peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le FMI abandonne la Grèce

Les pressions se font de plus en plus sentir sur les Grecs alors que leurs homologues européens se préparent au défaut de paiement

unnamed

Après des mois d'impasse, les institutions et les créanciers en charge du plan de sauvetage de la Grèce ont commencé les préparatifs d'un défaut, avec le FMI qui a rappelé hier son équipe de négociation. Les partenaires européens ont averti que sans une proposition sérieuse dans les prochaines 24 heures il y aurait de graves conséquences à suivre pour la nation.

Le FMI retire ses négociateurs

Après avoir rejeté les précédentes contre-propositions de la Grèce plus tôt dans la semaine, le Fonds monétaire international s’est retiré des négociations hier, avec le porte-parole du FMI Gerry Rice, remarquant, "la balle est vraiment dans le camp de la Grèce maintenant." Malgré les rumeurs d'un accord avec l'Allemagne sur la table de type liquidités-versus-réformes, le FMI a fait voler les négociations en fumée avec les créanciers européens également furieux. Selon les rapports de Bloomberg, la Grèce a reçu hier un ultimatum de 24 heures pour présenter de sérieuses propositions, comprenant des réformes sur les retraites et les taxes. Même si les conséquences en cas de non respect n’ont pas été explicitement exposées, on sait de manière implicite que l'Eurogroupe et la BCE sont bien prêts à laisser la Grèce échouer à ce stade. Ils ont commencé à préparer des stratégies pour faire face aux retombées inévitables de l’échec du pays, incluant les contrôles de capitaux et les procédures de faillite. Pendant ce temps, la paire de devises EUR/USD continue de se replier en direction du soutien à 1,1178.

popup_close
eurusd06122015

Les ventes au détail américaines grimpent

L’amélioration des revenus et des mesures de l'emploi publiés la semaine dernière montrent que les étoiles sont bien alignées pour la Réserve fédérale qui cherche de nouvelles preuves pour montrer que l'économie est prête pour une hausse des taux d'intérêt. En plus de l'optimisme, les chiffres des ventes au détail d'hier ont augmenté bien au-dessus des attentes. Les ventes de détail principales ont augmentées de 1,00% en mai contre 0,70% attendus alors que les ventes au détail ordinaires ont dépassé les attentes, augmentant de 1,20% contre 1,10% prévu. Bien que la hausse des ventes au détail soit attribuable aux prix de l'essence plus chers, les coûts d'entretien des véhicules automobiles et des produits alimentaires ont également contribué à la remontée par rapport à l'année précédente. Cela impacte inévitablement les revenus nets des ménages américains avec un nouveau record de 99 milliers de milliards de dollars alors que la confiance des consommateurs et la fidélité continuent à montrer une perspective mitigée pour les dépenses. Les capitaux propres sont de retour à la hausse après avoir perdu du terrain suite aux chiffres de vente au détail d'hier.

popup_close
dow-jun1506122015

Le Canada met en garde sur la bulle boursière

Hier, la révision du système financier menée par la Banque du Canada a souligné les risques croissants de l'économie canadienne alors que citoyens expriment leur inquiétude au sujet d'un marché de l’immobilier en surchauffe et des valorisations négatives des cours boursiers. La Banque centrale a particulièrement souligné l’évidence que les gains de l'indice composite local de référence TSX tendaient à la hausse bien au-dessus des niveaux historiques habituels. Les commentaires de gouverneur Poloz sur l'impact de l’affaiblissement des prix du pétrole étaient également pertinents, indiquant sans équivoque que «nous ne disposons pas encore d'une lecture complète sur le bouleversement des prix du pétrole." Le secteur de l'énergie demeure un élément essentiel de l'économie et augmente les risques d'un ralentissement substantiel, mais la question des prix de l’immobilier dépassant la progression des revenus se faisait plus urgente. Selon la Banque du Canada, les prix de l’immobilier sont gonflés de 10 à 30%, ce qui signifie que toute inversion des chiffres de l'emploi ou des revenus pourrait provoquer une correction importante. Après une brève correction à la baisse hier, la paire USD/CAD est restée sur la bonne voie.

popup_close
usdcad06122015

Le S&P 500 se trouve dans une configuration de tête-épaules au sein de l’analyse technique

Avec les banquiers centraux à travers le monde mettant en garde sur le potentiel de valorisation des actions au-delà des niveaux raisonnables et la baisse des prévisions des bénéfices des entreprises, la pression sur les actions continue à monter. Malgré les indices de référence qui s’approchent des niveaux records, les avertissements sur la politisation potentielle de la question des rachats d'actions pourraient être une cause majeure de baisse de valeur des références à mesure que la problématique devient sensible. La mise en place d’une configuration tête épaules des contrats à terme S & P 500 souligne le biais baissier du modèle avec l'épaule droite actuellement en formation. Si les prix enfreignent l’importante ligne de soutien à 2102, cela conduirait probablement à des pertes substantielles. Cependant, si les prix augmentent au-dessus de l’encolure à 2107, cela pourrait réduire le modèle à néant et voir l'indice encore augmenter après avoir reculé récemment.

popup_close
sp-jun1506122015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle (Annuelle)
  • 1.10%
  • 1.80%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Production industrielle (Mensuelle)
  • 0.30%
  • -0.30%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Prix à la production IPP core (Mensuel)
  • 0.10%
  • -0.20%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Prix à la production IPP (Mensuel)
  • 0.40%
  • -0.40%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Indice du Michigan de confiance des consommateurs
  • 91.5
  • 90.7