peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le dynamisme économique japonais ralentit

Le déficit commercial surpasse les estimations, mais met en évidence la faiblesse du contexte mondial

unnamed-2

Les chiffres des importations et exportations du Japon publiés la nuit dernière ont montré que le repli de l'activité économique se trouve actuellement au diapason avec les évolutions économiques au niveau mondial. Les importations du pays ont continué à se contracter alors que le développement des exportations a décliné à la lumière des circonstances.

Le déficit commercial japonais persiste

Même si la Banque du Japon de Kuroda retourne sa veste sur la force relative ou la faiblesse des taux de change, l'économie réelle, la situation se détériore rapidement et le stimulus d'un yen moins cher disparaît rapidement. Un regard sur les chiffres de la balance commerciale de la nuit met en évidence ce point après que la croissance des exportations ait ralenti à partir d'un rythme annualisé de 8,00% à seulement 2,40%, manquant les attentes d'expansion de 3,50%. Les importations sont confrontés une baisse encore plus marquée, alors que la cherté relative de la vie a grandi sur le dos d'une monnaie locale faible, glissant à -8,70% après avoir contracté à un rythme annualisé de -4,20% au cours de la dernière lecture. Ce communiqué de presse est largement en ligne avec l'évolution des autres économies axées exportation comme la Chine et l'Australie, alors que le commerce mondial continue à faiblir et à se rétracter. La paire de devises USD.JPY continue sa tendance latérale alors que la Banque du Japon est obligée de revoir ses outils de politique pour atteindre la cible d'inflation.

popup_close
usdjpy06172015

Le pétrole baisse légèrement

La réaction instinctive suivant la publication d’hier des chiffres des inventaires de brut par l’American Petroleum a été de s’enflammer rapidement avant que les traders aient recommencé à vendre, avec l'ensemble du mouvement retracé en une heure alors que les plus petites prévisions montrent que la production américaine pourrait une fois de plus faire face à une très forte demande. Les stocks ont diminué de 2.900 millions de barils, ce qui était sensiblement inférieur au déclin de la semaine précédente à 6.700 millions de barils. La concurrence des prix a contraint les producteurs de schiste à devenir plus efficaces et cela est évident que la production se développe en dépit de la moitié du nombre de plates-formes de forage exploitation par rapport à il y a un an. Les prix devront baisser brutalement de ce point pour réellement nuire aux opérations les plus rentables du monde. Plus important encore, il y aura prochainement la conclusion des pourparlers sur le nucléaire iranien prévue pour dans deux semaines, sauf nouvelle extension des négociations.

popup_close
cl-aug1506172015

Les mises en chantier dérapent

Le secteur de l’immobilier américain continue de montrer des indications très curieuse concernant la reprise très inégale, comme en témoigne la forte hausse des permis de construire alors que les mises en chantier se sont fortement contractées. Les permis de construire ont augmenté pour atteindre un sommet de 8 ans de 1,275 millions de dollars, un gain de 11,80% au fil des mois. A y regarder de plus près, les chiffres ont montré que de nombreuses régions ont réellement vu le niveau de permis s’équilibrer, à l'exception de la forte hausse du nord-est américain qui a vu les permis augmenter à un rythme annualisé sans précédent de 165,8%. Pour rappel, la dernière fois que le Nord a enregistré des gains de cette ampleur c’était dans l'année qui a précédé la dernière crise financière. Beaucoup de permis sont également pour les unités de logements collectifs avec des constructions sur plan pour les propriétaires capitalisant sur le passage de la propriété du logement à l’habitation locative. Les Bourses ont connu une forte reprise en fin de session et ont continué à tendre à la hausse, comblant l'écart du week-end et réouvrant dans une tendance fortement haussière.

popup_close
sp-sep1506172015

La paire GBP/CHF est dans un canal équidistant d’après l’analyse technique

L'appel d'offres époustouflant dans le Franc suisse ce matin a poussé la paire GBP/CHF vers la limite inférieure de la structure de canal équidistant mis en place dans la paire de devises. La configuration technique qui a été en formation pendant environ une semaine présente un biais haussier fortement aidé par les politiques de taux d'intérêt négatifs de la Banque nationale Suisse tandis que la Banque d'Angleterre maintient les taux à 0,50%. Le compte-rendu de la réunion du comité de politique monétaire de la Banque de l'Angleterre confirmera probablement l'unanimité des membres votants dans le maintien du taux dans un nouvel élan pour la paire, en appuyant la tendance haussière. La meilleure stratégie pour la figure de canal équidistant est de suivre la tendance à la hausse en initiant des positions à la ligne inférieure du canal ciblant la ligne de canal supérieur. Un mouvement en dessous de la ligne inférieure du canal pourrait être le signe d'une cassure basée sur les canaux à la baisse.

popup_close
gbpchf06172015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Salaires moyens bonus compris (Avril)
  • 2.10%
  • 1.90%
  • 09:30 GMT
  • gbpUSD
  • Evolution du nomvbre de demandes d’emploi (Mai)
  • -12.3K
  • -12.6K
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Compte-rendu de la réunion du MPC de la Banque d’Angleterre
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Taux de chômage (Avril)
  • 5.50%
  • 5.50%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC Core (Annuel)
  • 0.90%
  • 0.90%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC (Annuel)
  • 0.30%
  • 0.30%
  • 15:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • -1.657M
  • -6.812M
  • 19:00 GMT
  • USD
  • Décision de la Réserve fédérale sur le taux d’intérêt
  • 0.25%
  • 0.25%
  • 19:00 GMT
  • USD
  • Rapport du FOMC
  • 19:30 GMT
  • USD
  • Discours de Janet Yellen, présidente de la Réservé fédérale
  • 23:45 GMT
  • NZD
  • PIB (trimestriel)
  • 0.60%
  • 0.80%