Le FOMC publie des données préoccupantes

La faiblesse de l'inflation remet en question le bienfondé de la relève des taux votée par les décisionnaires de la Fed.

usd-inflation

La rendue publique du procès-verbal de la dernière réunion des membres de la FOMC souligne le fait qu'en dépit de l'assentiment général sur la politique monétaire censée mettre en route un processus de normalisation de l'inflation, le rythme constaté actuellement déçoit et remet en question la probabilité de toucher la cible de 2,00 %, visée sans succès depuis trois ans et demi.

La Fed se méfie de la force du dollar

Outre les craintes d'une d'inflation trop basse qui remettrait en question le bienfondé des hausses de taux supplémentaires programmées dans les trimestres à venir, il semblerait que la vigueur du dollar pourrait faire obstacle à l'élan économique et maintenir l'inflation à une cadence trop modérée. En plus d'une hausse exceptionnelle du volume de l'emploi pesant sur l'inflation, les décideurs appréhendent les répercussions de l'environnement désinflationniste mondial, aggravé par les pertes substantielles du côté du secteur de l'énergie. Alors que le procès-verbal de la réunion a révélé que la décision de décembre n'est passée que de justesse, les membres de la Fed Funds estiment actuellement à 45,00 % l'éventualité qu'une nouvelle augmentation soit appliquée sur les taux d'intérêts au mois de mars. Néanmoins, le climat d'inflation environnant constitue un point de friction pour les décideurs politiques chargés de normaliser la politique monétaire. Le billet vert continue à afficher des gains face à la plupart des autres devises, en particulier vis-à-vis du dollar canadien, gravement atteint par la chute des prix du pétrole.

popup_close
usdcad01072016

Clôture de la bourse chinoise face à des chutes désastreuses

Après avoir tenté de rassurer les marchés financiers avec une injection de liquidités dans le courant de la semaine, les responsables chinois doivent une fois de plus faire face à une perte vertigineuse de la valeur des actions du marché national, qui accusent une régression catastrophique de 7,00 %, pour la seconde reprise cette semaine. Après avoir stoppé par deux fois le bon déroulement du marché des actions, la décision définitive de mettre terme à la séance boursière est devenue inévitable pas plus d'une heure après son ouverture. Cette situation des plus embarrassantes sonne le glas sur les tentatives de raviver la confiance des investisseurs. Après le modeste redressement du Yuan à la suite de la dévaluation substantielle engagée par la Banque Populaire de Chine hier, la fuite des capitaux est devenue la principale préoccupation de Pékin. La brusque dépréciation subie par les actions renforce le sentiment que la porte de sortie de cette situation critique est encore loin d'être à portée de la main. La mise en route de mesures plus rigoureuses telles que la baisse des taux d'intérêt et la réduction de la somme des capitaux obligatoires minimum pour les établissements bancaires semblent être inévitables.

popup_close
usdcnh01072016

Les prix du pétrole sont en chute libre

Malgré l'important recul du volume des inventaires enregistré par le département de l'énergie, le prix du pétrole brut a continué sa baisse pendant la nuit, entrainant le Brent et le West Texas Intermediate vers des abysses pluriannuelle. Selon l'Energy Information Administration, les réserves de pétrole brut américain se sont soulagées de 5,085 millions de barils la semaine dernière, sans doute en raison de la consommation accentuée à cette période de l'année. Ces nouvelles quelque peu encourageantes sont toutefois ombragées par la nouvelle croissance des inventaires observée à Cushing qui continue sa route vers la saturation complète pour la neuvième semaine consécutive, de concert avec la production pétrolière et ses 20 000 barils extraits chaque jour. Le forage persiste à pleine cadence au mépris de  la baisse relativement éthérée des prix du pétrole brut.

popup_close
brnt-feb1601072016

Le rapport d'ADP sur l'emploi émet une lueur d'espoir

Le rythme de la création d'emplois aux États-Unis ne semble pas affecté par le taux d'inflation neutre qui préoccupe tant les responsables de la Réserve Fédérale. En effet, l'agence américaine ADP a enregistré une amélioration plus conséquente que prévue du chiffre de l'emploi non agricole au cours de décembre, alors que le taux de chômage se maintient à 5,00 %. Parmi les chiffres publiés, on peut comptabiliser la création de 257 000 nouveaux emplois, alors que les prévisions n'en espéraient pas plus que 192 000. Bien que ces indices ne soit pas toujours en parfaite équation avec les données officielles du "Bureau of Labor Statistics" à paraitre vendredi, il offre une forte indication de la tendance positive prédominante. Le billet vert a réagi par une hausse supplémentaire à l'annonce des chiffres optimistes d'ADP, tandis que la paire USD/JPY se redresse temporairement avant de reprendre son mouvement baissier

popup_close
usdjpy01072016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chomage (decembre)
  • 10.70%
  • 10.70%
  • 13:10 GMT
  • CAD
  • Declaration du gouverneur de la Banque du Canada
  • 15:00 GMT
  • CAD
  • Ivey PMI (Decembre)
  • 56.7
  • 63.6
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.