévu, au-dessous du taux moyen de 0,60% généralement observé dans le pays. L'investissement des entreprises à destination du Royaume-Uni était de 0,60%, inférieur aux chiffres du trimestre précédent qui affichaient une hausse annuelle de 0,80%. Enfin, le compte courant révisé a montré un déficit de £32,6 milliards par rapport aux prévisions qui parlaient de £28 milliards au 1er trimestre de l’année. Le compte courant du 4ème trimestre est quant à lui passé de 32,7 milliards à £34 milliards.

popup_close
3-gbpusd-0107

Le PIB canadien en hausse de 0,10%


Après une contraction de 0,10% en mars, l’économie canadienne a progressé de 0,10% avril pour atteindre 1,66 milliards de CAD, selon les données de Statistique Canada publiées jeudi. L'économie du pays nord-américain a ainsi progressé dans les secteurs de la fabrication et des services publics, qui ont tant bien que mal réussi à tempérer la chute du secteur de l'extraction de pétrole non conventionnel. Sur une base annuelle, le PIB canadien a augmenté de 1,50% pour avril, soit bien au-dessus de la hausse révisée de 1,20% observée en mars. Dans un rapport distinct, il a été observé que l’indice des prix à la production du Canada avait lui aussi fortement augmenté. Quant à l’indice de prix des matières premières, il a bondi de 6,70% et dépasse donc les estimations de 5% ainsi que la hausse de 0,70% observée en avril. Les prix industriels ont également augmenté de 1,10% au cours du mois d’avril.

popup_close
4-usdcad-0107

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 07:55 GMT
  • EUR
  • PMI manufacturier final allemand
  • 54.5
  • 54.4
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • PMI manufacturier anglais
  • 50.0
  • 50.1
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chômage de la zone euro
  • 10.10%
  • 10.20%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • PMI manufacturier ISM américain
  • 51.3
  • 51.3

    Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

    Acceptez

    Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
    69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
    Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
    le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

    69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
    Protection CFD, compte à risque limité.

    X