Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Le Brexit vers un accord mais…

Analyses quotidiennes - 16/11/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Vague de démission au sein de gouvernement britannique

brexit-may


Le projet d’accord sur le Brexit entre Theresa May et l’Union Européenne a provoqué une vague de démissions au sein du gouvernement britannique. Dominic Raab, Ministre en charge du Brexit, est parti quatre mois après avoir succédé à David Davis à ce poste. Il indique « ne pas pouvoir, en bonne conscience, soutenir les termes proposés pour notre accord avec l’Union Européenne ». Suella Braverman, sous-secrétaire d’Etat au Brexit, Shailesh Vara, Ministre de l’Irlande du Nord, puis Esther McVey, Secrétaire au Travail et aux retraites, ont également démissionné. Cette hémorragie fragilise la position de Theresa May avec un risque de crise politique. Les dommages collatéraux ont provoqué la baisse des valeurs bancaires et celle liée à l’automobile.

CAC40 (CAC-DEC18) : souffle le chaud et le froid


Le CAC40 a connu encore une journée sous le signe de la volatilité, après avoir ouvert non loin de 5100 points, il s’est délité jusqu’en milieu d’après-midi pour atteindre 4975 points à cause de l’instabilité lié au Brexit et à la vague de démissions au sein du gouvernement britannique. Puis en fin de journée le marché s’est repris avec les valeurs américaines sur des espoirs d’amélioration des relations commerciales américano-chinoises. Le CAC40 est en train d’élargir sa zone d’évolution de ses derniers temps, on peut la définir maintenant entre 5120 et 5000 points. L’instabilité devrait continuer à régner avec toujours ces mêmes points de cristallisation qui reviennent cycliquement remettre du stress sur les marchés. Il faut noter que les points bas de ce derniers jours sont toujours plus bas que les précédents on se rapproche doucement de la zone 4880/4900 points qu’il ne faudra pas enfoncer.

popup_close
cac-dec18-m15-38

EUR/GBP (EURGBP) : fort rebond


La livre sterling a accusé sa plus forte baisse depuis juin 2017 face à l’euro et au dollar hier. La vague de démission et l’accord de principe sur le Brexit qui devra intervenir fin mars 2019 a fait fortement réapprécier la parité EUR/GBP. La volatilité sur cette paire pourrait encore perdurer en cas de risque politique en Grande-Bretagne. La parité a vécu une longue phase d’appréciation après le vote du Brexit pour atteindre 0.94. La période incertaine de négociations du Brexit avait fait fléchir la parité qui est revenue tester un support horizontal de moyen terme à 0.865. Le violent rebond devrait se poursuivre pour attendre 0.91 voire 0.926. Seule maintenant la rupture de 0.865 stopperait le mouvement de reprise qui devrait très probablement durer. Les entreprises britanniques exportatrices en zone dollar ou euro devraient plutôt être favorisées par ce nouvel affaiblissement de la livre Sterling.

popup_close
eurgbp-weekly

Peugeot (PEUGEOT) : l’effet Brexit


Présent au Royaume-Uni via Vauxhall, Peugeot accuse la plus forte baisse du CAC 40 sur fond de chute de la livre sterling. Le secteur automobile pâtit par ailleurs de la baisse de 7,4% des immatriculations de voitures neuves en Europe le mois dernier. Peugeot, valeur du CAC40 qui pèse  1.2% de l’indice, a perdu plus de 5% jeudi. Néanmoins, le titre est fondamentalement plus solide que Renault avec des résultats ces dernier mois bien meilleurs que ceux de la firme au losange. Techniquement, après avoir rebondi contre son plafond de verre à €25, Peugeot a entamé une vague de consolidation vers une zone de support importante entre 18.5 et €20 qui a tenu avec le stress des marchés en octobre. Une prise partielle de position peut avoir lieu dans cette zone, elle sera renforcée au-dessus de €21.80. Stop de protection placé à €17.

popup_close
peugeoth4-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:30 GMT
  • EUR
  • Indice des prix IPC (Annuel)
  • 2.2%
  • 2.2%

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X