La FED est prête à faire progresser ses taux.

La FED semble être sur le point d’annoncer une hausse des taux d'intérêt.

alvexo-federal-reserve

Les statistiques concernant l’inflation annuelle en cours aux États-Unis devraient être rendues publiques mardi. Ces données s’ajouteront aux données positives dans le secteur de la vente au détail parues vendredi et serviront de support à la Réserve Fédérale américaine afin de défendre sa décision de procéder à la hausse des taux lors de la très prochaine réunion. Les annonces récemment émises par la Fed, conduisent les analystes à renforcer leur estimation concernant la probabilité d'une hausse tarifaire qui serait la première depuis 2006.

L’inflation allemande

Selon les dernières données de l'inflation allemande publiées vendredi, l'IPC et le HCIP correspondent aux attentes mensuelles, et demeurent tous les deux à 0,10 % en novembre. Les secteurs de l'énergie ont réussi à relever la tête au-dessus de l’eau, grâce à une hausse de 0,70 % sur les prix du carburant et de 0,30 % sur celui des combustibles ménagers.  La hausse la plus impressionnante doit être attribuée aux secteurs des aliments et des fruits, qui peuvent e vanter d’afficher une hausse de 1,60 %. Les mesures d'inflation annuelles conduites par les économistes allemands ont contribuées à une croissance annualisée de 0,40% au mois de novembre, soit un taux similaire à celui enregistré en octobre. À défaut d’un changement majeur de la politique monétaire, la faiblesse constante des prix du pétrole combinée à une demande extérieure boiteuse, garderont probablement l'inflation en sourdine pour un bout de temps. Malgré  la réduction de taux de dépôt annoncée par la BCE, la demande intérieure n’est pas prête d’afficher une tendance à la hausse tant qu’une augmentation mensuelle des achats d’actifs ou d’autres mesures stimulatrices de l'économie de la zone Euro ne sera pas mise en œuvre concrètement.

popup_close
dax-dec1512142015

Les taux d’intérêt russes resteront inchangés

Les taux d'intérêt de la Banque centrale de Russie  se maintiendront à 11,00 %. Cette prise de position monétaire traduit une stagnation du taux de référence depuis la fin de juillet. Les décisionnaires ont indiqué que la résolution est conséquente aux risques pesant sur l’aboutissement des perspectives économiques, citant pour exemple l'inflation actuelle qui s'élève à 15.00 % annualisé alors que l'économie poursuit son mouvement de contraction. Les mesures de sanctions économiques appliquées par l’État réduisent les risques d’inflation à des facteurs externes. Mais la Russie a d’autres raisons de douter de l’atteinte de ses objectifs économiques. Citons en particulier la normalisation de la politique monétaire de la FED, le ralentissement dans la croissance chinoise et le bras de fer avec la Turquie. Selon les prévisions émises par les experts du FMI, l’économie russe devrait subir une dégradation de 3,80 % cette année et son rythme de croissance devrait accuser un ralentissement au cours de 2016. Là-dessus, le rouble affiche de nouveaux records d’infériorité face au dollar, atteignant le niveau le plus bas mesuré depuis août.

popup_close
usdrub12142015

La FOMC est prête au décollage

Aucun inconvénient économique majeur, à l’exception de données peu réjouissantes concernant la demande d’emploi, rien ne semble contrarier la prochaine prise de position de la FED prévue pour la prochaine réunion. Les Core retail sales numbers publiés vendredi font état d’un taux de 0,40 % en novembre, au-delà des estimations et de la valeur du mois précédent. Les Headline retail sales quant à eux ne dépassent pas les 0,20 %, en-dessous des prévisions et après la hausse de 0,10 % enregistrée au mois d'octobre. Les dépenses de la consommation privée évoluent à un rythme positif modéré, malgré les « économies » faites grâce à la chute des prix du pétrole et le coup de pouce de la masse salariale. La hausse de 0,30% observée sur l’indice des prix à la production apporte elle aussi de l’eau au moulin de la Réserve Fédérale, malgré une base annualisée à -1.10 %. L’augmentation du coût des services, la force du dollar, le déclin continu de la valeur pétrolière ainsi que le ralentissement de la croissance mondiale ont ralenti la tendance haussière des prix.

popup_close
sp-dec1512142015

Hausse de la production industrielle en Chine

Après le ralentissement considérable enregistré au cours des mois précédents, le Bureau National des Statistiques de Pékin fait état d’un ressaisissement modeste de la production industrielle de la Chine. Le taux d’expansion a atteint un taux de 6,20 % en novembre, et surpasse les estimations ainsi que le chiffre de 5,60 % constaté le mois précédent. Ces gains sont en grande partie attribués à l'assouplissement de la politique monétaire de la Banque de la Chine Populaire qui s'emploie à faciliter l’atteinte de l'objectif de croissance de 7,00 % pour 2015. Les économistes sont persuadés que les politiques expansionnistes mises en œuvre par la PBOC gagnent en traction, néanmoins ils suggèrent la mise en œuvre de nouvelles mesures d’assouplissement afin de stimuler la croissance languissante. La Chine continue à faire face à la faiblesse de la demande combinée à la surcapacité dans les secteurs clés de l'économie qui portent atteinte à la réalisation des perspectives. Cependant, un nouveau challenge est sur le point de se présenter face aux dirigeants de la politique économique chinois : le risque de la fuite des capitaux suscité par la hausse des taux aux USA sur le point d’être annoncée par la FED Américaine.

popup_close
usdcnh12142015

Évènements À Venir

X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.