Le Dow Jones atteint des sommets record

Les marchés retrouvent l’appétit pour le risque, avec en tête l’indice star Dow Jones

shutterstock_191254145


Bien que le marché du travail américain reste fragile comme en témoigne le dernier rapport publié par le Bureau of Labor Statistics, les marchés boursiers semblent pris dans un élan haussier, avec en tête le Dow Jones Industrial Average qui a atteint des niveaux jamais vus depuis 2015.

Le marché du travail américain souffle des vents contraires


Malgré la révision à la hausse des chiffres des mois précédents, l'enquête du JOLT sur le marché de l’emploi du mois de mai a montré un net recul avec 5,5 millions de postes vacants au sein de l’économie, versus 5,845 millions en avril et des estimations qui tablaient sur 5,700 millions. Pour rappel, ce chiffre est l'un des indicateurs les plus scrutés par la Réserve fédérale. Ces performances médiocres sont néanmoins cohérentes avec les chiffres de l’emploi non agricole du mois précédent, qui ont également déçu les marchés. Toutefois, si les chiffres de juin rebondissent, il cela serait un bon début pour la reprise du marché du travail. La Réserve fédérale reflète ce sentiment positif et apparaît plus belliciste que jamais dans ses perspectives, alors que ses directeurs régionaux laissent entendre la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt. Les marchés restent insensibles face à ces inquiétudes, comme en témoigne l'indice Dow Jones Industrial Average qui a battu un nouveau record intra journalier, avant de se replier légèrement en fin de session.

popup_close
1dow-sep1607132016

Les officiels japonais font volteface quant à la planche à billets


La rencontre entre les hauts responsables japonais et l’ancien président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a entraîné bien des spéculations quant à l’utilisation de l’hélicoptère monétaire, ou planche à billets dans un but désespéré de relancer l'inflation du pays. Cependant le directeur de cabinet d’Abek, Yoshihide Suga, a rejeté cette idée plus tôt dans la journée, et déclaré que ce ne serait pas une mesure de relance envisageable. Cette annonce a une fois de plus propulsé le yen face à ses pairs, après un net affaiblissement lors des deux précédentes sessions. Bien que Bernanke ait par le passé amplement vanté les mérites de la planche à billet, la décrivant comme un moyen de stimuler l'inflation et de sortir une vague déflationniste, cela reste une approche théorique qui n'a pas encore été mise en pratique en raison des risques qu’elle entraîne. En dépit des progrès du yen, les marchés japonais ont continué de grimper, et le Nikkei 225 a progressé de 0,84 %.

popup_close
2eurjpy07132016

L’OPEP table sur un rééquilibrage des marchés en 2017


Dans le cadre de ses estimations préliminaires sur la demande de pétrole en 2017, l'OPEP prévoit que le décalage permanent entre l'offre et la demande sera considérablement diminué pour devenir un excédent, et ce grâce à la diminution progressive de la surproduction. Toujours selon ce rapport, la demande de pétrole devrait augmenter de 1,200 millions de barils par jour en 2017, pour atteindre un total de 95 300 millions de barils par jour à l'échelle mondiale. Toutefois, certains membres de l’OPEP ont à l’heure actuelle des niveaux de production record, ce qui déstabilise les marchés et excède largement la demande. Alors que l'Amérique et le Mexique devraient voir leur production décliner, cette perte devrait être compensée par l’augmentation de la production du Canada et du Brésil. D’un autre côté, les cours du pétrole sont à nouveau à la hausse à en croire les données publiées par l'American Petroleum Institute hier. L’agence fait en effet état d'une accumulation de 2 200 millions de barils. Les prix du Brent ont augmenté après la publication de ces chiffres, pour grimper de 2,00 $ par baril avant de se replier vers 47,94 $.

popup_close
3brnt-sep1607132016

Theresa May, la Premier Ministre du Brexit


Alors que le Premier ministre britannique David Cameron a rendu sa démission officielle lors de sa rencontre avec la reine en ce mercredi 13 juillet, la nouvelle Premier Ministre Theresa May annoncera prochainement sa décision quant aux négociations qui entourent la sortie du Royaume-Uni de l’Europe. Si le Brexit a entraîné une volatilité importante sur les marchés financiers, le déclenchement de l'article 50 du traité de Lisbonne par le gouvernement est à présent imminent. Alors que les membres de l'Union européenne demandant une sortie rapide, la nouvelle Première ministre sera indéniablement sous pression afin de mettre le processus en marche au plus vite. D’un autre côté, les marchés attendent que la Banque d'Angleterre décide de réduire les taux d'intérêt lors de sa prochaine décision du Comité de politique monétaire qui aura lieu demain. Les contrats à terme du FTSE 100 étaient légèrement en recul ce matin, après avoir grimpé à leur plus haut niveau depuis août 2015.

popup_close
4ftse-sep1607132016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle (mensuelle)
  • -0.80%
  • 1.10%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle (annuelle)
  • 1.40%
  • 2.00%
  • 15:00 GMT
  • CAD
  • Décision sur les taux d'intérêt
  • 0.50%
  • 0.50%
  • 15:30 GMT
  • USD
  • Inventaires de pétrole brut
  • -3 250 M
  • -2 223 M
  • 16:15 GMT
  • CAD
  • Discours de Poloz, directeur de la Banque du Canadda